Je suis malade (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Je suis malade.
Je suis malade

Single de Serge Lama
extrait de l'album Je suis malade[1]
Face A Je suis malade
Face B Les P'tites Femmes de Pigalle
Sortie 1973
Genre Chanson française
Format 45 tours - 33 tours
Auteur Serge Lama
Compositeur Alice Dona[2]
Label Philips

Clip vidéo

[vidéo] "Je suis malade" (archive INA, 1975) sur YouTube

Je suis malade

Single de Dalida
extrait de l'album Julien...
Face A Vado via
Face B Je suis malade
Sortie 1973
Enregistré Studio des Dames
Paris
Genre Chanson française
Format 45 tours, 33 tours
Auteur Serge Lama
Compositeur Alice Dona
Producteur I.S Orlando
Label Sonopresse
Sto male (Je suis malade)

Single de Demis Roussos
extrait de l'album Man of the World (en)
Face A Sto male (Je suis malade)
Face B Had to Run
Sortie 1980
Genre
Format 45 tours
Auteur

Giorgio Calabrese (paroles italiennes)

Compositeur Alice Dona
Producteur David Mackay
Label Mercury

Je suis malade est une chanson de Serge Lama, sortie en 1973 en single et sur l'album Je suis malade. Écrite par Serge Lama sur une musique composée par Alice Dona, la chanson devient le titre le plus emblématique du répertoire de Serge Lama qui régulièrement la reprend sur scène[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Nota, source pour l'ensemble de la section, sauf indications contraires : [4].

La chanson Je suis malade est inspirée d'un vrai chagrin d'amour de Serge Lama, l'histoire d'une relation longtemps secrète.

En 1969, le chanteur rencontre, à Chamonix, Michèle Potier. L'amour s'impose comme une certitude[5], mais ils ne sont libres ni l'un ni l'autre : lui a épousé en 1968 Daisy Brun son attachée de presse, elle est mariée et mère d'un petit garçon. Ils s'aiment en secret durant plusieurs années et se promettent de recouvrer leurs libertés, mais Michèle hésite et finalement le fuit et s'installe au Maroc pour des raisons professionnels. Lama est désespéré, il veut mettre des mots sur sa douleur sans y parvenir, jusqu'au jour où il se confie à son amie Alice Dona : « cette histoire me fait mal, ça me rend malade ». Rentrée chez elle, au piano, Alice Dona, compose en quelques heures une mélodie [...], que très vite, elle fait écouter au chanteur. C'est une révélation et Serge Lama écrit d'un jet la quasi totalité du texte[3]. Il dira plus tard « Les 80% de la chanson je les ai écrits en 20 minutes, c'est presque une honte.[...] ça m'est tellement sorti du cœur que j'ai [..] tout de suite senti que cette chanson avait quelque chose que les autres n'avaient pas.[3] ».

Pour autant rien n'est fait. Sa maison de disque Philips ne croit pas en la chanson et pour l'imposer Lama menace de partir si on lui refuse de l'enregistrer[3]. Il obtient gain de cause et bientôt Je suis malade sort en face B d'un 45 tours, las, les programmateurs radios lui préfère la face A, l'entrainante et gaie chanson qu'est Les P'tites Femmes de Pigalle qui devient un hit[6]. À chaque occasion pourtant Lama chante Je suis malade, à la télévision, à la scène [...], la reconnaissance viendra, non pas (en cette période), à travers lui, mais d'une reprise par Dalida très touchée par le propos de la chanson et dont l'interprétation inspirée et désespérée va toucher le public[7].

Après cela, la popularité même de Serge Lama en est chamboulée et il devient définitivement un auteur-interprète reconnu et populaire[4]. Bien des années plus tard, l'artiste confie : « Un 33 tours de Serge Lama à l'époque ça valait 4000-5000 albums [...] Mais après Les Ballons rouges[Note 1] c'est 1 million[4]. »

La reconnaissance vient pour le créateur de Je suis malade, en 1974, lorsqu'un soir sur la scène de l'Olympia de Paris, Serge Lama achève la chanson en l'interprétant sans micro a cappella devant un public conquis qui lui fait un triomphe[3],[Note 2].

Autre bonheur, le retour de Michèle, libres et ensembles, ils donnent le jour à un garçon nommé Frédéric en 1981 et s'épousent dix ans plus tard[8]. Michèle meurt en 2016 à 71 ans, victime d'un accident vasculaire cérébral[9]. Sa disparition donne à la chanson une autre dimension, Lama qui n'a pas renoncé à la chanté à la scène déclare : « Tous les soirs lorsque cette chanson arrive, je sais que c'est un obstacle qu'il faut sauter [...], il me faut généralement une minute pour m'en remettre [...], cette chanson mérite qu'on lui donne tout ».

Des mots au nom du père[modifier | modifier le code]

Nota, source pour l'ensemble de la section, sauf indications contraires : [10].

Je suis malade est doublement autobiographique pour l'auteur-interprète qui inclus dans cette histoire d'amour désespéré des ressentis de son enfance[11]. La colère, la souffrance que Serge Lama exprime avec les vers « Je suis malade comme quand ma mère sortait le soir, Et qu'elle me laissait seul avec mon désespoir » ou encore « Je suis comme un orphelin dans un dortoir ». Ces mots à l'attention de son amante à qui il reproche sa déchéance, c'est en fait à sa mère qu'il les adresse se coulant dans la peau de son père, jadis chanteur d'opérette en mal de succès[12], qui, poussé par sa femme, a renoncé à sa carrière [...] Ce père à qui Lama « prête sa voix » lorsqu'il clame : « Tu m'as privé de tous mes chants, Tu m'as vidé de tous mes mots, Pourtant, moi j'avais du talent avant ta peau ».

Cette période de son enfance, Lama l'a déjà précédemment évoquée dans la chanson mi douce-mi amère Le temps de la rengaine (en 1968, elle ouvre l'album D'aventures en aventures) : « [...] Maman rêvait qu'elle avait une vraie cuisine, Pendant que papa barytonnait aux Capucines, C'était un temps chouette que ce temps-là [...],
Un jour papa a vendu de la margarine, Pour que maman puisse chanter dans sa cuisine, C'était un temps dur que ce temps-là, J'en ai les larmes aux yeux quand je pense à tout ça »
.

Paroles Serge Lama (extraits)

Discographie[modifier | modifier le code]

Serge Lama
1973 :

Discographie live :

Dalida
1973 :

  • 33 tours Sonopresse IS 39706[15].
  • 45 tours Sonopresse IS 45 713 : Vado via - Je suis malade[16]

Classements[modifier | modifier le code]

Version de Serge Lama[modifier | modifier le code]

Classement (2013) Meilleure
position
Belgique (Ultratop Back Catalogue Singles Wallonie)[1],[17] 41

Version de Dalida[modifier | modifier le code]

Classement (2017) Meilleure
position
Drapeau de la France France (SNEP)[18] 113

Reprises et adaptations[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

Outre la version de Dalida en 1973[19], Je suis malade a notamment été repris par (liste non exhaustive)[20] :

Et aussi : Alice Dona et Jean-Félix Lalanne (2013) ; Sofia Essaïdi[23] lors d'un direct de l'émission Star Academy 3 ; Elena Hasna[24] lors de l'édition roumaine de l'émission Nouvelle Star, la jeune fille n'a alors que 12 ans ; Daniel Lévi pour l'émission Dans l'univers de Lara Fabian sur France 2[25] ; Chico & The Gypsies / Joseph Gautier pour l'émission Serge Lama sur France 2[26].

Adaptation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Titre d'un dès premiers succès de Serge Lama parut en 1967, qui au fil des ans devient un autre classique du chanteur.
  2. Par la suite, Serge Lama a souvent terminé son récital avec une chanson interprétée sans micro et sans accompagnement orchestral ; Je suis malade et/ou Star (chanson de 1974 issue de l'album Chez moi) servent l'intention

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « ultratop.be - Serge Lama - Je suis malade » (consulté le 10 novembre 2017)
    « ultratop.be - Serge Lama - Je suis malade » (consulté le 10 novembre 2017)
  2. Catalog of Copyright Entries: Third series, , 381– p. (lire en ligne)
  3. a b c d et e BFMTV, « Les secrets des tubes: « Je suis malade », la chanson sombre de Serge Lama », BFMTV (consulté le 5 octobre 2019)
  4. a b et c Chloé Chovin, « La Vie Secrète des Chansons "Je suis malade", Serge Lama » (consulté le 6 octobre 2019)
  5. https://www.parismatch.com/People/Serge-Lama-toujours-tres-affecte-par-la-mort-de-sa-femme-Michele-1487933 / consulté le 16 novembre 2019.
  6. Didier Janeault, Camion Blanc: Dicorock Reprises, cover versions et plagiats, Camion Blanc, , 132 p. (ISBN 978-2-35779-929-5, lire en ligne) / citation : « La version de Serge Lama est loin de recevoir l'assentiment des programmateurs qui préfèrent l'autre face, Les P'tites Femmes de Pigalle. D'après eux, « Je suis malade » évoque l'éther, la pharmacie, la diète et le thermomètre. Le diffuser, c'est prendre le risque que les auditeurs zappent. » / Didier Janeault et Daniel Lesueur, Dicorock Reprises, cover versions et plagiats, édition Camion Blanc, 2017.
  7. Didier Janeault et Daniel Lesueur, Dicorock Reprises, cover versions et plagiats, édition Camion Blanc, 2017, citation : « C'est aujourd'hui un titre imparable, né de la collaboration quasiment miraculeuse qui liait Serge Lama à Alice Dona. C'est également une chanson qui colle à la peau de Dalida, ne serait-ce que par la formule qui évoque sa propre enfance, comme quand ma mère sortait le soir».
  8. https://www.parismatch.com/People/Serge-Lama-C-etait-ma-femme-ma-mere-et-ma-meilleure-amie-1111424 / consulté le 16 novembre 2019.
  9. https://tendances.orange.fr/people/news-people/article-serge-lama-en-deuil-son-epouse-michele-est-decedee-CNT000000wma2z/photos/-5bf0c341d61cec517e4011a8d101d819.html / consulté le 16 novembre 2019.
  10. https://www.rtbf.be/lapremiere/article/detail_je-suis-malade-de-serge-lama-une-chanson-tres-intime-qui-raconte-une-histoire-vraie?id=9591515 / consulté le 16 novembre 2019.
  11. https://lecourrierplus.fr/les-dessous-chics/spectacle/serge-lama-toutes-chansons-autobiographiques/ consulté le 16 novembre 2019.
  12. https://www.24heures.ch/culture/musique/serge-lama-defile-vie-chansons/story/14844243 / consulté le 16 novembre 2019.
  13. « Serge Lama - Je Suis Malade at Discogs » (consulté le 9 novembre 2017)
  14. https://www.discogs.com/fr/Serge-Lama-Je-Suis-Malade/release/1797466 / consulté le 16 novembre 2019.
  15. http://www.encyclopedisque.fr/disque/67402.html / consulté le 16 novembre 2019.
  16. http://www.encyclopedisque.fr/disque/25573.html / consulté le 16 novembre 2019.
  17. « ultratop.be - ULTRATOP BELGIAN CHARTS (19/01/2013) » (consulté le 10 novembre 2017)
  18. Lescharts.com – Dalida – Je suis malade. SNEP. Hung Medien. Consulté le 10 novembre 2017.
  19. « ultratop.be - Dalida - Je suis malade » (consulté le 10 novembre 2017)
  20. « Cover versions of Je suis malade written by Alice Dona,Serge Lama | SecondHandSongs », sur secondhandsongs.com (consulté le 10 novembre 2017)
  21. « ultratop.be - Lara Fabian - Je suis malade » (consulté le 10 novembre 2017)
  22. « ultratop.be - Thierry Amiel - Je suis malade » (consulté le 10 novembre 2017)
  23. « Lien vers la vidéo de Sofia Essaïdi. »
  24. « Lien vers la vidéo d'Elena Hasna. »
  25. Chris Telle, « Daniel Levi Je Suis Malade- », (consulté le 27 octobre 2016)
  26. Mathieu Lo Monaco, « Je suis malade », (consulté le 27 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]