Messery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Messery
Messery
La mairie.
Blason de Messery
Blason
Messery
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Thonon-les-Bains
Canton Sciez
Intercommunalité Thonon Agglomération
Maire
Mandat
Serge Bel
2014-2020
Code postal 74140
Code commune 74180
Démographie
Gentilé Messerolins[1]
Population
municipale
2 134 hab. (2017 en diminution de 0,05 % par rapport à 2012)
Densité 232 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 21′ 02″ nord, 6° 17′ 37″ est
Altitude Min. 372 m
Max. 456 m
Superficie 9,2 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie
Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Messery
Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie
Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Messery
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Messery
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Messery
Liens
Site web messery.fr

Messery est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Située dans la région historique du Chablais et plus précisément du Chablais savoyard (ou français), au bord du lac Léman, la commune fait également partie de l'agglomération urbaine transfrontalière du Grand Genève.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Messery est situé dans le sud-est de la France, au nord du département de Haute-Savoie, sur la rive sud du lac Léman, à l’extrême nord du massif du Chablais, dans le quart nord-ouest des Alpes françaises.

À l’échelle nationale, la mairie de Messery est située, par la route :

et, au niveau local
  • à 24 kilomètres de la ville suisse de Genève[2] et 21 kilomètres de Thonon-les-bains par la route.

Description[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Messery développe une façade de 3,25 kilomètres sur le Léman dont 400 mètres de domaine public en deux sites différents dénommés : « La Pointe » et « Sous les Prés ».

L'altitude de la commune varie de 372 à 456 mètres, entre lac et l'arrière-pays. Les 922 hectares du territoire communal se déclinent en deux parties bien distinctes :

  • 20 % constituent des zones construites ou à construire telles qu’elles sont définies dans le P.L.U. (plan local d’urbanisme)
  • 80 % représentent un domaine non constructible associant terres agricoles (1/4 de l’espace total) et une grande zone naturelle protégée (dont 330 hectares de forêt ou taillis, c’est-à-dire plus de 35 % de la superficie de la commune).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lac Léman Nernier Yvoire Rose des vents
N Excenevex
O    Messery    E
S
Chens-sur-Léman Massongy

Hydrographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le territoire communal est bordé au nord par le lac Léman, souvent dénommé le Léman, plus rarement, lac de Genève et qui par sa superficie, c'est le plus grand lac alpin et subalpin d'Europe centrale et d'Europe de l'Ouest.

Son territoire est également sillonné par de nombreux cours d'eau, tous affluents du lac et donc, indirectement du Rhône:

  • La Vorze (en limite avec la commune voisine de Chens-sur-Léman)
  • Le ruisseau des Pàquis
  • Le ruisseau du Longet (en limite avec la commune voisine d'Excenevex)
  • Le Vion (en limite avec la commune voisine de Massongy)

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Nyon, Messery, Nernier, Yvoire et la baie de Coudrée depuis La Dôle

La commune se situe au bord de la fosse lémanique occupée en grande partie par le lac Léman. Ce fossé de nature molassique a été façonné par les phases de glaciation qui se sont succédé durant le Quaternaire. Ce n'est qu'entre 15000 et 14000 av. J.-C. que le lac est progressivement libéré des glaces. Le niveau de l'eau est alors de 33 à 36 mètres plus élevé qu'actuellement, recouvrant alors une grande partie du territoire de Messery. Durant la période climatique du Bølling en 12000 av. J.-C. ; le niveau du Léman descend alors jusqu'à une hauteur supérieure de 8 mètres au niveau actuel, puis il continue dès lors de baisser régulièrement, atteignant un premier minimum en 4000 av. J.-C., à un niveau inférieur de quelques mètres au niveau actuel, puis le niveau remontera avant la fin de la Préhistoire pour atteindre le niveau actuel.

Climat[modifier | modifier le code]

Située au nord des Alpes, le climat est de type montagnard, mais très nettement tempéré par la proximité du lac Léman.

Voici, ci-dessous un tableau de températures présentant un relevés de celle-ci sur cinq années effectués sur le territoire de la commune de Sciez, voisine de celle de Messery.

Températures (sous abri, moyennes) - source : météo-sciez.com
Année Température moyenne T. la plus haute T. moyenne la plus haute T. la plus basse T. moyenne la plus basse
2014 10,9 °C 32,1 °C le 18.07 22,6 °C le 10.06 −4,4 °C le 25.01 −2,6 °C le 29.12
2013 10,7 °C 33,0 °C le 27.07 24,5 °C le 03.08 −7,8 °C le 26.02 −3,4 °C le 26.02
2012 10,4 °C 33,3 °C le 27.07 25,4 °C le 29.06 −10,9 °C le 07.02 −9,0 °C le 07.02
2011 11 °C 33,8 °C le 28.06 24,3 °C le 19.08 −7,2 °C le 23.01 −3,2 °C le 24.01
2010 9,9 °C 33,5 °C le 09.07 25,8 °C le 14.07 −9,9 °C le 16.02 −5,0 °C le 04.12
Sources : Météo-Sciez

Voies de communication[modifier | modifier le code]

  • La route départementale 25 (RD25)
cette route qui traverse le bourg de Messery relie la commune de Sciez (hameau des Crêts) à la commune de Chens-sur-Léman, (hameau de Chens-le-Pont) qui marque la frontière franco-suisse au niveau du pont sur l'Hermance.
  • La route départementale 60 (RD60)
cette route qui traverse les hameaux du Piralé et des Dumonts relie la commune de Nernier (jonction avec la RD 25) à la commune de Douvaine (jonction avec la RD 1005).

Transports publics[modifier | modifier le code]

Ligne d'autocar[modifier | modifier le code]

Une ligne d'autocar traverse le territoire communal : la ligne 152 qui relie Thonon-les-bains à Douvaine a été mise en place sous l'égide de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

  • Ligne 152 (SAT Thonon) : Thonon-les-Bains ↔ Sciez ↔ Messery (deux arrêts : Meillerie - chef-lieu et Frize)[3] ↔ Douvaine.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Un plan local d'urbanisme (PLU) a été approuvé par le Conseil Municipal réuni en séance le [Mairie 1].

Selon ce PLU, le paysage naturel du territoire de Messery est fortement marqué par la présence du lac Léman, ainsi que par les espaces boisés ou agricoles qui s’étendent à l’intérieur des terres. L’habitat traditionnel est regroupé au niveau du bourg central de Messery et du village d'Essert, les deux principaux lieux historiques en population et en surface construite. Les nouvelles constructions de type résidentiel se sont développées sous forme de nombreux lotissements en périphérie de ces deux principaux villages[Mairie 1].

Hameaux, lieux dits et écarts[modifier | modifier le code]

le territoire communal comprend un assez grand nombre de lieux-dits.

Voici, ci-dessous, la liste la plus complète possible des divers hameaux, quartiers et lieux-dits résidentiels urbains comme ruraux, ainsi que les écarts qui composent le territoire de la commune de Messery, présentés selon les références toponymiques fournies par le site géoportail de l'Institut géographique national[4]. Les principaux hameaux et lieux-dits sont indiqués en caractères gras.

  • la Ranode
  • le Piralé
  • le Verdy
  • Vérêt
  • les Champs de l'Ate
  • Essert
  • Vorget
  • le Crêt
  • la Mollot
  • Cœurvry
  • Frize
  • la Seppe
  • Champey
  • Cornache
  • le Pré des Joncs
  • Marquisat
  • la Pointe
  • Vétrau
  • les Croizets
  • les Sémiss
  • Couva Loup
  • les Repingons
  • la Crozette
  • les Grands Bois
  • Pénérouaz
  • Curuaz
  • les Tattes
  • le Plantez
  • Champey
  • l'Essert Martin
  • les Brolliets
  • les Dumonts
  • les Savassines
  • les Ripettes
  • Pont de Gandran
  • Ronzet

Toponymie[modifier | modifier le code]

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Mèsri (graphie de Conflans) ou Mèsser (ORB)[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Entre le IIe siècle et le IIIe siècle la présence de la civilisation gallo-romaine est attestée par la présence de modestes traces de constructions disposées en lignes parallèles face à la rive du Léman[Mairie 2].

Moyen-Âge, Renaissance et Temps Modernes[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

La commune de Messery, au lendemain de l'Annexion de 1860, intègre le canton de Douvaine[6]. Elle appartient, depuis 2015, au canton de Sciez, qui compte selon le redécoupage cantonal de 2014 25 communes[7].

La commune est membre, avec dix-sept autres, de la communauté de communes du Bas-Chablais.

Messery relève de l'arrondissement de Thonon-les-Bains et de la cinquième circonscription de la Haute-Savoie, dont la députée est Marion Lenne (LREM) depuis les élections de 2017.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

entrée de la mairie de Messery

Le conseil municipal est composé de dix-huit membres, dont un maire, cinq adjoints au maire et douze conseillers municipaux. Ce même conseil municipal administre plusieurs commissions et services dont un service urbanisme, un conseil des jeunes, une bibliothèque et un office de tourisme[8].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Élections locales[modifier | modifier le code]

Élections nationales[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Maire en 1989 1991 Bernard Espinasse    
1991 mars 2001 Florent Westphal[9]   Juriste
mars 2001 mars 2008 Yvon Duret DVD  
mars 2008 mars 2014 Bernard Ponthieu SE  
mars 2014 En cours
(au 30 avril 2014)
Serge Bel UDI Commerçant
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Messerolins[1],[10].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[12].

En 2017, la commune comptait 2 134 habitants[Note 1], en diminution de 0,05 % par rapport à 2012 (Haute-Savoie : +6,72 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
439483493560669676606586609
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
619611626616636604521566513
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
503505456425433430336393580
1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017 - -
8441 1451 4341 9512 0252 1352 134--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune des Échelles est située dans l'académie de Grenoble.

La commune héberge une école élémentaire publique présentant un effectif de 192 élèves pour l'année scolaire 2017/2018[14].

Équipement et clubs sportifs[modifier | modifier le code]

Il existe de nombreuses associations à vocation sportive dans la commune :

  • le club des sports de Messery
  • le tennis-club de Messery
  • le Football Club Léman
  • l'ESMN (club de football vétéran)

Équipement culturel[modifier | modifier le code]

La mairie gère deux services liés à la culture et aux loisirs[Mairie 3] :

  • Une bibliothèque (collection de 6000 ouvrages) ;
  • Un service info tourisme.

Médias[modifier | modifier le code]

Radios et télévisions[modifier | modifier le code]

La commune est couverte par des antennes locales de radios dont France Bleu Pays de Savoie, ODS Radio, Radio Chablais… Enfin, la chaîne de télévision locale TV8 Mont-Blanc diffuse des émissions sur les pays de Savoie. Régulièrement l'émission La Place du village expose la vie locale. France 3 et sa station régionale France 3 Alpes, peuvent parfois relater les faits de vie de la commune.

Presse et magazines[modifier | modifier le code]

Au niveau régional

La presse écrite locale est représentée par des titres comme Le Dauphiné libéré, L'Essor savoyard, Le Messager - édition Chablais, le Courrier savoyard.

Au niveau local

La mairie édite et distribue trimestriellement un périodique dénommé Messery Info destinée aux résidents de la commune. les anciens numéros sont consultables sur le site de la commune[Mairie 4]

Cultes[modifier | modifier le code]

Culte catholique[modifier | modifier le code]

La communauté catholique et l'église de Messery (propriété de la commune) dépendant de la paroisse « Saint-Jean-Baptiste en Chablais » qui comprend onze églises[15]. Celle-ci est rattaché au diocèse d'Annecy[15].

L'ancienne paroisse de Messery était dédiée à saint Pierre[1].

Autre cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église de Messery
À l'origine, l'église de Messery relevait du chapitre de Saint-Pierre-de-Genève. L’église actuelle fut édifié entre 1839 et 1841 dans le style sarde néo-classique[16].

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune obtient le niveau « une fleur » au concours des villes et villages fleuris[17].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Messery

Les armes de Messery se blasonnent ainsi :

De gueules à la croix d'argent cantonnée de deux épis de blé d'or au I et IV.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Sources communales[modifier | modifier le code]

  • Données issues du site de la mairie de Messery
  1. a et b « Le Plan Local d'Urbanisme » (consulté en mai 2018).
  2. « Histoire de Messery » (consulté en mai 2018).
  3. « Culture et loisirs » (consulté en mai 2018).
  4. « Messery Info » (consulté en mai 2018).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Messery », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 22 mars 2015), Ressources - Les communes.
  2. site sur les distance routières "Distance Messery-Genève
  3. Site SAT léman, page sur la fiche horaire des cars de la ligne 152
  4. Site géoportail, page des cartes IGN
  5. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 17
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie », Légifrance, (consulté en octobre 2014).
  8. Site de la ville de Messery, pages "conseil muncipal" et "diverses instances"
  9. Avis de décès de Monsieur Florent Westphal, sur libramemoria.com (consulté le 9 octobre 2018)
  10. Michel Germain, Jean-Louis Hebrard et Gilbert Jond, Dictionnaire des communes de Haute-Savoie, Éditions Horvath, , 450 p. (ISBN 978-2-71710-933-7), p. 191.
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  14. « Haute-Savoie (74) > Messery > École maternelle et élémentaire », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté en mai 2018).
  15. a et b « Paroisse Saint-Jean-Baptiste en Chablais », sur Site du diocèse d'Annecy (consulté en mai 2018).
  16. « Messery - Église consacrée à Saint Pierre », sur Site du diocèse d'Annecy (consulté en mai 2018).
  17. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).