NGC 1309

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 1309
Image illustrative de l’article NGC 1309
La galaxie spirale NGC 1309
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Éridan
Ascension droite (α) 03h 22m 06,5s[1]
Déclinaison (δ) −15° 24′ 00″
Distance 29,8 ± 2,1 Mpc (∼97,2 millions d'a.l.) [2]
Magnitude apparente (V) 11,5 [3]
12,3 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 13,1 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 2,3 × 2,2
Décalage vers le rouge +0,007125 ± 0,000013[1]
Angle de position 45°[3]
Vitesse radiale 2 136 ± 4 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Éridan

(Voir situation dans la constellation : Éridan)
Eridanus IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie SA(s)bc?[5],[1] Sbc[3]
Dimensions 65 000 a.l.[6]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel [5]
Date 3 octobre 1785 [5]
Désignation(s) PGC 12626
MCG -3-9-28
IRAS03197-1534 [3]
Liste des galaxies spirales

NGC 1309 est une galaxie spirale située dans la constellation de l'Éridan à environ 97 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Sa classification est SA(s)bc? ce qui signifie que ses bras sont moyennement enroulés et qu'elle n'a pas d'anneau. Sa plus grande dimension est d'environ 65 milles années-lumière, soit à peu près les deux tiers de celle de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1786[5].

NGC 1309 est le membre la plus brillant d'un trio de galaxies qui porte son nom. Les deux autres galaxies du groupe de NGC 1309 sont MCG -3-9-27 et MCG -3-9-41[7].

La classe de luminosité de NGC 1309 est II-III et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé[1].

De nombreuses mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 28,252 ± 4,501 Mpc (∼92,1 millions d'a.l.) [8], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [2].

La photographie prise par le télescope spatial Hubble[modifier | modifier le code]

NGC 1309 par Hubble

Cette image de NGC 1309 est une composition réalisée avec des clichés pris par le télescope spatial Hubble durant les mois de septembre et d'aout 2005. Les photos ont été prises avec trois filtres : un filtre de 435 nm dans le violet, de 555 nm dans le vert et un filtre de 814 nm dans l'infrarouge. Cette image couvre une région du ciel d'environ 2,9 minutes d'arc, ce qui équivaut, à la distance de cette galaxie, à environ 82 milles années-lumière[9]. Cette image de NGC 1309 montre plusieurs régions de jeunes étoiles bleues dans les bras de la galaxie et un noyau jaunâtre peuplé d'étoiles plus vieilles.

Les deux petites galaxies visibles sur l'image sont APMUKS(BJ) B031942.28-153514.7 en bas à droite et APMUKS(BJ) B031950.54-153357.5 en haut à gauche. Ce sont de lointaines galaxies qui ne sont pas des satellites de NGC 1039.

Supernovas dans NGC 1309[modifier | modifier le code]

Deux supernovas ont été observées dans cette galaxie en 2002 et en 2012.

SN 2002fk[modifier | modifier le code]

Cette supernova a été découverte presque simultanément par l'astronome japonais Reiki Kushida et par Jun-jie Wang et Yu-Lei Qiu de l'observatoire chinois de Beijing (en) le 17 septembre 2002[10]. Cette supernova était de type Ia[11].

SN 2012Z[modifier | modifier le code]

La découverte du progéniteur de SN 2012Z

Cette supernova a été découverte le 29 janvier 2012 par S.B. Cenko, W. Li et A.V. Filippenko à l'aide du l'imageur automatisé Katzman (KAIT (en)) de l'observatoire Lick[12]. Des scientifiques ont depuis émis l'hypothèse que cette supernova est du rare type Iax[13]. La découverte du progéniteur de la supernova a été faite sur une photographie de NGC 1309 prises par Hubble en 2006. En comparant l'image de 2006 à une autre image prise par Hubble en 2013, le Dr Saurabh Jha et ses collègues ont découvert à leur grande surprise une étoile à la position de la supernova[14],[15]. Il faut savoir que les modèles actuelles prédisent qu'une supernova thermonucléaire ou supernova de type Ia consiste en l'explosion intégrale d'une naine blanche, d'où l'étonnement des scientifiques. Une supernova de type Iax laisserait donc un cadavre d'étoile, cadavre auquel on a donné le nom d'étoile zombie (en)[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 1309 (consulté le 18 août 2016)
  2. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e et f (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 18 août 2016)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 18 août 2016)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  7. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  8. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 22 décembre 2018)
  9. « Fast Facts about NGC 1309 » (consulté le 19 août 2016)
  10. « Notes for object SN 2002fk sur NED » (consulté le 21 août 2016)
  11. « Classifications for SN 2002fk sur NED » (consulté le 21 août 2016)
  12. (en) « Electronic Telegram No. 3014 » (consulté le 21 août 2016)
  13. M.D. Stritzinger, S. Valenti, P. Hoeflich et al., « Comprehensive observations of the bright and energetic Type Iax SN 2012Z: Interpretation as a Chandrasekhar mass white dwarf explosion », Astronomy & Astrophysics, vol. 573,‎ (DOI 10.1051/0004-6361/201424168, lire en ligne)
  14. (en) « Hubble Finds Progenitor to Rare Type Iax Supernova SN 2012Z » (consulté le 21 août 2016)
  15. (en) « Extended Data Figure 3: Stars in the neighbourhood of the SN 2012Z progenitor » (consulté le 21 août 2016)
  16. (en) « Astronomers Find Potential 'Zombie Star' SN 2012Z » (consulté le 21 août 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1301  •  NGC 1302  •  NGC 1303  •  NGC 1304  •  NGC 1305  •  NGC 1306  •  NGC 1307  •  NGC 1308  •  NGC 1309  •  NGC 1310  •  NGC 1311  •  NGC 1312  •  NGC 1313  •  NGC 1314  •  NGC 1315  •  NGC 1316  •  NGC 1317