Mourad IV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mourad.
Mourad IV
Le sultan Mourad IV
Le sultan Mourad IV
Titre
17e Sultan Ottoman

&&&&&&&&&&&0599616 ans, 4 mois et 29 jours
Prédécesseur Mustafa Ier
Successeur Ibrahim Ier
Biographie
Dynastie Dynastie ottomane
Date de naissance
Lieu de naissance Constantinople
Date de décès (à 27 ans)
Lieu de décès Constantinople
Père Ahmet Ier
Mère Kösem
Conjoint Aucun
Enfant(s) Aucun

Signature

Mourad IV
Dynastie ottomane

Murad oğlu Ahmed (« Mourad fils d'Ahmed ») dit Mourad IV () était le sultan de l'empire ottoman du au , connu pour sa restauration de l'autorité de l'État et pour la brutalité de ses méthodes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mourad IV est le fils du sultan Ahmet Ier

Début du règne[modifier | modifier le code]

Amené au pouvoir par une conspiration de palais le , il succéda à son oncle Mustafa Ier à l'âge de 11 ans. Mourad fut longtemps sous le contrôle de ses proches, et durant ses premières années en tant que Sultan-mère (Validé Sultane), Kösem (Keucème), assura la régence.

L’Empire sombra dans l'anomie : les Safavides attaquèrent l'Empire à plusieurs reprises et envahirent l'Irak, des insurrections éclatèrent dans le nord de l'Anatolie et en 1631 les Janissaires dévastèrent le palais et tuèrent notamment le grand vizir. Mourad IV craignant de connaître le sort de son frère aîné, Osman II, décida d’affirmer sa puissance. Il fit décapiter plusieurs notables, fit étrangler 500 chefs militaires et exécuter 20 000 rebelles en Anatolie.

Pouvoir absolu et politique impériale[modifier | modifier le code]

Il essaya d’étouffer la corruption qui avait grandi sous les sultans précédents. Il y parvint par de nombreux moyens, notamment en limitant les dépenses inutiles.

Il interdit également l’alcool, le café et le tabac. Il ordonna l'exécution des personnes enfreignant cette interdiction. Il aurait patrouillé dans les rues et tavernes d'Istanbul de nuit, habillé en civil et surveillant l'application de ses ordres. Il tuait les soldats qu'il surprenait en train de consommer de l'alcool et du tabac.

Comportement personnel[modifier | modifier le code]

Poursuivant la « tradition » ottomane de fratricide, Mourad IV fit tuer son frère Bayezid en 1635. Suivirent quelques années plus tard l’exécution de deux autres frères. Le sultan Mourad grandit en recevant une bonne formation de la part des enseignants de l’époque. C’était un bon poète et il écrivait ses poèmes en utilisant le surnom de « Muradi »o. Il avait également appris la calligraphie, dont il était maître, il rédigeait lui-même des firmans. Il montait très bien à cheval, de plus il pouvait sauter d’un cheval à l’autre. Il maniait très bien l’épée et l’arc.

Succès militaires[modifier | modifier le code]

D’un point de vue militaire, le règne de Mourad IV est remarquable surtout par une guerre contre la Perse durant laquelle les forces ottomanes conquirent l'Azerbaïdjan et occupèrent Tabriz et Hamadan. Il accomplit également le dernier grand exploit militaire de l'Empire ottoman en reprenant Bagdad en 1638, après un siège qui se termina par le massacre de la garnison et des citoyens.

Mourad IV commanda lui-même l’invasion de la Mésopotamie et s’avéra un remarquable commandant sur le terrain. Il fut le dernier empereur ottoman à commander une armée sur le champ de bataille. Lors de sa campagne en Perse, il annihila les rebelles d'Anatolie et restaura l'ordre dans son État.

Avant sa mort, il conclut une paix avec la Perse en 1639 (le traité de Qasr-i-Chirin), qui définit encore aujourd'hui le tracé de la frontière turco-iranienne.

Mort[modifier | modifier le code]

Il mourut à l'âge de 28 ans d'une cirrhose du foie, en 1640. Sur son lit de mort, il ordonna l’exécution de son frère Ibrahim, ce qui aurait signifié la fin de la dynastie ottomane (car Ibrahim était le dernier membre masculin de la famille, après que tous les autres furent exécutés), mais l’ordre ne fut pas suivi d’effet.

Il est connu par la société turque comme le sultan le plus tyrannique de l'histoire.

Personnage de Racine[modifier | modifier le code]

Racine s'est inspiré de l'histoire de Mourad IV dans sa pièce Bajazet. Mourad est nommé Amurat et Bayezid, nommé Bajazet devient le personnage centrale de l'intrigue.

Sources[modifier | modifier le code]