Aller au contenu

NGC 1448

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 1448
Image illustrative de l’article NGC 1448
La galaxie spirale NGC 1448
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Horloge
Ascension droite (α) 03h 44m 41,9s[1]
Déclinaison (δ) −44° 38′ 41″ [1]
Magnitude apparente (V) 10,7[2]
11,4 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 13,48 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 7,6 × 1,7[2]
Décalage vers le rouge +0,003896 ± 0,000007[1]
Angle de position 41°[2]

Localisation dans la constellation : Horloge

(Voir situation dans la constellation : Horloge)
Astrométrie
Vitesse radiale 1 168 ± 2 km/s [1]
Distance 16,25 ± 1,14 Mpc (∼53 millions d'al)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie SAcd:[1] SAcd? pec[3] Sc[2]
Dimensions environ 43,78 kpc (∼143 000 al)[1],[a]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel[3]
Date [3]
Désignation(s) NGC 1457
PGC 13727
ESO 249-16
MCG -7-8-5
AM 0342-444[2]
Liste des galaxies spirales

NGC 1448 (NGC 1457) est une galaxie spirale vue par la tranche et située dans la constellation de l'Horloge. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 1 102 ± 5 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 16,3 ± 1,1 Mpc (∼53,2 millions d'al)[1]. La galaxie NGC 1457 a été découverte par l'astronome américain John Herschel en 1835 et inscrite au New General Catalog sous la désignation NGC 1448. John Herschel a aussi observé cette même galaxie le et ne s'est pas rendu compte qu'il s'agissait de la même observée le mois précédent. C'est cette observation de décembre a été incluse dans le New General Catalog sous la désignation NGC 1448.

La classe de luminosité de NGC 1448 est III-IV et elle présente une large raie HI[1].

À ce jour, 56 mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 16,434 ± 3,249 Mpc (∼53,6 millions d'al)[4], ce qui est à l'intérieur des valeurs de la distance de Hubble.

L'étoile correspondant à la supernova 2003hn est le point rouge dans la partie supérieure droite du disque et celle correspondant à la supernova 2001ej est un petit point bleu dans la partie centrale de l'image captée par le VLT[5].

Quatre supernovas ont été découvertes dans NGC 1448 : SN 1983S, SN 2001el, SN 2003hn et SN 2014df[6].

Cette supernova a été découverte le par l'astronome amateur australien Robert Evans. Cette supernova était de type II[7].

Cette supernova a été découverte le par l'astronome amateur sud africain Berto Monard[8]. Cette supernova était de type Ia[9].

Le , Robert Evans a découvert une deuxième supernova dans cette galaxie. Cette supernova était de type II[10].

Le , Berto Monard a découvert une deuxième supernova dans cette galaxie. Cette supernova était de type Ib[11].

Groupe de NGC 1433, de NGC 1448 et de NGC 1493

[modifier | modifier le code]

Selon Richard Powell du site « Un Atlas de l'Univers », NGC 1411 fait partie du groupe de NGC 1433 qui compte 10 galaxies. Ce groupe fait partie de l'amas du Fourneau[12].

Toutefois, selon un article publié par A.M. Garcia en 1993, NGC 1448 est la galaxie la plus grosse et la plus brillante d'un groupe de galaxies qui porte son nom. Le groupe de NGC 1448 compte cinq galaxies. En plus de NGC 1448, les quatre autres galaxies du groupe sont IC 1970, NGC 1411, PGC 13390 et PGC 13409[13]. Les autres galaxies du groupe de NGC 1433 de Powell se retrouvent dans le groupe de NGC 1493 indiqué dans l'article de Powell.

La distance moyenne des galaxies groupe de NGC 1433 de Powell est de 15,5 Mpc, celle du groupe de NGC 1448 de 15,1 Mpc et celle du groupe de NGC 1493 de 14,8 Mpc. Les galaxies NGC 1433, NGC 1495, NGC 1527 et PGC 14225 du groupe de NGC 1433 (Powell) ne figurent ni dans le groupe de NGC 1448 ni dans celui de NGC 1493. Si on réunissait toutes les galaxies mentionnées par Powell et Garcia en un seul groupe, celui-ci renfermerait 15 galaxies dont la distance moyenne serait de 14,1 ± 1,7 Mpc.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Diamètre isophote du relevé ESO-LV Quick Blue"" IIa-O.

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a b c d e f g h et i (en) « Results for object NGC 1448 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke», NGC 1400 à 1499 », sur astrovalleyfield.ca (consulté le )
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 1448 » (consulté le ).
  4. « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 1448 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  5. (en) « A supernova duet in NGC 1448 » (consulté le )
  6. (en) « Central Bureau for Astronomical Telegrams » (consulté le )
  7. (en) « Other Supernovae images » (consulté le )
  8. (en) « Berto Monard awarded 2004 Gill Medal » (consulté le )
  9. (en) « Bright Supernovae - 2001 » (consulté le )
  10. (en) « Bright Supernovae - 2003 » (consulté le )
  11. (en) « Bright Supernovae - 2014 » (consulté le )
  12. « Richard Powell, «Les amas du Fourneau et de l'Horloge» »
  13. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]
    •  NGC 1440  •  NGC 1441  •  NGC 1442  •  NGC 1443  •  NGC 1444  •  NGC 1445  •  NGC 1446  •  NGC 1447  •  NGC 1448  •  NGC 1449  •  NGC 1450  •  NGC 1451  •  NGC 1452  •  NGC 1453  •  NGC 1454  •  NGC 1455  •  NGC 1456