NGC 1058

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 1058
Image illustrative de l’article NGC 1058
La galaxie spirale NGC 1058
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Persée
Ascension droite (α) 02h 43m 30,0s[1]
Déclinaison (δ) 37° 20′ 29″ [1]
Magnitude apparente (V) 11,2 [2]
11,8 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 13,19 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 2,5 × 2,5[2]
Décalage vers le rouge +0,001735 ± 0,000002[1]
Angle de position N/A[2]

Localisation dans la constellation : Persée

(Voir situation dans la constellation : Persée)
Perseus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 520 ± 1 km/s [1]
Distance 5,197 ± 4,169 Mpc (∼17 millions d'a.l.)[3]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie SA(rs)c[1] Sc[2] Sc?[4]
Dimensions environ 5,74 kpc (∼18 700 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[4]
Date [4]
Désignation(s) PGC 10314
MCG 6-7-1
CGCG 524.5
CGCG 523-96
KUG 0240+371
IRAS 02403+3707[2]
Liste des galaxies spirales

NGC 1058 est une petite galaxie spirale relativement rapprochée et située dans la constellation de Persée. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 316 ± 14 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 4,66 ± 0,39 Mpc (∼15,2 millions d'a.l.)[1]. NGC 1058 a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1787.

La classe de luminosité de NGC 1058 est III et elle présente une large raie HI. NGC 1058 est aussi une galaxie active de type Seyfert 2 (Sy 2)[1].

À ce jour, une quinzaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 5,197 ± 4,169 Mpc (∼17 millions d'a.l.)[3], ce qui est à l'intérieur des valeurs de la distance de Hubble. Cependant, étant donné la proximité de cette galaxie avec le Groupe local, cette valeur est peut-être plus près de la distance réelle de NGC 1058.

NGC 1058 par le télescope spatial Hubble.

Supernova[modifier | modifier le code]

Trois supernovas ont été découvertes dans NGC 1058 : SN 1961V, SN 1969L et SN 2007gr[5].

SN 1961V[modifier | modifier le code]

Cette supernova a été découverte le par l'astronome suisse Paul Wild de l'université de Berne. Le phénomène observé était plutôt une étoile variable lumineuse bleue (en anglais LBV Luminous blue variable)[6], une étoile variable hypergéante très lumineuse dont les expulsions de matière peuvent donner lieu à des observations semblables à celles d'une supernova.

SN 1969L[modifier | modifier le code]

Cette supernova a été découverte le par l'astronome italien Leonida Rosino (it). Cette supernova était de type II[7].

SN 2007gr[modifier | modifier le code]

Cette supernova a été découverte le par D. Madison et W. Li[8] dans le cadre du programme LOSS (Lick Observatory Supernova Search) de l'observatoire Lick[9]. Cette supernova était de type Ib/c[9].

Groupe de NGC 1023[modifier | modifier le code]

NGC 1058 fait partie du groupe de NGC 1023 situé dans le superamas de la Vierge qui est aussi appelé Superamas local. Ce groupe comprend entre autres les galaxies NGC 891, NGC 925, NGC 949, NGC 959, NGC 1003, NGC 1023 et IC 239[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) « Results for object NGC 1058 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 1000 à 1099 »
  3. a et b « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 1058 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  4. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 1058 » (consulté le ).
  5. (en) « Central Bureau for Astronomical Telegrams » (consulté le )
  6. (en) « Other Supernovae images » (consulté le )
  7. (en) « Other Supernovae images » (consulté le )
  8. (en) « Central Bureau for Astronomical Telegrams, Electronic Telegram No. 1034 » (consulté le )
  9. a et b (en) « Bright Supernovae - 2007 » (consulté le )
  10. Neil Trentham et R. Brent Tully, « Dwarf galaxies in the NGC 1023 Group », Monthly Notice, vol. 398,‎ , p. 722-734 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2009.15189.x, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1050  •  NGC 1051  •  NGC 1052  •  NGC 1053  •  NGC 1054  •  NGC 1055  •  NGC 1056  •  NGC 1057  •  NGC 1058  •  NGC 1059  •  NGC 1060  •  NGC 1061  •  NGC 1062  •  NGC 1063  •  NGC 1064  •  NGC 1065  •  NGC 1066