NGC 1038

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 1038
Image illustrative de l’article NGC 1038
La paire de galaxies NGC 1038 et IC 1827.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Baleine
Ascension droite (α) 02h 40m 06,3s[1]
Déclinaison (δ) 01° 30′ 32″ [1]
Magnitude apparente (V) 13,4 [2]
14,3 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 12,60 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 1,2 × 0,4[2]
Décalage vers le rouge +0,014583 ± 0,000030[1]
Angle de position 61°[2]

Localisation dans la constellation : Baleine

(Voir situation dans la constellation : Baleine)
Cetus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 4 372 ± 9 km/s [1]
Distance 61,12 ± 4,29 Mpc (∼199 millions d'a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie (R')S0/a?[1] S0-a[2],[3] Sa?[4],[1]
Dimensions environ 36,72 kpc (∼120 000 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) Lewis Swift[4]
Date [4]
Désignation(s) PGC 10096
MCG 0-7-76
UGC 2158
CGCG 388-90[2]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 1038 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation de la Baleine. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 4 144 ± 18 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 61,1 ± 4,3 Mpc (∼199 millions d'a.l.)[1]. NGC 1038 a été découverte par l'astronome américain Lewis Swift en 1885.

À ce jour, une mesure non basée sur le décalage vers le rouge (redshift) donne une distance d'environ 97,100 Mpc (∼317 millions d'a.l.)[5]. Cette valeur est loin à l'extérieur mais compatible avec les valeurs de la distance de Hubble.

Les galaxies NGC 1038 et IC 1827 sont dans la même région du ciel et selon l'étude réalisée par Abraham Mahtessian[6], elles forment une paire de galaxies. Il s'agit sans aucun doute d'une erreur, car la distance de Hubble d'IC 1827 est de 84,3 ± 5,9 Mpc (∼275 millions d'a.l.), soit à environ 75 millions d'années-lumière plus loin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) « Results for object NGC 1038 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 1000 à 1099 »
  3. (en) « NGC 1038 sur HyperLeda » (consulté le )
  4. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 1038 » (consulté le ).
  5. « Your NED Search Results. Distance Results for NGC 1038 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  6. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1030  •  NGC 1031  •  NGC 1032  •  NGC 1033  •  NGC 1034  •  NGC 1035  •  NGC 1036  •  NGC 1037  •  NGC 1038  •  NGC 1039  •  NGC 1040  •  NGC 1041  •  NGC 1042  •  NGC 1043  •  NGC 1044  •  NGC 1045  •  NGC 1046