NGC 1259

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 1259
Image illustrative de l’article NGC 1259
La galaxie lenticulaire NGC 1259
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Persée
Ascension droite (α) 03h 17m 17,3s[1]
Déclinaison (δ) 41° 23′ 08″ [1]
Magnitude apparente (V) 14,3[2]
15,3 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,53 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 0,7 × 0,7[2]
Décalage vers le rouge +0,019400 ± 0,001000[3]
Angle de position N/A[2]

Localisation dans la constellation : Persée

(Voir situation dans la constellation : Persée)
Perseus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 5 816 ± 300 km/s [1]
Distance 83,39 ± 7,32 Mpc (∼272 millions d'a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie S0[1],[2] S0? pec?[4]
Dimensions environ 3,13 kpc (∼10 200 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) Guillaume Bigourdan[4]
Date [4]
Désignation(s) PGC 12208
MCG 7-7-46 [2]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 1259 est une galaxie lenticulaire naine située dans la constellation de Persée. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 5 654 ± 300 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 83,4 ± 7,3 Mpc (∼272 millions d'a.l.)[1]. NGC 1259 a été découvert par l'astronome français Guillaume Bigourdan en 1884.

NGC 1259 est une galaxie de l'amas de Persée[4].

À ce jour, une dizaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 71,670 ± 7,564 Mpc (∼234 millions d'a.l.)[5], ce qui est à l'intérieur des valeurs de la distance de Hubble.

Notons qu'il y a une erreur sur certains sites consacrés aux objets NGC. Ce n'est pas NGC 1259 qui figure au catalogue de Halton Arp sous la cote Arp 310, mais IC 1259[6],[7].

Supernova[modifier | modifier le code]

La supernova SN 2008L a été découverte dans NGC 1259 le par l'astronome amateur japonais Yasuhide Fujita avec un télescope de 60cm à l'observatoire Kuma Kogen (en)[8]. Cette supernova était de type Ia[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) « Results for object NGC 1259 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 1200 à 1299 »
  3. (en) « NGC 1259 sur la base de données Simbad » (consulté le )
  4. a b c et d (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 1259 » (consulté le ).
  5. « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 1259 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  6. (en) « image d'Arp 310 » (consulté le )
  7. (en) « Arp 310 sur la base de données Simbad » (consulté le )
  8. (en) « Central Bureau for Astronomical Telegrams, Electronic Telegram No. 1212 » (consulté le )
  9. (en) « Bright Supernovae - 2008 » (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1251  •  NGC 1252  •  NGC 1253  •  NGC 1254  •  NGC 1255  •  NGC 1256  •  NGC 1257  •  NGC 1258  •  NGC 1259  •  NGC 1260  •  NGC 1261  •  NGC 1262  •  NGC 1263  •  NGC 1264  •  NGC 1265  •  NGC 1266  •  NGC 1267