Franck Silvestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franck Silvestre
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (50 ans)
Lieu Paris
Taille 1,80 m (5 11)
Poste Défenseur central
Parcours junior
Saisons Club
0000-1982 Drapeau : France Le Bourget
1982-1985 Drapeau : France FC Sochaux
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1985-1993 Drapeau : France FC Sochaux 281 (19)
1993-1998 Drapeau : France AJ Auxerre 206 0(5)
1998-2003 Drapeau : France Montpellier HSC 160 (26)
2003-2003 Drapeau : France SC Bastia 016 0(2)
2003-2005 Drapeau : Autriche Sturm Graz 030 0(1)
2005-2006 Drapeau : France FC Sète 014 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
- Drapeau : France France juniors 001 (0)
- Drapeau : France France espoirs 011 (0)
- Drapeau : France France B 002 (0)
1989-1992 Drapeau : France France 011 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Franck Silvestre, né le 5 avril 1967 à Paris, est un footballeur international français. Il occupe le poste de défenseur central et porte le maillot de l'équipe de France à 11 reprises.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'ascendance guadeloupéenne, Franck Silvestre est incorporé au centre de formation du FC Sochaux à 13 ans. Il y fait toutes ses classes avant de débuter en Division 1 à 18 ans[1], le 27 septembre 1985, par une défaite au Parc des Princes contre le Paris-SG (1-4). En 1987, le club sochalien est relégué en Seconde division. Mais ce n'était qu'un pas en arrière pour mieux rebondir, puisque la saison 1987-88 va s'avérer exceptionnelle, avec une remontée immédiate en Première division ponctuée par une finale de Coupe de France épique disputée face au FC Metz, mais malheureusement perdue aux tirs au but (1-1, 4 tirs au buts à 5). Franck avait entretemps eu le temps d'inscrire une ligne à son palmarès avec le Championnat d'Europe Espoirs gagné face à la Grèce, (0-0 puis 3-0).

Franck connait des fortunes diverses avec Sochaux, de la Coupe UEFA (avec un but contre les Luxembourgeois de la Jeunesse d'Esch et un duel épique avec la Fiorentina de Roberto Baggio) au bas du tableau de Division 1. Jugé indispensable par ses dirigeants, il restera longtemps bloqué à Sochaux et ne sera pas forcément rémunéré à sa juste valeur[évasif].

Néanmoins, bien que n'évoluant pas dans un très grand club du championnat de France, son talent ne laissera pas longtemps insensible le sélectionneur de l'Équipe de France de l'époque : Michel Platini. Ce dernier lui fera fêter sa première sélection lors d'un déplacement au Dalymount Park de Dublin contre l'Irlande le 7 février 1989 (0-0) et l'incorporera même dans la liste des 20 joueurs retenus pour l'Euro 92 en Suède, où Franck Silvestre sera relégué sur le banc des remplaçants.

En 1993, il quitte le Doubs pour rallier l'Yonne en signant pour l'AJ Auxerre de l'emblématique Guy Roux. Les années auxerroises furent celles de la consécration, Silvestre disputant les trois coupes d'Europe (Ligue des champions, Coupe des Coupes et Coupe de l'UEFA), devenant Champion de France en 1996 et remportant la Coupe de France en 1994. Le seul point noir est un sévère carton rouge reçu en championnat qui le suspend automatiquement pour la finale de la Coupe de France en 1996. Ce qui l'empêche donc de profiter pleinement du doublé réalisé par le club auxerrois cette saison-là.

Après les fastes années auxerroises, en 1998, il s'engage en faveur du Montpellier HSC de Louis Nicollin. Il y réalise entre autres deux excellentes saisons, en 1998-99 et en 1999-00, marquant au passage de nombreux buts décisifs. Saisons au cours desquelles il retrouvera même la Coupe d'Europe. Il est aussi promu capitaine par Michel Mézy pendant cette période, mais ne peut empêcher la descente en seconde division. Par la suite, il portera les couleurs du SC Bastia et de Sturm Graz.

Son dernier challenge avant sa retraite a été au FC Sète, ancien club phare du football français ayant perdu son lustre d'antan. La relève semble assurée puisque son fils ainé Amaury évolue également au sein du club héraultais.

Franck est marié à Cathy et père de deux enfants (Amaury et Quentin). Il est le cousin germain de Mikaël Silvestre.

D'autres membres de la famille Silvestre se sont signalés par leurs qualités footballistiques : Xavier Silvestre a intégré le centre de formation du FC Nantes au début des années 1990. Laurent Silvestre a évolué à Nantes, Montpellier, Alès, Fontenay-le-Comte.

Originaires de la Guadeloupe les Silvestre ont connu beaucoup de très bons joueurs amateurs, parmi lesquels José Sylvestre, Hugues Sylvestre (qui fut capitaine de la sélection de la Guadeloupe), appartenant à l'A.S. Gosier, Joël Sylvestre et Alex Sylvestre joueurs vedettes de l'Union Sportive Baie Mahaultienne (USBM) dans le début des années 1980.

Le 3 juin 2009, il organise son jubilé dans le stade du Gosier en Guadeloupe. Une sélection des amis de Franck Silvestre était opposé aux Gwada Boys[Qui ?].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En Club[modifier | modifier le code]

En Équipe de France[modifier | modifier le code]

Distinction Personnelle[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Hamelin, « Comment devenir footballeur professionnel ? », Onze Mondial, no 108,‎ , p. 21 (ISSN 0995-6921)