Pierre-Olivier Léchot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre-Olivier Léchot, né le à Bienne, est un théologien suisse, spécialiste de l'histoire du protestantisme. Il enseigne à la faculté de théologie protestante de Paris depuis 2012.

Biographie[1][modifier | modifier le code]

Après des études de théologie, d'histoire et de philosophie aux universités de Neuchâtel, de Berne et de Tübingen, il est assistant à la Faculté de théologie et à l'Institut d'histoire de l'Université de Neuchâtel puis à l'Institut d'histoire de la Réformation de l'Université de Genève. Il soutient en 2009 une thèse de doctorat en théologie à l'université de Genève consacrée au théologien écossais John Dury, qu'il publie en 2011 sous l'intitulé Un christianisme « sans partialité » : irénisme et méthode chez John Dury, v. 1600-1680.

Depuis 2012, il enseigne l'histoire moderne à la faculté libre de théologie protestante de Paris, où il est actuellement Maître de Conférences[2] ; il en est le doyen de juillet 2017 à juin 2019.

À partir de 2014, il est chargé d'un cours intitulé « Unité et rupture dans l'Occident chrétien (XVIe siècle-XVIIe siècles) » à l'Institut catholique de Paris donné conjointement avec Nicole Lemaître, Thierry Amalou et Neal Blough dans le cadre de l'Institut supérieur d'études œcuméniques dont il est assesseur protestant du directeur de 2015 à 2017.

En 2015 et 2016, il est appelé à donner à l'institut Al Mowafaqa de Rabat, en collaboration avec Mohamed-Sghir Janjar, un cours sur « Religion et modernité (Islam et protestantisme) ».

Ancien président de l'Association suisse pour l'histoire du Refuge huguenot (2006-2012), il est également membre associé du comité de la Société de l'histoire du protestantisme français et, depuis 2012, coordinateur, avec Hugues Daussy et Valentine Zuber, du Groupe de recherche en histoire des protestantismes, fondé en 2000 par Marianne Carbonnier-Burkard, Bernard Roussel et André Encrevé. De 2013 à 2016, il est également coorganisateur du séminaire « Politique et religion : recherches atlantiques » avec Bernard Cottret et Bertrand Van Ruymbeke.

En 2013, il devient directeur de la collection Histoire des éditions Labor et Fides .

Il est depuis 2015 membre du comité de rédaction d’Évangile et Liberté et, en 2020, devient président de l'association Evangile et liberté et directeur de la publication du mensuel, succédant au pasteur James Woody.

De 2017 à 2020, il siège à la commission « Philosophie, psychanalyse et science des religions » du Centre national du livre.

Marqué par les travaux d'Élisabeth Labrousse, Gottfried Hammann, Olivier Fatio et Maria-Cristina Pitassi, il s'est spécialisé dans l'histoire de la théologie entre la Réforme et les Lumières et a publié des travaux sur Martin Luther, le protestantisme en Suisse, l'orthodoxie protestante et Jean-Jacques Rousseau.

Ses recherches portent actuellement sur les liens entre théologie protestante et morale entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècles ainsi que sur les rapports entre protestantisme et islam à l'époque moderne.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • De l'intolérance au compromis. La gestion d'une coexistence confessionnelle (Le Landeron, XVIe-XVIIIe siècles), Sierre, A la Carte, 2003.
  • Un christianisme « sans partialité ». Irénisme et méthode chez John Dury (v.1600-1680), Paris, Honoré Champion, 2011.
  • Jean-Jacques Rousseau, La Profession de foi du Vicaire Savoyard, édition critique, avec une introduction par P.-O. Léchot, "Ce que le Vicaire doit à Calvin", Genève, Labor et Fides, 2012.
  • Le Catéchisme de Heidelberg. Au cœur de l'identité réformée, Genève, Labor et Fides, 2013.
  • Louis Tronchin et Jean-Frédéric Ostervald, Correspondance (1683-1705), éd. par Olivier Fatio et P.-O. Léchot, Neuchâtel, Alphil, 2016.
  • Martin Luther, Une anthologie (1517-1521), édition et Introduction par Frédéric Chavel et P.-O. Léchot, Genève, Labor et Fides, 2017.
  • Une histoire de la Réforme protestante en Suisse (1520-1565), Neuchâtel, Alphil-Presses universitaires de Suisse (coll. "Focus"), 2017.
  • La Réforme (1517-1564), Paris, Presses universitaires de France (coll. "Que sais-je ?"), 2017.
  • Luther et Mahomet. Le protestantisme d'Europe occidentale devant l'islam (XVIe-XVIIIe siècles), Paris, Editions du Cerf, à paraître (janvier 2021).

Direction d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Spiritualités en débat, une perspective œcuménique, Actes du colloque de Bose (mai 1999), numéro double de la revue Positions luthériennes, 51/1-2, 2003 (en collaboration avec Gottfried Hammann).
  • Cinq siècles d’histoire religieuse neuchâteloise. Approches d’une tradition protestante, Actes du colloque de Neuchâtel (22-24 avril 2004), Neuchâtel, Université de Neuchâtel ; Genève, Librairie Droz, 2009 (en collaboration avec Jean-Daniel Morerod, Loris Petris et Frédéric Noyer).
  • Neuchâtel dans le concert des Lumières européennes. Acteurs locaux et cultures transnationales / -Neuchâtel im Konzert der europäischen Aufklärung. Lokale Akteure und transnationale Kulturen, numéro thématique de la revue XVIII.ch, 2012 (no 3) (en collaboration avec Virginie Pasche).
  • L'identité huguenote. Faire mémoire et écrire l'histoire, Genève, Librairie Droz, 2014 (en collaboration avec Philip Benedict et Hugues Daussy).
  • « Christianisme et nationalisme », Foi & Vie, 2014/1.
  • Le Luther des Français, No thématique de la Revue d'histoire du protestantisme, 2017/1-2 (en collaboration avec Matthieu Arnold).
  • Introduction à l'histoire de la théologie, Genève, Labor et Fides, 2018.

Documents internet (vidéos, audios et radios)[modifier | modifier le code]

  • "La Profession de foi du vicaire savoyard de Rousseau : une confession de foi calviniste ?", Université de Genève (Mediaserver), 1 heure 33 minutes (avec les questions), 7 décembre 2012, en ligne.
  • "Guillaume Farel, le "baroudeur" de Dieu", Musée international de la Réforme, Genève, 47 minutes, 6 mars 2013, en ligne.
  • "La crise du ministère pastorale au XVIIIe siècle", colloque "Les pasteurs, acteurs avec les temps", Regardsprotestants, 8 minutes, 14 mars 2016, en ligne.
  • "Luther", France Inter, "La marche de l'histoire", 26 minutes, 31 octobre 2016, en ligne.
  • avec Jean-Robert Armogathe, "Luther et les catholiques", KTO, "La foi prise au mot", 49 minutes, 22 janvier 2017, en ligne.
  • "La Réforme à l'origine de la modernité?", Rencontres Œcuméniques de Carême Arve-Lac (Canton de Genève), 1 heure 37 minutes (avec les questions), 7 mars 2017, en ligne.
  • "Martin Luther et la Réforme", Canal-U, 56 minutes, 8 juin 2017, en ligne.
  • "La prédestination au XVIe siècle", Fréquence protestante, 30 minutes, 11 juin 2017, en ligne.
  • "La prédestination du XVIIe au XXe siècle", Fréquence protestante, 30 minutes, 18 juin 2017, en ligne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Pierre-Olivier Léchot | Institut Protestant de Théologie » (consulté le 18 décembre 2019)
  2. «Le protestantisme libéral prend ses racines chez Rousseau», sur protestinfo - agence de presse spécialisée dans l’actualité des Églises réformées de Suisse romande, les questions d’éthique, de société et de spiritualité, (consulté le 13 août 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]