NGC 1466

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 1466
Image illustrative de l’article NGC 1466
L'amas globulaire NGC 1466 par Hubble Space Telescope.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Hydre mâle
Ascension droite (α) 03h 44m 33,3s[1]
Déclinaison (δ) −71° 40′ 18″
Magnitude apparente (V) 11,4 [2]
Dimensions apparentes (V) 1,90 [2]

Localisation dans la constellation : Hydre mâle

(Voir situation dans la constellation : Hydre mâle)
Hydrus IAU.svg
Astrométrie
Distance 51 ± 3 kpc (∼166 000 a.l.[3]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas globulaire
Masse 4,11×106[4] M
Dimensions 9,4 a.l.[5]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel[6]
Date 26 novembre 1834
Désignation(s) PGC 2802621 [6]
ESO 54-SC16 [2]
Liste des amas globulaires


NGC 1466 est un amas globulaire situé dans la constellation de l'Hydre mâle à la périphérie du Grand Nuage de Magellan . L'astronome britannique John Herschel l'a découvert en 1834.

Climbing the cosmic distance ladder NGC 1466.jpg

À ce jour, huit mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 0,051 ± 0,003 Mpc (∼166 000 a.l.)[3].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La masse de cet amas est égale à 105,15[4], soit 4.11×106. L'indice de métallicité Fe/H de cet amas est égal à -1,60[7] et son âge est estimé à 13,1 milliards d'années[8].

En 2001, on dénombrait un total de 49 étoiles de type variable RR Lyrae en plus d'une possible candidate. Huit de ces étoiles sont de type RRd, un type qui possède deux périodes de pulsation superposées. La période moyenne des étoiles de type RRab est de 0,591 jour et celle de type RRc de 0,335 jour. Douze autres variables ont été identifiées, dont deux de longue période et une de type céphéide[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 1466 (consulté le )
  2. a b et c « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 1400 à 1499 »
  3. a et b « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  4. a et b E. Noyola E. et K. Gebhardt, « Surface Brightness Profiles for a Sample of LMC, SMC, and Fornax Galaxy Globular Clusters », The Astronomical Journal, vol. 134, no 3,‎ , p. 912-925 (DOI 10.1086/520061, Bibcode 2007AJ....134..912N, lire en ligne [PDF])
  5. On obtient le diamètre d'un objet par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  6. a et b (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  7. a et b Charles A. Kuehn, Horace A. Smith, Márcio Catelan, Barton J. Pritzl, Nathan De Lee et Jura Borissova, « Variable Stars in Large Magellanic Cloud Globular Clusters. I. NGC 1466 », The Astronomical Journal, vol. 142, no 4 107,‎ , p. 14p (DOI 10.1088/0004-6256/142/4/107, Bibcode 2011AJ....142..107K, lire en ligne [PDF])
  8. J. F. C., Jr. Santos et A. F. Piatti, « Ages and metallicities of star clusters: New calibrations and diagnostic diagrams from visible integrated spectra », Astronomy and Astrophysics, vol. 428,‎ , p. 79-88 (DOI 10.1051/0004-6361:20041560, Bibcode 2004A&A...428...79S, lire en ligne [PDF])

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1458  •  NGC 1459  •  NGC 1460  •  NGC 1461  •  NGC 1462  •  NGC 1463  •  NGC 1464  •  NGC 1465  •  NGC 1466  •  NGC 1467  •  NGC 1468  •  NGC 1469  •  NGC 1470  •  NGC 1471  •  NGC 1472  •  NGC 1473  •  NGC 1474