J'attendrai (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
J'attendrai

Chanson de Rina Ketty
Sortie 1938
Genre Chanson française
Auteur Louis Poterat
Compositeur Dino Olivieri

J'attendrai est une chanson de Rina Ketty datant de 1938. Elle est reprise par de nombreux artistes par la suite comme Tino Rossi, Lily Pons, Jean Sablon et Joséphine Baker, Lucienne Delyle (1960), Dalida (1975) ou encore Roberto Alagna (2020)[1].

Le succès de Rina Ketty[modifier | modifier le code]

Rina Ketty en 1946

J'attendrai est l'une des adaptations françaises de Tornerai, une chanson italienne écrite par Nino Rastelli (musique de Dino Olivieri), elle-même inspirée du chœur à bouche fermée (fin de l'acte II), de l'opéra Madame Butterfly de Puccini. Les paroles françaises sont de Louis Poterat.

Interprétée par Rina Ketty en 1938, J'attendrai connaît un grand succès. La chanson est reprise quelques mois plus tard par Tino Rossi, puis par Jean Sablon un an après. Celui-ci est le premier à chanter, sous le titre Soirs d'amour, une traduction française (due à Jacques Larue) des paroles italiennes. Par la suite, il préfère interpréter la version de Rina Ketty[2].

Dans les premières années de la Seconde Guerre mondiale, la version de Rina Ketty est un grand succès en France et dans plusieurs pays européens. Tous ceux qui sont séparés par le conflit se reconnaissent dans cette chanson d'interminable attente.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Dans le film de Wolfgang Petersen, Das Boot (1981), le capitaine du sous-marin dit au radio : « [...] Soyez gentil, mettez-moi un disque… et vous savez lequel ! ». Il s'agit de la version du titre par Rina Ketty (on peut également entendre la chanson une deuxième fois en fin de film).

Version de Dalida[modifier | modifier le code]

En 1975, la chanteuse Dalida a remis au goût du jour la chanson dans une version disco qui connut également un grand succès et fera l'objet d'un album homonyme. La chanson de Dalida se vendra à plus de 498 000 exemplaires[3] et se classera deux semaines no 1 des ventes en février 1976 en France[4].

Classement hebdomadaire[modifier | modifier le code]

Classement de Dalida (1975-1976) Meilleure position
Drapeau de la France France 1[5]
Drapeau de la Wallonie Wallonie 1[6]
Drapeau du Québec Québec 2[7]
Drapeau de la Région flamande Région flamande 4[5]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 9[8]

Références[modifier | modifier le code]