Michael Winner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Winner.
Michael Winner
Description de cette image, également commentée ci-après
Michael Winner en 2008.
Nom de naissance Michael Robert Winner
Naissance
Londres
Angleterre
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Décès (à 77 ans)
Kensington
Angleterre
Profession Réalisateur
Films notables Un justicier dans la ville

Michael Winner est un réalisateur britannique né le à Londres, dans le quartier de Hampstead, et mort le [1] dans sa maison de Kensington, dans la même ville[2].

Il est connu pour la série des films Death Wish avec Charles Bronson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Winner est né à Londres en 1935. Après des études de droit et d'économie, il décide de se consacrer au cinéma. Il commence sa carrière en Angleterre au début de la décennie 1960 en dirigeant des films surtout axés sur l’humour, comme Scotland Yard au parfum, qui sera en nomination pour un Golden Globe, ou L’extraordinaire évasion. Après avoir réalisé le drame sportif The Games, portant sur l'entrainement d'athlètes olympiques, Winner se rend aux Etats-Unis. Là, il tourne des westerns comme L'Homme de la loi avec Burt Lancaster ou Les Collines de la terreur avec Charles Bronson. Toujours avec Bronson, Winner réalise les drames policiers Le Flingueur, Le Cercle noir puis Un justicier dans la ville (Death wish), apologie de l’auto-justice qui deviendra le film le plus célèbre de Winner.

Le reste de la carrière de Winner est plus inégal. Ses deux films suivants, la comédie Won Ton Ton, le chien qui sauva Hollywood et le film d'horreur La Sentinelle des maudits, sont des échecs notoires. Il retourne en Angleterre oú il réalise notamment une nouvelle adaptation du roman Le Grand Sommeil qui sera tièdement reçu.

Au cours des années 1980, Winner travaille essentiellement pour le compte de la firme Cannon Group pour laquelle il dirige notamment deux suites de Un Justicier dans la ville ainsi qu’une aventure d’Hercule Poirot mettant en vedette Peter Ustinov : Rendez-vous avec la mort. Après une longue absence, il signe son dernier film, Parting Shots, en 1998. Bénéficiant d'un casting appréciable (Chris Rea, John Cleese, Bob Hoskins, Diana Rigg, Joanna Lumley, ...), le long-métrage se présente comme une quasi-parodie de Un Justicier dans la ville.

Winner est mort le 21 janvier 2013 à l'âge de 77 ans des suites d'une longue maladie.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Thoret, Le Cinéma américain des années 1970 (Cahiers du Cinéma, 2006)
  • Antoine Katerji, Michael Winner ou le cinéma de l'après-Frontière, mémoire de master 1 en études cinématographiques, Université Paris 7 Denis Diderot, UFR LAC, 2006

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Michael Winner, réalisateur d’"Un justicier dans la ville", est mort », sur Les Inrocks, (consulté le 23 janvier 2013)
  2. (en) Bryony Gordon, « Behind the scenes at Michael Winner's mansion in Kensington », sur Daily Telegraph, (consulté le 16 décembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :