NGC 832

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 832
Image illustrative de l’article NGC 832
La galaxie elliptique NGC 832
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Persée
Ascension droite (α) 03h 11m 05,3s[1]
Déclinaison (δ) 35° 23′ 13″
Magnitude apparente (V) 12,9 [2]
13,9 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,70 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,6 × 1,3
Décalage vers le rouge +0,020511 ± 0,000103[1]
Angle de position 95°[2]

Localisation dans la constellation : Persée

(Voir situation dans la constellation : Persée)
Perseus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 6 149 ± 31 km/s [4]
Distance 85,9 ± 6,3 Mpc (∼280 millions d'a.l.) [5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie elliptique
Type de galaxie E[1] E2[2] E3?[6]
Dimensions 130 000 a.l.[7]
Découverte
Découvreur(s) Heinrich Louis d'Arrest [6]
Date [6]
Désignation(s) NGC 1226
PGC 11879
MCG 6-8-1
UGC 2575
CGCG 525.2
CGCG 524-61 [2]
Liste des galaxies elliptiques

NGC 832 est une galaxie elliptique située dans la constellation de Persée à environ 280 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome français Heinrich Louis d'Arrest en 1865. Cette galaxie a aussi été observée par l'astronome français Édouard Stephan le et elle a été inscrite au catalogue NGC sous la cote NGC 1226[6].

Identification de NGC 832[modifier | modifier le code]

Aux coordonnées indiquées par d'Arrest de son observation du 17 septembre 1865, il n'y a rien. On a longtemps pensé qu'une paire d'étoiles pâles situées à 24 secondes d'arc de la position indiquée par d'Arrest était ce qu'il avait observé. Cependant en juillet 2016, Harold Corwin s'est rendu compte que si on augmentait l'ascension droite rapportée par d'Arrest d'une heure, la position coïnciderait à 1,5 minute d'arc près avec celle de NGC 1226[8]. Puisque d'Arrest a aussi fait une erreur d'une heure dans l'ascension droite d'autres galaxies, il est fort probable qu'il avait observé la galaxie PGC 11879, soit NGC 1226[6]. Toutes les sources consultées, sauf celles de Wolfgang Steinicke et du professeur Seligman, continuent cependant d'identifier NGC 832 à la paire d'étoiles.

La paire d'étoiles associée à l'observation d'Arrest.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 1226 (consulté le 30 août 2020)
  2. a b c d et e « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 800 à 899 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b c d et e (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 30 août 2020)
  7. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  8. (en) « Historically-aware NGC/IC Positions and Notes, Harold Corwin » (consulté le 31 août 2020)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 824  •  NGC 825  •  NGC 826  •  NGC 827  •  NGC 828  •  NGC 829  •  NGC 830  •  NGC 831  •  NGC 832  •  NGC 833  •  NGC 834  •  NGC 835  •  NGC 836  •  NGC 837  •  NGC 838  •  NGC 839  •  NGC 840