NGC 1279

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 1279
Image illustrative de l’article NGC 1279
La galaxie lenticulaire NGC 1279
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Persée
Ascension droite (α) 03h 19m 59,1s[1]
Déclinaison (δ) 41° 28′ 46″
Distance 98,6 ± 7,2 Mpc (∼322 millions d'a.l.) [2],[3]
Magnitude apparente (V) 15,0 [4]
15,8 dans la Bande B [4]
Brillance de surface 13,3 mag/as2[4]
Dimensions apparentes (V) 0,6 × 0,4
Décalage vers le rouge +0,024603 ± 0,000037[2]
Angle de position [4]
Vitesse radiale 7 376 ± 11 km/s[5]

Localisation dans la constellation : Persée

(Voir situation dans la constellation : Persée)
Perseus IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie S/S0?[1] S[4] S0?[6]
Dimensions 59 000 a.l.[7]
Découverte
Découvreur(s) John Dreyer [6]
Date 12 décembre 1876 [6]
Désignation(s) PGC 12448
PGC 12449[4]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 1279 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation de Persée à 322 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome irlando-danois John Dreyer en 1876[6].

NGC 1279 est un membre de l'amas de Persée[6].

Selon un article publié par Garcia en 1993, NGC 1279 fait partie du groupe de NGC 1275, mais comme la distance moyenne de ce groupe est de 73.3 Mpc et que NGC 1279 est à 98,6 Mpc de nous, il n'appartient probablement pas à ce groupe. Mais, si on inclut NGC 1275, le groupe de NGC 1275 compte au moins 48 membres dont NGC 1224, NGC 1267, NGC 1270, NGC 1273, NGC 1277, NGC 1279, IC 288, IC 294, IC 310 et IC 312.[8] Le groupe de NGC 1275 fait partie de l'amas de Persée (Abell 426).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 1279 (consulté le 3 août 2016)
  2. a et b (en) « NGC 1279 sur la base de données Simbad » (consulté le 3 août 2016)
  3. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  4. a b c d e et f (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 3 août 2016)
  5. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  6. a b c d et e (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 3 août 2016)
  7. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  8. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1271  •  NGC 1272  •  NGC 1273  •  NGC 1274  •  NGC 1275  •  NGC 1276  •  NGC 1277  •  NGC 1278  •  NGC 1279  •  NGC 1280  •  NGC 1281  •  NGC 1282  •  NGC 1283  •  NGC 1284  •  NGC 1285  •  NGC 1286  •  NGC 1287