Pandémie de maladie à coronavirus de 2020 à La Réunion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pandémie de maladie à coronavirus 2020 à La Réunion
Maladie
Agent infectieux
Origine
Localisation
Coordonnées
Premier cas
11 mars 2020
Date d'arrivée
11 mars 2020
Bilan
Cas confirmés
207
Cas sévères
4
Cas soignés
1
Morts
0

Cet article détaille la pandémie de coronavirus 2019 (COVID-19) dans l'île française de La Réunion, département et région d'outre-mer.

Contexte épidémique[modifier | modifier le code]

Situé à plus de 9 000 km de Paris, le département français subit avec un décalage temporaire l'importation de malades de la Covid-19, maladie symptomatique déclenchée par le virus SARS-CoV-2.

La maladie à coronavirus 2019, dite Covid-19 (acronyme de « coronavirus disease 2019 » (litt. « maladie à coronavirus de 2019 »), a été ainsi dénommée par l'OMS le 11 février 2020. Elle est aussi connue, notamment en Chine, sous son ancien nom « NCP (Novel Coronavirus Pneumonia) ».

Le SARS-CoV-2 est un agent infectieux découvert dans la province du Hubei, à Wuhan, en Chine centrale, fin novembre 2019. Le gouvernement chinois ne prend alors pas suffisamment au sérieux l'épidémie débutante.

L'OMS alerte dans un premier temps la République populaire de Chine et les autres membres de l'OMS, puis elle prononce l'état d'urgence de santé publique de portée internationale le 30 janvier.

Transmis par de nombreux voyageurs dans d'autres pays, le virus est détecté en France le 23 janvier sur 3 personnes de retour de Wuhan, 2 originaires de Paris et 1 originaire de Bordeaux.

Début mars 2020, la plupart des pays du monde décident de la fermeture de leurs frontières pour tenter de contenir l'épidémie.

Le 12 mars 2020, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, qualifie l'épidémie de coronavirus 2019 de pandémie. C'est le premier coronavirus à infecter plus de 110 000 malades à l'échelle mondiale (chiffres début mars 2020).

La nécessité de confiner les populations devient une urgence mondiale. En Europe, l'Italie est dramatiquement touchée, le nombre de victimes dépassant celui de la Chine (4 032 victimes au 21 mars 2020). Le confinement total des provinces italiennes devient inévitable début mars 2020. Cette urgence sanitaire sera vite imitée par ses voisins européens.

La Réunion est soumise début mars à un flot incessant de voyageurs, qui ne se tarira qu'avec les mesures préfectorales du 21 mars 2020 mettant fin aux voyages de loisirs : la majorité des cas est alors importée par des voyageurs de retour sur l'île qui ont eu des contacts avec des malades ou des porteurs sains du coronavirus en France métropolitaine. Le premier cas importé à La Réunion est officiellement connu le 11 mars 2020. L'inquiétude est d'autant plus grande à La Réunion, puisque ce virus nouveau cohabite avec une épidémie de dengue bien installée[1].

Le 22 mars au soir, l'ARS rend officiel le 75e cas, maintenant malgré cela La Réunion au stade 1 de l'épidémie[2]. Dans le même temps, la ville de Saint-Denis annonce procéder à la fermeture de ses marchés forains[3].

Des difficultés de diagnostic s'ajoutent en raison de l'épidémie de dengue qui s'étend en parallèle[4],[5].

Le 24 mars, les autorités locales décident le passage au stade 2[6]. En effet, avec 94 cas détectés[7] et une capacité de 80 lits en réanimation, la situation devient critique. Ce passage au stade 2 sous-tend un accroissement des dépistages systématiques. Le nombre de personnes-contacts est estimé à 850 par l'ARS[7].

Introduction du virus et début épidémique à La Réunion[modifier | modifier le code]

L'inquiétude commence à monter le 1er mars quand des manifestants s'opposent au débarquement au Port de croisiéristes voyageant sur un paquebot venu d'Afrique du Sud[8]. Ce dernier événement témoigne d'une peur collective quand au passage de points d'entrée du virus. Dès le 27 février 2020, les dockers du Port avaient fait part de leurs inquiétudes concernant les accostages et les changements fréquents d'équipages[9]. Cela dit, les pouvoirs publics considèrent que la porte d'entrée du virus demeure l'aéroport Roland-Garros[10].

Le « patient zéro » est un homme âgé de 80 ans revenu de croisière aux Bahamas et aux États-Unis, confirmé par dépistage le 11 mars 2020[11].

Après avoir adapté les restrictions le week-end du 14 mars, La Réunion étant alors toujours au stade 1 de l'alerte sanitaire alors que la France métropolitaine passe au stade 3, le confinement est adopté unilatéralement pour l'ensemble des territoires français le lundi 16 mars par décret du Président de La République[12].

La possibilité d'entrée massive de cas contaminés est permise par la continuité des vols depuis Paris et fait l'objet d'une relative controverse[10], opposant d'un côté population réunionnaise et médecins réunionnais et de l'autre les pouvoirs locaux (préfecture, ARS). Alors qu'un point quotidien est fait conjointement par la préfecture de La Réunion à l'ARS, le préfet Jacques Billant n'annonce la suspension des vols d'agrément (tourisme) que le 20 mars 2020[13]. Au cours de la conférence de presse où est annoncée cette mesure, Jacques Billant déclare : « Ce n'est pas le virus qui circule, c'est nous qui le faisons circuler », appelant ainsi les Réunionnais à observer strictement les règles de circulations liées au confinement. Un constat est fait, plutôt positif, que les Réunionnais restent majoritairement à leur domicile. Il annonce par la même occasion avoir signé un arrêté préfectoral obligeant tous les voyageurs entrants à se mettre en quatorzaine. La même journée du 20 mars, Jérôme Salomon, directeur général de la santé, invite les ultra-marins effectuant leur retour de métropole à respecter une quatorzaine stricte afin de ne pas contaminer leurs proches[14].

Malgré un nombre de cas en hausse nette au 21 mars 2020, les autorités maintiennent l'absence d'une chaîne de contamination locale.

Or le 22 mars, il a été fait état la veille au soir que trois patients dépistés ont été contaminés sur place, constituant ainsi les premiers chaînons visible d'un départ probable de la chaîne de contamination.

La presse rapporte le 22 mars que deux des 28 premiers cas sont des gendarmes revenus de métropole. Ils sont placés en quarantaine dès leur arrivée[15].

La barre des 100 patients atteints est dépassée mercredi 25 mars 2020, l'ARS annonçant 17 cas supplémentaires dépistés positifs, portant le total des contaminés à 111 personnes[16].

Adaptant les directives nationales au cadre local, l'ARS statue sur les situations rendant un dépistage nécessaire[16] :

  • tous les voyageurs symptomatiques, avec le renforcement des mesures d’accueil infirmier à l’aéroport ;
  • tous les soignants en activité et déclarant des symptômes ;
  • tous les soignants astreints au confinement pendant 14 jours, de par leur voyage hors département, au 5e jour après leur retour ;
  • les sujets contacts de cas confirmés, lorsqu’ils sont symptomatiques ;
  • les patients des médecins traitant, sur prescription de ces derniers, selon des indications en cours de définition ;
  • tous les patients entrant en hospitalisation ayant voyagé dans les 15 jours précédents, et tous les nouveaux entrants en EHPAD avant leur admission.


Dispositifs nationaux[modifier | modifier le code]

Le 25 mars 2020, lors de son allocution à l'hôpital de Mulhouse, le Président de la République Emmanuel Macron annonce, dans le cadre de l'opération « Résilience » le déploiement de deux navires de la Marine nationale de type porte-hélicoptère amphibie, l'un, le Dixmude pour renforcer l'aide sanitaire aux Antilles françaises, l'autre, le porte-hélicoptère Mistral, en renfort sanitaire des îles de l'Océan indien (Mayotte, Réunion)[17],[18]. Cette opération se veut distincte de l'opération anti-terrorisme « Sentinelle ».

Dispositifs locaux[modifier | modifier le code]

  • L'ensemble des mesures décrétées par la présidence de la République sont appliquées localement par le préfet, représentant de l'État sur le département réunionnais. Ces mesures sont rappelées sur le site Internet de la préfecture de la Réunion[19].
  • Les supermarchés et hypermarchés respectent le numerus clausus de 100 personnes, avec un écart minimum de 1 mètre entre deux clients. Des créneaux horaires sont réservés aux personnes déclarées fragiles ou à risques et pouvant présenter des pathologies chroniques[20].
  • La chambre de commerce et d'industrie fait pression pour maintenir les marchés forains et garantir l'approvisionnement en produits frais, à condition de respecter les mesures barrières (hygiène des mains, masques et gants)[21].
  • Le 21 mars 2020, la Région Réunion annonce que 1 million d'euros sera débloqué à destination des personnes fragiles dans ce contexte épidémique insulaire[22].
  • Le 25 mars 2020, le laboratoire Cerballiance du Port, en relation avec l'ARS, organise un dépistage en « drive », sur le modèle coréen qui a fait ses preuves dans la gestion de la crise en Corée du Sud[23],[24],[25].

Chronologie des cas (dépistés officiellement)[modifier | modifier le code]

  • La 1re personne contaminée, le « patient zéro » est un homme de 80 ans revenu de croisière aux Bahamas. Après quelques jours en état stable, il a du être placé en réanimation bien que son état ne soit pas jugé grave.
  • La 2e personne est également une croisiériste, issue d'un groupe de 34 Réunionnais en croisière dans les Bahamas. Au lendemain de son retour, elle participe à un repas collectif. Les convives sont suivis et ne présentaient pas de symptômes.
  • La 3e personne est une jeune femme de 38 ans de retour de métropole.
  • Le 4e cas était également un croisiériste aux Bahamas dans le groupe de Réunionnais du patient zéro, mais il n'avait eu que très peu de cas-contact, à l'exception de son fils médecin et d'un ami.
  • Le 5e cas, confirmé le 13 mars, est une femme de 37 ans, qui a côtoyé beaucoup de personnes-contact dans la mesure où elle n'a su que tard sa contamination. La maladie ayant mis plusieurs jours à apparaître, elle a notamment participé à un cours collectif de kizomba au Before à Saint-Pierre (le 10 mars) parmi un groupe de cinquante personnes. Elle avait également participé au concert du samedi lors du festival des Francofolies à Saint-Pierre le 7 mars, au cours duquel elle affirme être restée à l'écart de la foule, ayant pour seul contact son amie (non symptomatique).
  • Le 6e cas, confirmé samedi le 14 mars, est un homme de 50 ans, rentré de métropole le 9 mars. Ses symptômes apparaissent dès le lendemain de son retour. Entre temps, il aurait fréquenté 7 personnes.
  • Le 7e cas, confirmé dimanche 15 mars au matin, est un proche d’un des croisiéristes du groupe réunionnais du patient zéro.
  • Le 8e cas et le 9e cas, annoncés dimanche 15 mars, sont un couple de retraités revenus récemment de métropole.
  • Le 10e cas confirmé mardi 17 mars, est un médecin de 73 ans dont l'état de santé lui permet de regagner son domicile. Revenu de métropole le 15 mars, il présentait pourtant des signes de maladie dès le 13 mars. Cela questionne l'absence de contrôle médical au départ comme à l'arrivée. Ses cas contacts sont sa famille ainsi que les 4 passagers ayant voyagé dans l'avion à ses côtés.
  • La 11e personne contaminée, confirmée mercredi 18 mars, est un jeune homme de 35 ans, rentré de métropole le 16 mars. Symptomatique dès son arrivée, il a eu 16 personnes contact à bord de l'avion, toutes contactées par l'ARS, des membres de sa familles et un taxi à son arrivée.
  • La 12e personne, confirmée mercredi 18 mars, est une jeune femme de 28 ans. Ses symptômes n'apparaissent que 3 jours après son retour de métropole. Elle a eu 7 personnes-contacts, jointes mercredi soir, ainsi que son bébé, asymptomatique, confié à sa grand-mère depuis.
  • Les 13e et 14e cas ont été confirmés mercredi 18 mars. Il s'agit de deux voyageuses de retour de métropole. L'une, âgée de 71 ans, est arrivée mardi 17 mars, et l'autre, âgée de 45 ans, est arrivée mercredi 18 mars.
  • Le 15e cas a été signalé jeudi 19 mars, lui aussi importé de métropole. Sont ensuite annoncés dans cette même journée du 19 mars les 16e, 17e, 18e et 19e, tous étant des cas importés de France métropolitaine. La soirée de jeudi 19 mars voit le nombre de cas contaminés importés exploser, avec 9 cas supplémentaires.
  • Le 38e cas est rapporté vendredi 20 mars. La progression épidémique est marquée par 10 nouveaux cas dépistés. On retrouve parmi ces 10 cas nouveaux 7 personnes contaminées en métropole et 3 personnes ont été contaminées à La Réunion par un membre de leur famille ayant séjourné en métropole, faisant partie des 28 premiers cas. Ces 3 cas contaminés dans le département sont les premiers d'une chaîne de contamination locale (cas dits « autochtones »).
  • Le 45e cas est rapporté samedi 21 mars. Il a suffit d'une nuit pour que 7 nouveaux cas soient déclarés[26].
  • Le 47e cas est rapporté samedi 21 mars au soir. Il s'agit de 2 cas autochtones supplémentaires, confirmant une progression locale du virus[27].
  • Le 65e cas rapporté dimanche 22 mars au soir. Il s'agit cette fois de cas autochtones[28].
  • Le 71e cas est annoncé par l'ARS le 23 mars. Il s'agit de 6 nouveaux cas autochtones, ce qui confirme le début épidémique[29].
  • Le 75e cas est confirmé par l'ARS le soir du 23 mars et relaté dans la presse[30].
  • Le 94e cas est confirmé par l'ARS le 24 mars, entraînant un passage au stade 2 de l'épidémie[7].
  • Le 111e cas est annoncé le 25 mars[16].
  • Le 135e cas est confirmé le 26 mars[31],[32],[33].
  • Le 145e cas est confirmé le 27 mars, avec un total de 108 cas importés[34][35].
  • Le 183e cas est confirmé le 28 mars, pour 1300 cas-contacts identifiés. Soit 38 contaminés en 24 heures[36].
  • Le 207e cas est confirmé par l'ARS le 29 mars, avec un taux estimé de 97% de cas importés[37]. Ce sont pas moins de 24 cas nouveaux en une journée.


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Epidémie de dengue à La Réunion : Intensification de la circulation de la dengue dans l’île », sur www.lareunion.ars.sante.fr (consulté le 25 mars 2020)
  2. « Coronavirus : actualité et conduite à tenir », sur www.lareunion.ars.sante.fr (consulté le 24 mars 2020)
  3. « Contre la propagation du covid-19 : Saint-Denis ferme ses marchés forains », sur Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, (consulté le 24 mars 2020)
  4. « Une nouvelle augmentation : Epidémie de dengue : 253 nouveaux cas en une semaine », sur Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, (consulté le 25 mars 2020)
  5. « Coronavirus : à La Réunion, on se bat aussi contre la dengue », sur RTL.fr (consulté le 27 mars 2020)
  6. « L’inquiétude monte à La Réunion, où le coronavirus progresse vite », sur www.20minutes.fr (consulté le 24 mars 2020)
  7. a b et c OK, « Covid-19 : 94 cas à la Réunion dont un enfant », sur Clicanoo.re (consulté le 25 mars 2020)
  8. Le Point magazine, « Coronavirus : heurts à La Réunion par crainte d'un débarquement de croisiéristes », sur Le Point, (consulté le 21 mars 2020)
  9. « Épidémie de coronavirus (actualisé) : Deux nouveaux paquebots accostent à La Réunion, l'inquiétude grandit sur les quais », sur Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, (consulté le 21 mars 2020)
  10. a et b « Coronavirus : à La Réunion, les médecins réclament des mesures », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2020).
  11. Amandine Dolphin, « Un premier cas de coronavirus confirmé à La Réunion », sur Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion (consulté le 21 mars 2020)
  12. Décret n° 2020-260 du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus covid-19, (lire en ligne)
  13. « [LIVE] "Ce n'est pas le virus qui circule, c'est nous qui le faisons circuler" : Coronavirus : la préfecture annonce 10 nouveaux cas avérés, 38 en tout à La Réunion », sur Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, (consulté le 21 mars 2020)
  14. « Coronavirus : Jérôme Salomon lance un message d'avertissement aux Ultramarins qui rentrent dans les Outre-mer », sur Outre-mer la 1ère (consulté le 22 mars 2020)
  15. « Coronavirus à La Réunion: 2 gendarmes parmi les patients », sur Linfo.re (consulté le 22 mars 2020)
  16. a b et c « Covid-19 : 111 cas ce mercredi, la barre des 100 cas passée à La Réunion », sur Réunion la 1ère (consulté le 25 mars 2020)
  17. « Coronavirus : deux navires militaires déployés dans l'océan Indien et aux Antilles-Guyane pour une aide sanitaire (Macron) », sur Outre-mer la 1ère (consulté le 26 mars 2020)
  18. Ministère de la défense, « Covid-19 : lancement de l’opération Résilience », sur www.defense.gouv.fr, (consulté le 26 mars 2020)
  19. Les services de l’Etat à La Réunion, « La Réunion face au coronavirus covid-19 », sur www.reunion.gouv.fr, (consulté le 21 mars 2020)
  20. « Coronavirus : des supermarchés réservent des horaires aux personnes à risques », sur Réunion la 1ère (consulté le 21 mars 2020)
  21. « Coronavirus : la Chambre d'Agriculture de La Réunion demande aux maires de maintenir les marchés forains », sur Réunion la 1ère (consulté le 21 mars 2020)
  22. « Coronavirus: La Région débloque 1 million d’euros pour les personnes fragiles », sur Linfo.re (consulté le 21 mars 2020)
  23. « Le Port : Un laboratoire organise des dépistages "drive" à même le parking », sur Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, (consulté le 25 mars 2020)
  24. « La Corée du Sud contre l'épidémie avec un dépistage de masse et de l'innovation », sur Les Echos, (consulté le 25 mars 2020)
  25. « Coronavirus : amplification des dépistages et mise en place du "COVID Drive" », sur Réunion la 1ère (consulté le 27 mars 2020)
  26. OK, « La Réunion compte 45 cas dont 3 autochtones, 7 malades du coronavirus déclarés dans la nuit », sur Clicanoo.re (consulté le 21 mars 2020)
  27. « [LIVE - VIDEO/PHOTOS] "La situation va continuer à s'aggraver" dit le ministre de la Santé : Deux nouveaux cas de coronavirus à La Réunion, 47 au total », sur Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, (consulté le 21 mars 2020)
  28. « Coronavirus : 17 nouveaux cas pour un total de 64 cas confirmés, le point sur la situation ce dimanche », sur Réunion la 1ère (consulté le 22 mars 2020)
  29. « Coronavirus : 6 nouveaux cas confirmés ce lundi, pour un total de 71 cas à La Réunion », sur Réunion la 1ère (consulté le 23 mars 2020)
  30. « La Réunion lutte contre le coronavirus : 75 cas confirmés, confinement pour tous, quatorzaine pour les voyageurs de retour de métropole », sur Réunion la 1ère (consulté le 24 mars 2020)
  31. « Covid-19 : 115 cas, les masques défectueux remplacés d'ici vendredi (SYNTHESE) », sur Réunion la 1ère (consulté le 26 mars 2020)
  32. « 14 cas autochtones : 20 nouveaux cas de Covid-19 à La Réunion, le bilan monte à 135 cas », sur Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, (consulté le 26 mars 2020)
  33. « Coronavirus : 20 nouveaux cas confirmés, soit un total de 135 à La Réunion », sur Réunion la 1ère (consulté le 26 mars 2020)
  34. « [LIVE] 11ème jour de confinement : 145 cas de coronavirus à La Réunion, dont 108 importés », sur Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, (consulté le 27 mars 2020)
  35. « Coronavirus : 10 nouveaux cas confirmés ce vendredi, soit un total de 145 à La Réunion... le point sur la situation », sur Réunion la 1ère (consulté le 27 mars 2020)
  36. « Pandémie de maladie à coronavirus de 2020 à La Réunion », dans Wikipédia, (lire en ligne)
  37. « Coronavirus : 207 cas confirmés à La Réunion, avec 24 nouveaux cas ce dimanche », sur Réunion la 1ère (consulté le 29 mars 2020)