Aller au contenu

NGC 1035

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 1035
Image illustrative de l’article NGC 1035
NGC 1035 par SDSS.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Baleine
Ascension droite (α) 02h 39m 29,1s[1]
Déclinaison (δ) −08° 07′ 59″ [1]
Magnitude apparente (V) 12,2 [2]
12,9 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 12,50 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 2,2 × 0,6[2]
Décalage vers le rouge +0,004296 ± 0,000013[1]
Angle de position 150°[2]

Localisation dans la constellation : Baleine

(Voir situation dans la constellation : Baleine)
Astrométrie
Vitesse radiale 1 288 ± 4 km/s [1]
Distance 15,77 ± 1,13 Mpc (∼51,4 millions d'al)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie SA(s)c ?[1]; Sc[2]; Sbc ?[3]
Dimensions environ 11,31 kpc (∼36 900 al)[1]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 10065
MCG -1-7-27
IRAS 02370-0820[2]
Liste des galaxies spirales

NGC 1035 est une petite galaxie spirale située dans la constellation de la Baleine. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 1 069 ± 16 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 15,8 ± 1,1 Mpc (∼51,5 millions d'al)[1]. NGC 1035 a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.

À ce jour, deux douzaines de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 17,371 ± 2,701 Mpc (∼56,7 millions d'al)[4], ce qui est à l'intérieur des valeurs de la distance de Hubble.

Supernova[modifier | modifier le code]

La supernova SN 1990E a été découverte dans NGC 1035 le le cosmologiste américain Saul Perlmutter l'astrophysicien Carlton R. Pennypacker de l'université de Californie à Berkeley. Cette supernova était de type II[5].

Groupe de NGC 1084[modifier | modifier le code]

Le triplet de galaxies NGC 1035, NGC 1042 et NGC 1052. (SDSS)

NGC 1035 appartient au groupe de NGC 1084 qui compte au moins 14 galaxies dont les galaxies du catalogue NGC suivantes : NGC 988, NGC 991, NGC 1022, NGC 1035, NGC 1042, NGC 1047, NGC 1051 (=NGC 961), NGC 1052, NGC 1084, NGC 1110, et NGC 1140. Toutes ces galaxies, sauf NGC 1047 et NGC 1140, sont aussi mentionnées dans une liste publiée sur le site « Un Atlas de L'Univers » de Richard Powell[6]. Powell emploie toutefois le nom de groupe de NGC 1052. La base de données NASA/IPAC mentionne que NGC 1035, NGC 1042 et NGC 1052 font partie d'un triplet[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) « Results for object NGC 1035 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke», NGC 1000 à 1099 », sur astrovalleyfield.ca (consulté le )
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 1035 » (consulté le ).
  4. « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 1035 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  5. (en) « Other Supernovae images » (consulté le )
  6. « Une liste des groupes de galaxies proches, Un Atlas de l'Univers, Richard Powel » (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

    •  NGC 1027  •  NGC 1028  •  NGC 1029  •  NGC 1030  •  NGC 1031  •  NGC 1032  •  NGC 1033  •  NGC 1034  •  NGC 1035  •  NGC 1036  •  NGC 1037  •  NGC 1038  •  NGC 1039  •  NGC 1040  •  NGC 1041  •  NGC 1042  •  NGC 1043