Mourir sur scène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mourir sur scène
Description de cette image, également commentée ci-après
Le disque du single Mourir sur scène, Face B.
Single de Dalida
extrait de l'album Les P'tits Mots
Face A Les P'tits Mots
Sortie Drapeau : France, Drapeau : Suisse(1983) Drapeau : Royaume-Uni, Drapeau : Italie, Drapeau : Espagne, Drapeau : Turquie, Drapeau : Allemagne, Drapeau : Belgique (1984)
Enregistré Drapeau : France (1983)
Paris
Durée 3:28
Genre Chanson française, Pop, Disco
Format 45 Tours
Auteur Michel Jouveaux, Jeff Barnel
Producteur Orlando
Label IS Records, Orlando Carrere

Singles de Dalida

Mourir sur scène est une des chansons emblématiques du répertoire de Dalida, sortie en 1983. Elle est souvent considérée comme la chanson la plus représentative de la fin de carrière de la chanteuse. Écrite par Michel Jouveaux et composée par Jeff Barnel, elle est à l'origine conçue pour être chantée par Johnny Hallyday ou Michel Sardou, deux des plus importants chanteurs français des années 1970. Jeff Barnel, lorsqu'il compose la chanson, demande à l'auteur de cette dernière d'adapter le texte pour Dalida.

La chanson figure sur l’album Les P'tits Mots sorti en 1983. Cette chanson, qui n’est initialement pas appelée à être un succès commercial, est publiée en face B du 45 tours Les P'tits Mots. De sa parution jusqu'au dernier récital de la chanteuse, donné à Antalya en Turquie en avril 1987, elle fait partie de son répertoire scénique.

Genèse[modifier | modifier le code]

Dalida en .

Début de dépression[modifier | modifier le code]

En , Dalida aborde le début d'une longue dépression[1],[2]. La chute de la chanteuse se dessine et elle devient de plus en plus prévisible. Elle enregistre un album dès qui compte trois chansons autobiographiques[3]. Elle raconte sa vie et sa situation sentimentale lors de la sortie du disque. Les chansons ont une allure explicitement testamentaire[4].

Deux autres chansons liées entre elles[modifier | modifier le code]

Dans Bravo, elle se projette dans le futur et s'imagine en l'an 2000, oubliée du public qui l'a jadis idolâtrée. Elle fait référence à une génération qui ne se rappelle pas de la chanteuse. Elle affronte le miroir d'une Dalida vieillissante qui n'existera jamais[5].

La deuxième chanson autobiographique est Téléphonez-moi où elle lance un cri de détresse à son public. Elle raconte d'abord que la solitude la ronge et que seul son public la maintient en vie. Elle fait aussi des références à ce que les médias disent d'elle lors de son soutien public au candidat socialiste François Mitterrand à l'élection présidentielle française de 1981 telles que « J'ai envie d'écouter d'autres mots, que ceux qu'on écrit dans les journaux » ou encore « Je ne suis pas une panthère rose, qui griffe et puis qui s'en va »[5].

Naissance d'une chanson[modifier | modifier le code]

La chanson qui fait le plus gros succès de l'album Les P'tits Mots est certainement Mourir sur scène[Notes 1]. Dans celle-ci, elle s'adresse directement à la mort, l'interpelle et fait allusion à sa tentative de suicide en 1967[6]. Elle dit par exemple : « Toi et moi on se connaît déjà, on s'est vues de près souviens-toi... ». Par la même occasion, elle fait savoir à la mort qu'elle seule décidera du moment où l'une et l'autre se rejoindront : « Moi qui ai tout choisi dans ma vie/ Je veux choisir ma mort aussi ». La chanson n'est pas à l'origine pour Dalida, Michel Jouveaux, lorsqu'il écrit ce titre[7], a dans l'esprit de faire ressortir l'amour qu'un chanteur peut avoir par rapport à la scène, en pensant d'abord à Johnny Hallyday ou Michel Sardou, deux autres grands chanteurs des années et . Mais son ami Jeff Barnel compose une musique et demande au parolier d'adapter son texte en incluant des références à la vie de Dalida comme sa tentative de suicide de . Il est convaincu que cette chanson est faite pour la chanteuse. Lors de la découverte du texte par la chanteuse, cette dernière ne veut pas chanter cette chanson car elle ne l'aime pas. Sur les conseils de son frère et producteur Orlando, elle enregistre finalement la chanson. Contre les conseils de Jeff Barnel, le frère de Dalida décide de mettre le titre Mourir sur scène en face B et Les Petits Mots en face A sur le single du même nom[8],[9].

Promotion de la chanson au Canada et en France[modifier | modifier le code]

Dalida en 1984 sur un plateau de télévision.

Dalida commence la promotion de l'album Les P'tits mots au Canada au cours du mois d'[Notes 2]. Elle est alors l'invitée d'honneur de l'émission spéciale « Télé-Québec Téléthon » dans laquelle elle interprète cinq chansons de l'album. Mourir sur scène en fait partie et le public est largement conquis par la prestation de la chanteuse[10]. Pour promouvoir l'album en France, Dalida enregistre une émission spéciale d'une heure intitulée « Formule un » avec la première émission de télévision française « Les Carpentiers »[11]. Elle interprète sept chansons du nouvel album et sa performance la plus notable étant Mourir sur scène[Notes 3].

Naissance d'un mythe[modifier | modifier le code]

Cette chanson, échec commercial lors de sa sortie, deviendra la chanson la plus emblématique de la fin de carrière de la chanteuse[12]. Le fait est que dans cette dernière, la chanteuse dit clairement à son public et à ses fans que sa volonté est de mourir en pleine activité, c'est-à-dire chanter devant ceux qui ont de l'affection pour la chanteuse. Lors de son suicide, son public et les médias ont immédiatement associé cette fin tragique à la chanson « Mourir sur scène »[13].

Interprétations scéniques[modifier | modifier le code]

Dalida interprète Mourir sur scène dans la plupart de ses concerts jusqu'en où elle chante à Antalya en Turquie devant le président turc[2]. Durant ses apparitions à la télévision en France, elle porte différentes robes créées pour elle par des couturiers. Ces dernières peuvent être à la fois très colorées comme très sobres voire très sombres[Notes 4]. La plus représentée reste la robe très foncée avec des petites traces de coutures dorées comme lors de la promotion du titre au Québec[10] ou encore en France où elle chante en playback sans microphone[14].

Lors d'interprétations publiques comme au casino de Paris, elle est vêtue d'une robe blanche. Les projecteurs illuminent la chanteuse tout d'abord avec des couleurs froides avant de l'éclairer avec des couleurs chaudes dès le premier refrain[15]. Dalida recourt à des gestes avec ses mains et sa tête mettant en avant le texte de la chanson[Notes 5].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le single — où Mourir sur scène est présente en face B du disque — ne parvient pas à entrer dans les 20 premières ventes hebdomadaires en France en [16]. Le single, à sa sortie, est un échec commercial malgré une promotion à la télévision et à la radio. Les p'tits mots, en face A, parvient à se positionner à la 13e place du hit-parade de la radio RMC[17] et à la 21e pour celui de la radio RTL[18]. Au Québec, le single parvient à se positionner à la 40e place des ventes la même année[19].

En , le titre entre dans le classement français et se positionne à la 95e position des ventes de singles[20]. Le titre est notamment popularisé à cette période par la sortie du film Dalida retraçant la vie de la chanteuse[21].

Adaptations étrangères[modifier | modifier le code]

Dalida enregistre la chanson en plusieurs langues étrangères :

  1. Born to sing en anglais (traduction par Norman Newell)[22]
  2. Quando nasce un nuovo amore en italien (traduction par Paolo Dossena)[23]
  3. Morir cantando en espagnol (traduction par Carlos Toro)[24]

Reprises[modifier | modifier le code]

Plusieurs chanteurs reprennent ou adaptent la chanson :

Crédits[modifier | modifier le code]

Source[7]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (2012) Meilleure
position
Drapeau de la Région flamande Région flamande 20[30]
Classement (2017) Meilleure
position
Drapeau de la France France 95[31]

Streaming[modifier | modifier le code]

Sur Spotify, Mourir sur scène atteint plus de 2,6 millions d'écoutes[32]. Sur Deezer, le titre parvient à décrocher une popularité de 6,52/10 et se place en deuxième position des chansons écoutées de la chanteuse après Paroles... Paroles...[33].

Sur la plateforme YouTube, le titre parvient à dénombrer plus de 4,1 millions d'écoutes en [34].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La chanson crée un grand écho dans la presse qui se questionne alors sur la signification de cette chanson.
  2. La chanson et le single sortent le 20 avril 1983 en France et au Québec.
  3. C'est la chanson qui est la plus retenue auprès de son public.
  4. Lorsque Dalida chante uniquement cette dernière,elle est vêtue d'une robe sombre et lorsqu'elle est accompagnée d'une autre chanson, sa robe est plus joyeuse et colorée.
  5. Elle imite par exemple un chef d'orchestre lorsque le texte de la chanson est « Mourir sans la moindre peine, d'une mort bien orchestrée ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Encyclopédie sur la mort | Dalida », Encyclopédie sur la mort,‎ (lire en ligne, consulté le 8 janvier 2018)
  2. a et b « Biographie de Dalida - Universal Music France », sur Universal Music France (consulté le 3 octobre 2018)
  3. Vanity Fair, « Dalida, le crépuscule d’une diva », Vanity Fair,‎ (lire en ligne, consulté le 8 janvier 2018)
  4. « Dalida, Mourir sur scène : explication, clip, mp3 », sur www.zicabloc.com (consulté le 9 mars 2017)
  5. a et b « Encyclopédie sur la mort Regards sur les chansons autobiographiques de Dalida », Encyclopédie sur la mort,‎ (lire en ligne, consulté le 8 janvier 2018)
  6. Fabien Lecoeuvre, 1001 histoires secrètes de chansons, Editions du Rocher, (ISBN 9782268098487, lire en ligne)
  7. a et b « 100% Vinyle : "Mourir sur scène - Dalida" en version vinyle - Nostalgie.fr » (consulté le 8 janvier 2018)
  8. Hit Story, « Dalida - Mourir sur scène (Hit Story 392) », (consulté le 8 janvier 2018)
  9. « Encyclopédisque - Disque : Les p'tits mots », sur www.encyclopedisque.fr (consulté le 23 août 2018)
  10. a et b Dalida International, « Dalida - Mourir sur scène [Montréal 09.04.1983] », (consulté le 26 août 2018)
  11. « Dalida en 1983 dans l'émission Formule 1 de Maritie et Gilbert Carpentier. | dalida | Pinterest | Formule, Émission et Chanteur », sur Pinterest (consulté le 3 octobre 2018)
  12. Kiko, « Dalida site Officiel - Les récompenses », sur dalida.com (consulté le 8 janvier 2018)
  13. leonardfr1966, « Dalida sur Radio NRJ en 1987 », (consulté le 26 août 2018), p. 1:58
  14. ice music, « Dalida-Mourir sur scene », (consulté le 3 octobre 2018)
  15. Dalida France - Italie, « Dalida "Mourir sur scene" -Live- (1983) », (consulté le 3 octobre 2018)
  16. « TOP Hebdo », sur www.top-france.fr (consulté le 3 octobre 2018)
  17. « World singles charts and sales TOP 50 in 58 countries: Hit-Parade RMC 1983 », sur World singles charts and sales TOP 50 in 58 countries (consulté le 3 octobre 2018)
  18. « World singles charts and sales TOP 50 in 58 countries: Archives RTL ( Part 1 ) », sur World singles charts and sales TOP 50 in 58 countries (consulté le 3 octobre 2018)
  19. http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/palmares/2010-Franco/Franco-Compilation_succes_ordre_alpha_interpretes.pdf
  20. « Dalida - Mourir sur scène (single) », sur www.chartsinfrance.net (consulté le 3 octobre 2018)
  21. AlloCine, « Dalida » (consulté le 3 octobre 2018)
  22. Savona, « Dalida site Officiel - Born to sing », sur dalida.com (consulté le 25 octobre 2017)
  23. Kiko, « Dalida site Officiel - Quando nasce un nuovo amore », sur dalida.com (consulté le 25 octobre 2017)
  24. Savona, « Dalida site Officiel - Morir cantando », sur dalida.com (consulté le 25 octobre 2017)
  25. dalidadem, « Dalida ve Ajda Pekkan Bir gece sahnede (Mourir sur scène) », (consulté le 23 novembre 2017)
  26. (en-US) « Shirley Bassey - "Born To Sing" (Mourir Sur Scene) par Ultimed Angel - Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le 25 octobre 2017)
  27. kyubi59241, « Julien Mourir sur scene », (consulté le 9 mars 2017)
  28. azaldazur, « Les Castafiores chantent Dalida, Mourir sur scène * », Skyrock,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2017)
  29. Bzitoun, « Shaka Ponk - Morir Cantando [Live @Carcassonne] 27 Juillet 2014 », (consulté le 25 octobre 2017)
  30. http://www.ultratop.be/fr/song/12697/Dalida-Mourir-sur-scene
  31. http://lescharts.com/showitem.asp?interpret=Dalida&titel=Mourir+sur+sc%E8ne&cat=s
  32. « Dalida », sur Spotify (consulté le 11 octobre 2018)
  33. « Dalida - À écouter sur Deezer | Musique en streaming », sur Deezer (consulté le 11 octobre 2018)
  34. Guizmo Bloggeur, « Dalida - Mourir sur scène », (consulté le 11 octobre 2018)