Dalida (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dalida
Description de cette image, également commentée ci-après

Réalisation Lisa Azuelos
Scénario Lisa Azuelos
Orlando
Acteurs principaux
Sociétés de production Bethsabée Mucho
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre biographie
Durée 124 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dalida est un film biographique français écrit, coproduit et réalisé par Lisa Azuelos, sorti en 2017. Il retrace la vie de la chanteuse Dalida pour les trente ans de sa mort.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En , Dalida se rend à l'hôtel et tente sans succès de se suicider. L'ex-mari Lucien Morisse, son ex-amant Jean Sobieski et son frère Orlando (né Bruno) se jettent à ses côtés pendant sa convalescence. Les trois hommes expliquent les différentes facettes de la personnalité de Dalida. Elle grandit avec amour de la musique grâce à son père violoniste au Caire mais se sentait toujours laide à cause des grandes lunettes qu'elle portait. Elle est découverte à Paris par Lucien Morisse, un programmeur de radio parisien qui finalement, craque pour elle et laisse tomber sa femme pour elle. Dalida est devenue désillusionnée avec Lucien quand il différe le mariage et un enfant pour se concentrer sur la construction de sa carrière. Néanmoins, elle l'épouse, mais rapidement, elle commence une liaison avec l'artiste Jean Sobieski. Elle quitte finalement Jean, pour avoir une liaison avec Luigi Tenco, un chanteur capricieux. Luigi se suicide après s'être effondré et être sorti de scène lors d'une compétition musicale à Sanremo en Italie. Dalida trouve son corps et c'est ce que ses amis et sa famille croient qui a contribué à sa dépression nerveuse et à sa tentative de suicide peu de temps après.

Avec l'aide de son frère, Dalida se remet et commence à enregistrer de nouvelles chansons et à trouver de nouveaux amours. Se rendant en Italie pour faire une tournée, elle rencontre un jeune étudiant de 22 ans et les deux se lancent dans une aventure amoureuse. Découvrant qu'elle est enceinte, Dalida décide de ne pas garder l'enfant car elle sent que son amant est trop jeune pour être un père responsable et qu'elle ne veut pas élever un enfant sans père. Elle recourt à un avortement et rompt les liens avec son amant.

Le frère de Dalida, Orlando, commence à gérer sa carrière, provoquant une nouvelle période de succès pour elle. C'est dans cette période que Dalida enregistre deux succès internationaux: Gigi l'amoroso et Il venait d'avoir 18 ans. Lucien Morisse, quant à lui, se suicide dans son appartement.

Dalida est présenté à la personnalité des médias Richard Chanfray et les deux commencent une relation. Dalida se sent en sécurité pour la première fois de sa vie, mais leur relation commence à s'effondrer. Richard tire accidentellement sur le petit ami de sa femme de ménage croyant qu'il est un intrus et Dalida est obligée de payer la famille pour le garder hors de prison. Peu de temps après, Richard se montre jaloux de sa carrière, elle enregistre un album avec lui malgré le fait qu'il est un mauvais chanteur. Dalida croit qu'elle est enceinte, mais alors qu'elle consulte un médecin, elle apprend que son avortement a détruit son utérus et qu'elle a perdu toute chance de tomber enceinte. Lors d'une fête de la Saint-Sylvestre, après que Richard soit désagréable avec elle et qu'il se moque publiquement du trouble alimentaire de Dalida, elle finit par rompre avec lui. Quelques années après, il se suicide aussi.

En , Dalida est très applaudie dans le film Le Sixième Jour et revient en Egypte où elle est fêtée par ses habitants. Néanmoins, elle s'installe dans une profonde dépression, devenant un enfermement avec sa boulimie hors de contrôle. Elle se suicide finalement en laissant derrière elle une note expliquant à son public : « La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi »[1],[2],[3].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En , AlloCiné révèle que la réalisation du film sera assurée par Lisa Azuelos — alors qu'à l'origine, Mabrouk el Mechri était pressenti. Un accord « sur une production retraçant la vie et la carrière de la chanteuse et actrice » est trouvé entre Orlando, le frère et ancien producteur de Dalida, et Pathé Distribution. Lisa Azuelos est également scénariste du film, dont les écritures remontent en 2011, au côté de Kamir Aïnouz avec qui elle a travaillé pour LOL USA[8]. L'écriture s'est faite en travaillant avec « des dizaines de documentaires, d'émissions, (…) des articles de presse et des livres, [et en rencontrant] des gens qui l'ont bien connu. Orlando, qui est associé au scénario, l'aide beaucoup. Son frère est le gardien du temple : il connaît Dalida comme personne et il a une vraie ambition pour ce film »[9].

Distribution de rôles[modifier | modifier le code]

En , le rôle principal est proposé à Nadia Farès[10]. Elle n'est finalement pas retenue par Lisa Azuelos[9] qui déclare ensuite préférer une inconnue d'origine italienne. L'actrice et mannequin italienne Sveva Alviti est alors choisie[11]. Azuelos, a dit qu'elle ne voulait pas une actrice connue pour incarner Dalida[12]. Jean-Paul Rouve incarnera le directeur des programmes d'Europe n° 1 Lucien Morisse, Patrick Timsit le directeur général de l'Olympia de Paris Bruno Coquatrix et Vincent Perez le producteur Eddie Barclay[5].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage devait initialement débuter en 2012 et devait avoir lieu entre la France, l'Italie et l'Égypte[10], avant d'être repoussé au printemps 2015[8]. En fin de compte, Lisa Azuelos et son équipe commencent le , en France. Le tournage se poursuit ensuite en Italie et au Maroc[13].

L'équipe de 50 minutes inside rend visite à la réalisatrice et aux comédiens pendant le tournage à l'Olympia. Le reportage, diffusé le sur TF1, dévoile les premières images du film[14].

Le tournage s'achève le [15].

Musique[modifier | modifier le code]

Dalida
Bande originale du film

Bande originale de divers artistes
Sortie [16]
Genre musique de film, variétés, disco
Label Universal Music France

La bande originale regroupe principalement les chansons les plus célèbres de la chanteuse, ainsi que des chansons d'époque et des compositions originales de Jean-Claude Petit. Il s'agit d'un double album commercialisé par Universal Music France[17].

Liste des titres

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film a été assez bien accueilli par les spectateurs : sur le site allocine.fr, le film reçoit une note d'environ 4/5[1]. La critique a été un peu plus sévère, avec une note moyenne de 3/5.

Box-office[modifier | modifier le code]

Lors de sa première semaine d'exploitation française, le film se classe à la deuxième place, juste derrière La Grande Muraille[18].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 770 448 entrées[4] en cours
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 5 203 entrées en cours
Drapeau de la Suisse Suisse 10 531 entrées[19] en cours
Alt=Image de la Terre Mondial NC - -

Festivals et Récompenses[modifier | modifier le code]

Le Festival de Rio

43e cérémonie des César (pré-selection) : meilleur espoir féminin pour Sveva Alviti

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b AlloCine, « Dalida », sur allocine.fr, (consulté le 9 mars 2017)
  2. « Dalida de Lisa Azuelos - (2016) - Film - Biographie » (consulté le 29 avril 2018)
  3. « Dalida », (consulté le 29 avril 2018)
  4. a et b « Dalida », sur JP box-office.com (consulté le 8 mars 2017)
  5. a et b Brigitte Baronnet, « « Dalida » par Lisa Azuelos : Jean-Paul Rouve, Patrick Timsit et Vincent Perez au casting », sur AlloCiné, (consulté le 31 mars 2016).
  6. « Dalida (2016) », sur www.unifrance.org (consulté le 29 avril 2018)
  7. JP, « Dalida (2017)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 29 avril 2018)
  8. a et b Brigitte Baronnet, « Un biopic de Dalida par la réalisatrice de « LOL » », sur AlloCiné, (consulté le 31 mars 2016).
  9. a et b Jean-Baptiste Drouet, « Lisa Azuelos :Non Dalida ne sera pas jouée par Nadia Farès », sur Télé 7 jours, (consulté le 31 mars 2016)
  10. a et b Guillaume Martin, « Nadia Farès incarnera Dalida », sur AlloCiné, (consulté le 31 mars 2016).
  11. Lorelei Boquet-Vautor, « « Dalida » : le moment crucial qui a lancé sa carrière », sur My TF1 News, (consulté le 31 mars 2016).
  12. « L'union », sur l'union.fr, (consulté le 17 mai 2017)
  13. Bernard Lehut et Capucine Trollion, « « Dalida » : la réalisatrice Lisa Azuelos a démarré le tournage du film », sur RTL, (consulté le 31 mars 2016).
  14. Brigitte Baronnet, « « Dalida » : Premières images du biopic par Lisa Azuelos », sur AlloCiné, (consulté le 22 avril 2016).
  15. « Dalida : 1re photo officielle du biopic consacré à la chanteuse », sur Allociné, (consulté le 8 mai 2016).
  16. Dalida (Bande originale du film) - iTunes
  17. « “Dalida”, la bande originale du film de Lisa Azuelos », sur Universal Music France (consulté le 19 janvier 2017).
  18. « Box-office France », sur Allociné (consulté le 23 janvier 2017) - cliquer sur la semaine du 11 janvier 2017
  19. http://bom-boxoffice.over-blog.com/2017/01/box-office-suisse-19-au-22-janvier-2017.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]