Aller au contenu

NGC 1087

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 1087
Image illustrative de l’article NGC 1087
La galaxie spirale intermédiaire NGC 1087
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Baleine
Ascension droite (α) 02h 46m 25,4s[1]
Déclinaison (δ) −00° 29′ 55″ [1]
Magnitude apparente (V) 10,9 [2]
11,5 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,28 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 3,9 × 2,3[2]
Décalage vers le rouge +0,005080 ± 0,000007[1]
Angle de position [2]

Localisation dans la constellation : Baleine

(Voir situation dans la constellation : Baleine)
Astrométrie
Vitesse radiale 1 523 ± 2 km/s [1]
Distance 19,24 ± 1,37 Mpc (∼62,8 millions d'al)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale intermédiaire
Type de galaxie SAB(rs)c[1] SBc[2] SAB(rs)c?[3]
Dimensions environ 16,28 kpc (∼53 100 al)[1]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 10496
MCG 0-8-9
UGC 2245
CGCG 389-10
KUG 0243-007
IRAS 02438-0042 [2]
Liste des galaxies spirales intermédiaires

NGC 1087 est une galaxie spirale intermédiaire située dans la constellation de la Baleine. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 1 305 ± 15 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 19,2 ± 1,4 Mpc (∼62,6 millions d'al)[1]. NGC 1087 a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.

Comme on peut le voir sur l'image de NGC 1087 provenant du relevé SDSS, son noyau central est très petit et une barre très courte le traverse.

La classe de luminosité de NGC 1087 est III et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé[1].

À ce jour, 19 mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 13,989 ± 3,028 Mpc (∼45,6 millions d'al)[4], ce qui est légèrement à l'extérieur des valeurs de la distance de Hubble. Notons cependant que c'est avec la valeur moyenne des mesures indépendantes, lorsqu'elles existent, que la base de données NASA/IPAC calcule le diamètre d'une galaxie et qu'en conséquence le diamètre de NGC 1087 pourrait être d'environ 22,4 kpc (∼73 100 al) si on utilisait la distance de Hubble pour le calculer.

Morphologie[modifier | modifier le code]

NGC 1087 a été utilisée par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SAB(rs)c dans son atlas des galaxies[5],[6].

Eskridge, Frogel et Pogge ont publié un article en décrivant la morphologie de 205 galaxies spirales ou lenticulaires rapprochées. Les observations ont été réalisées dans la bande H de l'infrarouge et dans la bande B (le bleu). Selon Eskridge et ses collègues, NGC 1087 est de type SBd dans la bande B et dans la bande H. Cette galaxie est vue de face et possède une petite barre en son centre. Il n'y a pas de véritable bulbe. La barre est encastrée dans un disque noueux de faible brillance de surface. Le disque montre des filaments de structure en spirale. À de faible luminosité, il existe des évidences de deux structures spiralées très épaisses et ouvertes[7].

Supernova[modifier | modifier le code]

La supernova SN 1995V a été découverte dans NGC 1087 le par l'astronome amateur australien Robert Evans, avec les astronomes Michael Dopita du Mount Stromlo Observatory et Chon Trung HUA du Laboratoire d'Astronomie Spatiale du CNRS en utilisant le télescope de 2,3 m de Siding Spring Observatory, équipé de filtres interférentiels. Découverte confirmée comme étant une SN de type II par S. Benetti de l'European Southern Observatory à l'aide de spectres sur CCD dans la bande 396-793nm[8]. Cette supernova était de type II[9].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) « Results for object NGC 1087 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke», NGC 1000 à 1099 », sur astrovalleyfield.ca (consulté le )
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 1087 » (consulté le ).
  4. « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 1087 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  5. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 1087
  6. (en) « The Galaxy Morphology Website, NGC 1087 » (consulté le )
  7. Paul B. Eskridge, Jay A. Frogel, Richard W. Pogge et et al., « Near-Infrared and Optical Morphology of Spiral Galaxies », The Astrophysical Journal Supplement Serie, vol. 143, no 1,‎ , p. 73-111 (DOI 10.1086/342340, Bibcode 2002ApJS..143...73E, lire en ligne [PDF])
  8. (en) « Central Bureau for Astronomical Telegrams, IAUC 6197: 1995U; 1995V; 6P » (consulté le )
  9. (en) « Other Supernovae images » (consulté le )
  10. (en) « PHANGS Team » (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

    •  NGC 1079  •  NGC 1080  •  NGC 1081  •  NGC 1082  •  NGC 1083  •  NGC 1084  •  NGC 1085  •  NGC 1086  •  NGC 1087  •  NGC 1088  •  NGC 1089  •  NGC 1090  •  NGC 1091  •  NGC 1092  •  NGC 1093  •  NGC 1094  •  NGC 1095