Aller au contenu

NGC 1073

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 1073
Image illustrative de l’article NGC 1073
La galaxie spirale barrée NGC 1073 par le relevé SDSS.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Baleine
Ascension droite (α) 02h 43m 40,5150s[1]
Déclinaison (δ) +01° 22′ 33,99″ [1]
Magnitude apparente (V) 11,0 [2]
11,5 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 14,31 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 4,9 × 4,3 [2]
Décalage vers le rouge +0,004039 ± 0,000013[1]
Angle de position 15°[2]

Localisation dans la constellation : Baleine

(Voir situation dans la constellation : Baleine)
Astrométrie
Vitesse radiale 1 211 ± 4 km/s [1]
Distance 14,57 ± 1,05 Mpc (∼47,5 millions d'al)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(rs)cd[3]SB(rs)c[1]SBc[2],[4]
Dimensions environ 11,80 kpc (∼38 500 al)[1],[a]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 10329
MCG 0-8-1
UGC 2210
CGCG 389-2
IRAS 02411+0109[2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 1073 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation de la Baleine. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 988 ± 16 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 14,6 ± 1,1 Mpc (∼47,6 millions d'al)[1]. NGC 1073 a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en [3].

La classe de luminosité de NGC 1073 est III et elle présente une large raie HI[1].

Avec une brillance de surface égale à 14,31 mag/am2, on peut qualifier NGC 1073 de galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness). Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant.

À ce jour, dix mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 7,374 ± 4,549 Mpc (∼24,1 millions d'al)[5], ce qui est un peu à l'extérieur des valeurs de la distance de Hubble. Cependant, comme cette galaxie est relativement rapprochée du Groupe local, il se peut que cette valeur soit plus près de la distance réelle de celle-ci. Notons cependant que c'est avec la valeur moyenne des mesures indépendantes, lorsqu'elles existent, que la base de données NASA/IPAC calcule le diamètre.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Eskridge, Frogel et Pogge ont publié un article en décrivant la morphologie de 205 galaxies spirales ou lenticulaires rapprochées. Les observations ont été réalisées dans la bande H de l'infrarouge et dans la bande B (le bleu). Selon Eskridge et ses collègues, NGC 1073 est de type SB(r)c dans la bande B et SB(r)ab dans la bande H. La barre de cette galaxie est solide et mince et son bulbe est très elliptique. Ses bras émergent des extrémités de la barre et ils sont à peu près perpendiculaires à celle-ci. La classification de NGC 1073 dans la bande H est plus tôt, parce que les bras spiraux extérieurs ouverts sont très peu lumineux dans l' infrarouge proche, laissant ainsi la structure interne bras/anneau comme l'élément qui domine la classification[6].

Supernova[modifier | modifier le code]

La supernova SN 1962L a été découverte dans NGC 1073 le par l'astronome italien Leonida Rosino ainsi que par les astronomes mexicains Enrique Chavira Navarrete[7] et Guillermo Haro. D'une magnitude apparente de 13,9 au moment de sa découverte, elle était de type Ic[8].

Groupe de M77[modifier | modifier le code]

Selon A. M. Garcia, NGC 1073 est membre du groupe de M77. Ce groupe de galaxies renferme au moins 7 membres. Les autres galaxies du groupe sont M77 (NGC 1068), NGC 1055, UGC 2162, UGC 2275, UGC 2302 et UGCA 44[9].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Diamètre dans la bande POSS1 103a-O.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) « Results for object NGC 1073 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke», NGC 1000 à 1099 », Site WEB du cours d'astronomie du Cégep de Valleyfield.
  3. a b c et d (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 1050 - 1099 » (consulté le ).
  4. (en) « NGC 1073 sur HyperLeda » (consulté le )
  5. « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 1073 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  6. Paul B. Eskridge, Jay A. Frogel, Richard W. Pogge et et al., « Near-Infrared and Optical Morphology of Spiral Galaxies », The Astrophysical Journal Supplement Serie, vol. 143, no 1,‎ , p. 73-111 (DOI 10.1086/342340, Bibcode 2002ApJS..143...73E, lire en ligne [PDF])
  7. A. Carramiñana, « Obituary -- Enrique Chavira Navarrete », Revista Mexicana de Astronomia y Astrofisica, vol. 37,‎ , p. 118-122 (Bibcode 2001RMxAA..37..101C, lire en ligne)
  8. « SN 1962L | Transient Name Server », sur www.wis-tns.org (consulté le )
  9. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

    •  NGC 1065  •  NGC 1066  •  NGC 1067  •  NGC 1068  •  NGC 1069  •  NGC 1070  •  NGC 1071  •  NGC 1072  •  NGC 1073  •  NGC 1074  •  NGC 1075  •  NGC 1076  •  NGC 1077  •  NGC 1078  •  NGC 1079  •  NGC 1080  •  NGC 1081