NGC 1350

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 1350
Image illustrative de l’article NGC 1350
La galaxie spirale barrée NGC 1350
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Fourneau
Ascension droite (α) 03h 31m 08,1s[1]
Déclinaison (δ) −33° 37′ 43″
Distance 26,6 ± 1,9 Mpc (∼86,8 millions d'a.l.) [2]
Magnitude apparente (V) 10,4 [3]
11,2 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 13,4 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 5,9 × 3,1
Décalage vers le rouge +0,006354 ± 0,000011[1]
Angle de position 170°[3]
Vitesse radiale 1 905 ± 3 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Fourneau

(Voir situation dans la constellation : Fourneau)
Fornax IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie (R')SB(r)ab[1] SBab[3] (R)SB(r)ab?[5]
Dimensions 149 000 a.l.[6]
Découverte
Découvreur(s) James Dunlop [5]
Date 24 novembre 1826 [5]
Désignation(s) PGC 13059
MCG -6-8-23
ESO 358-13
FCC 88
AM 0329-334
IRAS03291-3347 [3]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 1350 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation du Fourneau à environ 87 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome australien James Dunlop en 1826.

NGC 1350 est fait partie du groupe de NGC 1316. Ce groupe est aussi membre de l'amas du Fourneau[5],[7],[1] et il comprend au moins 20 galaxies, dont les galaxies IC 335, NGC 1310, NGC 1316, NGC 1317, NGC 1341, NGC 1350, NGC 1365, NGC 1380, NGC 1381, NGC 1382 et NGC 1404[8].

La classe de luminosité de NGC 1350 est I-II et elle présente une large raie HI. C'est aussi une galaxie active de type Seyfert[1]

Distance et appartenance à l'amas du Fourneau[modifier | modifier le code]

Selon son décalage vers le rouge, NGC 1350 est à environ 87 millions d'années-lumière de la Voie lactée, ce qui la situe un peu au-delà des galaxies de l'amas du Fourneau dont les distances varient 57 à 68 années-lumière. Cependant, de nombreuses mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 18,829 ± 3,429 Mpc (∼61,4 millions d'a.l.) [9], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [2]. ce qui est à légèrement à l'extérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [2]. Cette fourchette de distances, de 50 à 73 millions d'années-lumière, placerait cette galaxie dans l'amas du Fourneau.

Classification morphologique[modifier | modifier le code]

La base de données NED indique que la classification de NGC 1350 est (R')SB(r)ab ce qui en fait une galaxie spirale barrée (la lettre B). La présence d'une barre centrale est cependant loin d'être évidente sur la photographie provenant de l'Observatoire européen austral. La présence de la notation (R') indique qu'un pseudo-anneau entoure la galaxie. De même la présence de la notation (r) indique la présence d'un anneau autour du bulbe central.

NGC 1350 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique (R1')SAB(r)ab dans son atlas des galaxies[10].

Image[modifier | modifier le code]

L'image sur la gauche est une image aux couleurs presque vraies obtenue le 26 janvier 2000 à l'aide du télescope Kueyen de 8,2 mètres du VLT opéré par l'Observatoire européen austral au Cerro Paranal, Chili. Les observations ont été faites aux longueurs d'onde suivantes (et affectées les couleurs suivantes) : B (bleu) pendant 6 minutes, V (vert) pendant 4 minutes, R (orange) pendant 3 minutes et I (rouge) pendant 3 minutes. L'image couvre une région de 8,0 × 5,0 minutes d'arc de ciel. Le nord se situe à la gauche tandis que l'est est en bas[11]. L'angle de vue ainsi que les deux anneaux font un peu ressembler la galaxie NGC 1350 à un œil cosmique. Un autre fait intéressant est l'apparence faible des deux bras externes, à travers lesquels un certain nombre de galaxies en arrière-plan peuvent être vues. La teinte bleue de la région extérieure indique la présence de formation stellaire.

NGC 1350 par l'ESO.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 1350 (consulté le 13 octobre 2016)
  2. a b et c On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e et f (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 13 octobre 2016)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 13 octobre 2016)
  6. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  7. « Richard Powell, «Les amas du Fourneau et de l'Éridan» »
  8. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  9. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 24 décembre 2018)
  10. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 1350
  11. (en) « The Colossal Cosmic Eye » (consulté le 13 octobre 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1342  •  NGC 1343  •  NGC 1344  •  NGC 1345  •  NGC 1346  •  NGC 1347  •  NGC 1348  •  NGC 1349  •  NGC 1350  •  NGC 1351  •  NGC 1352  •  NGC 1353  •  NGC 1354  •  NGC 1355  •  NGC 1356  •  NGC 1357  •  NGC 1358