NGC 1057

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 1057
Image illustrative de l’article NGC 1057
La galaxie lenticulaire NGC 1057
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Triangle
Ascension droite (α) 02h 43m 02,9s[1]
Déclinaison (δ) 32° 29′ 28″
Distance 80,8 ± 5,7 Mpc (∼264 millions d'a.l.) [2]
Magnitude apparente (V) 14,9 [3]
15,9 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 14,7 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,2 × 0,8
Décalage vers le rouge +0,019300 ± 0,000033[1]
Angle de position 115°[3]
Vitesse radiale 5 786 ± 10 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Triangle

(Voir situation dans la constellation : Triangle)
Triangulum IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie S0[1],[3] (R)SAB0?[5]
Dimensions 92 000 a.l.[6]
Découverte
Découvreur(s) George Stoney [5]
Date décembre 1849 [5]
Désignation(s) PGC 10287
MCG 5-7-33
UGC 2184
ZWG 505.37
NPM1G +32.0111 [3]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 1057 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation du Triangle à environ 264 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par le physicien irlandais George Stoney en 1849.

NGC 1057 est dans une région du ciel particulièrement riche en galaxies. On y trouve les galaxies NGC 1057 NGC 1060, NGC 1061,NGC 1066 et NGC 1067 qui, selon la base de données NASA/IPAC, font toutes partie d'un groupe de galaxies. Plusieurs autres galaxies qui ne figurent pas au catalogue NGC sont aussi dans cette région. Notons que la galaxie UGC 2201 (voir l'image) est identifiée faussement à NGC 1062 sur la base de données Simbad[7].

NGC 1057 et ses voisines
NGC 1057 est au centre de cette image. (Adam Block/Mount Lemmon SkyCenter/University of Arizona)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 1057 (consulté le 2 mai 2016)
  2. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e et f (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 2 mai 2016)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 2 mai 2016)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  7. (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 2 mai 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1049  •  NGC 1050  •  NGC 1051  •  NGC 1052  •  NGC 1053  •  NGC 1054  •  NGC 1055  •  NGC 1056  •  NGC 1057  •  NGC 1058  •  NGC 1059  •  NGC 1060  •  NGC 1061  •  NGC 1062  •  NGC 1063  •  NGC 1064  •  NGC 1065