Al-Muntasir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Al-Muntasir
Naissance
Décès
Nationalité
Père
Frères
Al-Mutazz, Al-Mutamid, Al-Muwaffaq, Al-Mu'ayyad (en) +

Abû Ja`far “al-Muntasir bi-llah” Muhammad ben Ja`far[1] surnommé Al-Muntasir[2] est né en 837 à Samarra d'une esclave grecque nommée Habchiyya. Il a pris la succession, comme calife abbasside, de son père Ja`far al-Mutawakkil, qu'il a fait assassiner le 11 décembre 861[3]. Il tombe malade le [4] et meurt avant le 8 juin[5] suivant, moins de six mois après, à Samarra où il est enterré[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Contrairement à ses prédécesseurs, il ne s'opposa pas aux chiites et il leva l'interdiction du pèlerinage sur les tombes de Hasan et Husayn.

L'emplacement de sa tombe a été connu dès sa mort à cause de sa mère alors que les abbassides avaient toujours évité de révéler l'emplacement de leur tombe de peur de leur profanation.

Sa succession s'était faite sans heurts grâce au soutien des Turcs, mais ceux-ci ont préféré écarter ses frères de la succession, par crainte de les voir vouloir venger leur père, aussi élurent-ils comme successeur un autre petit-fils d'Al-Mu`tasim, en l'occurrence Al-Musta`in.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. arabe : abū jaʿfar al-muntaṣir bi-llāh muḥammad ben jaʿfar,
    أبو جعفر "المنتصر بالله" محمد بن جعفر المتوكل
  2. arabe : منتصر, triomphant
  3. 4 chawwal 247 A.H.
  4. 25 raby`a al-awwal 248 A.H. Est-il mort de manière naturelle ou assassiné? Rien ne permet de trancher.
  5. Ṭabarī, Joel L. Kraemer Incipient decline SUNY Press, 1989 (ISBN 978-0-88706-874-4)
  6. Tabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides) p. 199

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Documentation externe[modifier | modifier le code]