Mehmed IV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant l’Empire ottoman
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et l’Empire ottoman.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mehmed IV
Le sultan Mehmed IV
Le sultan Mehmed IV
Titre
19e sultan ottoman

39 ans 2 mois et 27 jours
Prédécesseur Ibrahim Ier
Successeur Soliman II
Biographie
Dynastie Dynastie ottomane
Date de naissance
Lieu de naissance Constantinople
Date de décès (à 51 ans)
Lieu de décès Edirne
Père Ibrahim Ier
Mère Turhan Hatice
Conjoint 5 épouses
Enfants 8 enfants

Signature de Mehmed IV

Mehmed IV
Dynastie ottomane

Mehmed IV ( - ), surnommé Avcı (« le chasseur », à cause de sa passion pour la chasse), fut sultan de l'empire ottoman pendant près de quarante ans, du [1] au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le fils du sultan Ibrahim Ier et de sa favorite Turhan Hatice (en). Son père ayant été renversé et exécuté en 1648, il lui succéda à l'âge de six ans.

Les premières années de son règne furent marquées par la domination de sa grand-mère Kösem, qui finit par être exécutée en 1651 à l'instigation de la mère de Mehmet. Cette dernière prit alors le pouvoir.

L'Empire ottoman connut quelques succès sous le gouvernement des grands vizirs de la famille Köprülü : en 1669, une victoire définitive contre la république de Venise mit fin à la guerre de Candie ; en 1672, les Ottomans prirent la Podolie, région de l'Ukraine, à la Pologne-Lituanie.

La Grande guerre turque de 1683-1699 contre le Saint Empire germanique éclata en 1683. La Pologne-Lituanie, Venise, plus tard la Russie se joignirent aux Habsbourg. L'échec du second siège de Vienne à la suite de la défaite de l'armée ottomane contre les Austro-Polonais en septembre de cette année fut suivi d'autre revers, dont la bataille de Mohacs en 1687, ce qui conduisit à des troubles dans l'armée et le gouvernement, aboutissant à l'exécution du grand vizir Sari Süleyman Pacha en octobre, et, en novembre, à la déposition du sultan qui fut remplacé par son frère Soliman II.

Il mourut à Edirne en 1693.

Descendance[modifier | modifier le code]

Il eut deux fils de sa favorite Emetullah Râbia Gülnuş, une Crétoise :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Joseph Hammer-Purgstall, Histoire de l'Empire ottoman, vol. 10, Bellizard, Barthès, Dufour & Lowell, (présentation en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]