Quinton Fortune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quinton Fortune
Quinton Fortune.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau : Afrique du Sud Sud-africain
Naissance (39 ans)
Lieu Le Cap (Cap occidental)
Taille 1,8 m (5 11)
Période pro. 1995 - 2010
Poste Milieu de terrain / Défenseur gauche
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1991-1995 Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1995-1999 Drapeau : Espagne Atlético Madrid 010 0(0)
1995 Drapeau : Espagne RCD Majorque 008 0(1)
1999-2006 Drapeau : Angleterre Manchester United 126 (10)
2006-2007 Drapeau : Angleterre Bolton Wanderers 007 0(0)
2008-2009 Drapeau : Italie Brescia Calcio 001 0(0)
2009 Drapeau : Belgique Tubize 009 0(0)
2009-2010 Drapeau : Angleterre Doncaster Rovers 007 0(1)
Total 170 (12)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1996-2005 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 047 0(2)
2000 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud olymp. 002 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 novembre 2015

Quinton Fortune, né le 21 mai 1977 au Cap (Cap occidental), est un footballeur international sud-africain.

Après une formation au Tottenham Hotspur, Fortune se fait remarquer en Espagne, avec le RCD Majorque puis l'Atlético Madrid. Sa carrière prend une autre dimension avec son transfert à Manchester United. Fortune passe six saisons en Angleterre, participant à trois titres de champion (2000, 2001 et 2003) et une FA Cup (2004) mais ne voit seulement figurer le Community Shield 2003 à son palmarès. Il signe ensuite à Bolton, Brescia Calcio puis dans le club belge de Tubize, avant de mettre fin à sa carrière chez les Doncaster Rovers.

Quinton Fortune porte le maillot de l'équipe d'Afrique du Sud à 47 reprises. Il prend part aux Coupes du monde 1998 et 2002, inscrivant un but cette dernière. Fortune participe aussi à trois Coupes d'Afrique des nations (1998, 2000 et 2002) dont une place de finaliste lors de la première.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Débuts en Angleterre puis en Espagne (1991-1999)[modifier | modifier le code]

Radomir Antić fait venir Fortune à l'Atlético Madrid.

Quinton Fortune quitte l'Afrique du Sud à l'adolescence[note 1] pour l'Angleterre. Il intègre les équipes jeunes de Tottenham tout en allant à l'école dans le nord-est de Londres. À 17-18 ans, il passe quelques jours en test à Bruges mais sans suite[1]. Faute de permis de travail délivré, il ne peut exercer son métier dans ce pays et doit s'en aller[2],[3].

Durant l'été 1995, Fortune quitte l'Angleterre pour l'Espagne et signe à l'Atlético Madrid en Liga[3] qui le prête tout de suite au RCD Majorque[3], qui évolue en Segunda División. Après six mois et huit apparitions pour une seule titularisation, il retourne dans la capitale espagnol[4].

Au terme de sa première saison à Madrid, l'équipe remporte le championnat et la Coupe d'Espagne, mais Fortune ne dispute pas assez de matches de championnat ni la finale pour se voir attribuer les trophées. Au début de la saison suivante, il connait ses premières sélections en équipe d'Afrique du Sud[2]. Il reste quatre saisons dans la capitale espagnole mais ne joue pas beaucoup, il ne dispute en effet que sept rencontres toutes compétitions confondues. Il évolue principalement avec le Club Atlético de Madrid B, équipe réserve du club, en deuxième division.

Alors qu'il évolue avec la réserve madrilène, Fortune attire l'attention de Sir Alex Ferguson qui finit par le faire venir à Manchester United pour 1,5 millions £ à l'été 1999. Il revient en Angleterre, quatre ans après en être parti[2].

Doublure à Manchester United (1999-2006)[modifier | modifier le code]

Fortune arrive à Manchester comme doublure de Ryan Giggs.

En août 1999, Quinton Fortune signe à Manchester United. Il fait ses débuts en tant que remplaçant à la fin du mois lors d'une victoire (5-1) à domicile contre Newcastle United[5].

S'il est initialement engagé afin de devenir la doublure de Ryan Giggs à la suite de la blessure de Jesper Blomqvist, il est par la suite chargé de pallier toutes les absences que ce soit en tant que milieu défensif ou arrière gauche[2],[3].

Malgré sa présence fréquente dans le groupe durant les premières saisons, Fortune est en proie à des blessures à répétition notamment au genou[6],[7].

Fortunes fait partie de trois équipes gagnantes de la Premier League en 1999-2000, 2000-2001 et 2002-2003, mais ne joue jamais le minimum de dix matchs nécessaires pour obtenir une médaille de vainqueur[2]. Son seul et unique titre sous la tunique mancunienne, malgré le nombre important glané par son club durant cette période, est le Community Shield en 2003.

Une fois l'arrivée de Gabriel Heinze à l'été 2004, ses chances de s'imposer en équipe première s'amenuisent et ses jours sont comptés[2].

En juillet 2005, l'international sud-africain de 28 ans subit une blessure au cartilage du genou à l'entraînement juste trois jours après le début de la préparation d'avant-saison de Manchester United. Son absence est estimée à une durée pouvant aller jusqu'à six semaines[8]. Pour cette saison 2005-2006, il ne dispute pas la moindre rencontre[7], et est libéré de son contrat.

Une fin de carrière difficile (2006-2010)[modifier | modifier le code]

Après un essai réussi avec les Bolton Wanderers, Quinton Fortune signe un contrat d'un an au début de la saison 2006-2007[7]. Il débute comme premier choix au poste d'arrière gauche mais ses blessures sont toujours présentes. Il se blesse au bout de seulement cinq matches et ne réapparaît qu'en fin de saison[3]. Le joueur est libéré à la fin de la saison après avoir fait sept apparitions pour le club[2].

Fortune réalise alors des essais dans plusieurs clubs du championnat d'Angleterre, tels que Sunderland[9], Blackburn[10] ou Sheffield United, sans succès[3].

Le 23 octobre 2008, après plus d'un an sans club, Quinton Fortune signe pour une saison avec le club italien de Brescia (Serie B)[11]. Mais c'est un échec : une seule apparition jusqu'à la trêve hivernale. Il se retrouve en effet bloqué dans un club où des divergences avec le coach l’empêchent de jouer[12]. En janvier 2009, il est prêté au club belge de l'AFC Tubize jusqu'à la fin de saison[13]. Le natif du Cap relève le défi des promus grâce notamment aux bonnes relations entre Tubize et Brescia[12]. Lors de ses deux premières rencontres, lui et son équipe encaisse onze buts[14]. Au total, il dispute neuf rencontres pour un but.

Le 4 août 2009, Quinton Fortune s'engage pour une saison avec les Doncaster Rovers en deuxième division anglaise[15]. Il y fait sept apparitions avec comme point d'orgue un but égalisateur en fin de match le 19 septembre face au Ipswich Town[2] de son ancien capitaine et coéquipier Roy Keane[16]. En février 2010, le club résilie son contrat avant même la fin de la saison[17].

Par la suite, sans club, Fortune s'entraîne avec l'équipe réserve de Manchester United afin de se maintenir en forme et déclare qu'il aimerait bien jouer dans son pays natal si une offre correcte se présente[18]. Il effectue ensuite un essai dans le club vietnamien des T&T Hanoi qui s'avère infructueux[19].

En sélection (1996-2005)[modifier | modifier le code]

Le 14 septembre 1996, Fortune obtient sa première sélection avec l'Afrique du Sud face au Kenya (victoire 1-0)[20].

En février 1998, il participe à la Coupe d'Afrique des nations en tant que remplaçant. L'Afrique du Sud atteint la finale du tournoi. Quelques mois plus tard il est également sélectionné pour participer à la Coupe du monde 1998 et y est titulaire. Son équipe est éliminée dès le premier tour.

Après sa retraite internationale anticipée, Stuart Baxter convainc Fortune de revenir en sélection en 2004.

En 2000, Quinton Fortune termine troisième de la Coupe d'Afrique des nations avec sa sélection. Il participe également aux Jeux olympiques de Sydney cette année-là. Après un défaite face au Japon (2-1), Fortune ouvre le score sur coup-franc face au Brésil lors du second (victoire 3-1). Il est un joueur-clé de l'équipe, et son absence se fait sentir durant le troisième match de poule contre la Slovaquie (défaite 2-1), notamment pour son esprit créatif et sa seule présence au sein de l'équipe[21]. Ce match signe l'élimination de son équipe.

En 2002, il est à nouveau sélectionné pour participer à la Coupe d'Afrique des nations, mais l'Afrique du Sud est éliminée en quart de finale 2-0 face au Mali. Il participe ensuite à la Coupe du monde 2002, mais encore une fois les Sud-africains sont éliminés dès la phase de poule. Il y inscrit toutefois son premier but international face au Paraguay sur pénalty (match nul 2-2)[22]. C'est le dernier tournoi international qu'il dispute.

En effet, suite à la Coupe du monde 2002, plusieurs joueurs clés de l'équipe dont Fortune quitte la sélection nationale après s'être brouillés avec l'entraîneur Ephraim Mashaba[23].

En 2004, Stuart Baxter le convainc, ainsi que Benni McCarthy et Shaun Bartlett, de revenir dans les rangs de « Bafana Bafana »[23].

Il effectue son dernier match international le 26 mars 2005 face à l'Ouganda lors d'un match comptant pour les qualifications pour la CAN et le Mondial 2006 (victoire 2-1 de l'Afrique du Sud). Au cours de ce match, il inscrit son second et dernier but sous les couleurs sud-africaines[22].

Reconversion (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Suite à sa retraite de joueur, Fortune retourne à Manchester United pour passer ses diplômes d'entraîneur auprès de l'équipe réserve, qu'il termine en 2013[2]. L'ancien international sud-africain devient aussi ambassadeur de Manchester pour dénicher de jeunes talents en Afrique[24],[25].

Le 5 juillet 2011, il déclare face à la presse congolaise qu'il souhaiterait devenir entraîneur et qu'il a pour modèles Alex Ferguson et José Mourinho[26].

À l'été 2014, Fortune a été nommé directeur de l'équipe U21[note 2] de Cardiff City, travaillant avec son ancien coéquipier Ole Gunnar Solskjær, avant de quitter son poste en février 2015[2],[27].

Style de jeu : gaucher polyvalent[modifier | modifier le code]

À son arrivée à United, le gaucher est vu comme un ailier offensif, mais il devient un joueur d'utilité, en jouant dans toutes sortes de positions. Sir Alex Ferguson se sert de lui pour compléter sa défense, et Fortune joue milieu défensif ou comme arrière gauche[2].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Générale par saison[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous illustre les statistiques de Quinton Fortune durant sa carrière professionnelle[27].

Statistiques de Quinton Fortune au 3 novembre 2015
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud Total
Division M B M B C M B M B M B
1995-1996 Drapeau de l'Espagne RCD Majorque D2 8 1 - - - - - - - 8 1
1996 Drapeau de l'Espagne Atlético Madrid Liga 3 0 3 0 - - - - - 6 0
1996-1997 Drapeau de l'Espagne Atlético Madrid Liga 2 0 - - - - - 2 0 4 0
1997-1998 Drapeau de l'Espagne Atlético Madrid Liga - - - - - - - 10 0 10 0
1998-1999 Drapeau de l'Espagne Atlético Madrid Liga 2 0 - - - - - 7 0 9 0
Sous-total 7 0 3 0 - 0 0 19 0 29 0
1999-2000 Drapeau de l'Angleterre Manchester United PL 6 2 - - C1 6 2 7 0 19 4
2000-2001 Drapeau de l'Angleterre Manchester United PL 7 2 3 0 C1 1 0 5 0 16 2
2001-2002 Drapeau de l'Angleterre Manchester United PL 14 1 - - C1 5 0 12 1 31 2
2002-2003 Drapeau de l'Angleterre Manchester United PL 9 0 1 0 C1 6 0 - - 16 0
2003-2004 Drapeau de l'Angleterre Manchester United PL 23 0 5 0 C1 7 2 - - 35 2
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Manchester United PL 17 0 11 1 C1 5 0 4 1 37 2
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Manchester United PL - - - - - - - - - 0 0
Sous-total 76 5 20 1 - 30 4 28 2 154 12
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Bolton Wanderers PL 6 0 1 0 - - - - - 7 0
2007-2008 Sans club - - - - - - - - - - 0 0
2008-2009 Drapeau de l'Italie Brescia Calcio Serie B 1 0 - - - - - - - 1 0
2009 Drapeau de la Belgique AFC Tubize (prêt) JPL 9 0 - - - - - - - 9 0
2009-2010 Drapeau de l'Angleterre Doncaster Rovers D2 6 1 1 0 - - - - - 7 1
Total sur la carrière 115 7 25 1 - 30 4 47 2 217 14

Détails des sélections et buts internationaux[modifier | modifier le code]

Quinton Fortune joue à 47 reprises pour l'équipe d'Afrique du Sud de football avec qui il inscrit deux buts. Il connaît sa première victoire dès ses débuts face au Kenya le 14 septembre 1996 lors de la Four Nations Cup, tournoi amical (victoire 1-0). Il enchaîne par une seconde rencontre la semaine suivante mais ne joue ensuite pas avec les Bafana Bfana avant février 1998 et la Coupe d'Afrique des nations.

Fortune doit attendre sa huitième capes (25 mai 1998) et un match amical contre l'Argentine pour disputer un match international en entier. Auparavant il connaît sept rentrées en jeu pour une seule titularisation. Sur ses 47 sélections, il n'en dispute que vingt en totalité (42%).

Quinton Fortune inscrit son premier but international sur penalty (2-2) contre le Paraguay, le 2 juin 2002 lors de la Coupe du monde et pour sa 41e sélection. Il marque son second et dernier but en sélection lors de son ultime match international, le 26 mars 2005 contre l'Ouganda en qualification à la fois pour la CAN et Coupe du monde 2006.

En 47 sélections, Fortune connaît 23 victoires, 14 matchs nuls et 10 défaites. Il ne connaît pas de victoire plus large que par deux buts d'écarts. Ses revers les plus importants ont lieu le 12 juin 1998 contre la France lors du Mondial 1998 (3-0) et le 27 mars 2002 en Géorgie en match amical (4-1).

Détails des deux buts internationaux de Quinton Fortune
Sélection Date Lieu Adversaire Évolution du score Résultat Compétition
1 41 2 juin 2002 Busan Asiad Stadium, Pusan, Corée du Sud Drapeau : Paraguay Paraguay 2 – 2 2 – 2 Coupe du monde 2002
2 47 26 mars 2005 FNB Stadium, Johannesburg, Afrique du Sud Drapeau : Ouganda Ouganda 1 – 0 2 – 1 Qualifications CAN/Coupe du monde 2006

Palmarès[modifier | modifier le code]

Lors de sa première saison à l'Atlético Madrid, son équipe remporte le championnat et la Coupe d'Espagne, mais Fortune ne dispute pas assez de matchs de championnat, ni la finale pour se voir attribuer les trophées.

Quinton Fortune fait partie de trois équipes vainqueurs de la Premier League en 1999-2000, 2000-2001 et 2002-2003, mais ne joue jamais le minimum de dix matchs nécessaires pour obtenir une médaille de vainqueur[2]. Son seul et unique titre sous la tunique mancunienne, malgré le nombre important glané par son club durant cette période, est le Community Shield en 2003.

Drapeau : Angleterre Manchester United
Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud

Engagements[modifier | modifier le code]

Fortune est aussi ambassadeur de l'Unicef et a notamment rendu visite à des enfants atteints du sida en Ouganda en 2000[28], à Johannesburg en Afrique du Sud en 2005[29] et à Soweto également dans son pays natal en 2006 [30].

L'ancien ailier de Manchester s'engage également contre les violences conjugales en 2010[31].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À onze ou quatorze ans selon les sources.
  2. L'équipe juniors des moins de 21 ans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Rencontre avec Quinton Fortune », sur walfoot.be,‎ (consulté le 5 novembre 2015)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (en) « Whatever happened to Quinton Fortune ? », sur readmanutd.com,‎ (consulté le 4 novembre 2015)
  3. a, b, c, d, e et f (en) « Where did it all go wrong ? : Quinton Fortune », sur footballfancast.com,‎ (consulté le 2 novembre 2015)
  4. (es) « Quinton Fortune, el Bafana Bafana más joven, en el Mallorca », sur rcdm.es,‎ (consulté le 6 novembre 2015)
  5. (en) « Quinton Fortune », sur sporting-heroes.net (consulté le 5 novembre 2015)
  6. « Fortune attendu à Bolton », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 2 novembre 2015)
  7. a, b et c « Fortune un an à Bolton », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 2 novembre 2015)
  8. « Quinton Fortune blessé », sur uefa.com,‎ (consulté le 5 novembre 2015)
  9. « Fortune à l'essai à Sunderland », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 2 novembre 2015)
  10. « Fortune à l'essai », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 2 novembre 2015)
  11. (it) « Quinton Fortune è un giocatore del Brescia », sur bresciaonline.it,‎
  12. a et b « Découvrez Quinton Fortune, le renfort de Tubize », sur rtl.be,‎ (consulté le 5 novembre 2015)
  13. « Le Sud-africain Quinton Fortune à Tubize », sur 7sur7.be,‎
  14. « Quinton Fortune en larmes », sur walfoot.be,‎ (consulté le 5 novembre 2015)
  15. (en) « Doncaster capture veteran Fortune », sur bbc.co.uk,‎
  16. (en) « Doncaster 3 - 3 Ipswich Town », sur bbc.co.uk,‎
  17. (en) « Quinton Fortune & Jack Wilson leave Doncaster Rovers », sur bbc.co.uk,‎
  18. (en) « Former South Africa midfielder Quinton Fortune open to PSL return », sur goal.com,‎
  19. (en) « Quinton Fortune is in Vietnam on trial », sur kickoff.com,‎
  20. a et b (en) « South Africa - International Matches 1996-2000 », sur rsssf.com
  21. « Team Analyses : South Africa », sur fifa.com (consulté le 5 novembre 2015)
  22. a, b et c (en) « South Africa - International Matches 2001-2005 », sur rsssf.com
  23. a et b « Penser à long terme », sur fifa.com,‎ (consulté le 5 novembre 2015)
  24. « Visite de Quinton Fortune au Congo », sur manutd.com,‎
  25. « Quinton Fortune en visite au Gabon », sur manutd.com,‎
  26. « Quinton Fortune confie qu'il veut devenir entraîneur », sur direct.cd,‎
  27. a et b Fiche de Quinton Fortune sur footballdatabase.eu
  28. (en) « The other side of life in Uganda », sur unicef.org
  29. (en) « Quinton Fortune visits Johannesburg », sur hayley-westenra-international.com
  30. (en) « Projects », sur mufoundation.org
  31. (en) « Hub Tender », sur tender.org