Crans-près-Céligny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crans.
Crans-près-Céligny
Blason de Crans-près-Céligny
Héraldique
Le château de Crans
Le château de Crans
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Nyon
Communes limitrophes Eysins, Nyon, Céligny, Arnex-sur-Nyon
Syndic Jean-Léon Blanc
NPA 1299
N° OFS 5713
Démographie
Gentilé Corbeaux
Population 2 193 hab. (31 décembre 2016)
Densité 508 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 21′ 22″ nord, 6° 12′ 22″ est
Altitude 426 m
Superficie 432 ha = 4,32 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Crans-près-Céligny

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Crans-près-Céligny

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Crans-près-Céligny
Liens
Site web www.crans-pres-celigny.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Crans-près-Céligny est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Nyon. Les habitants y sont nommés les "corbeaux".


Géographie[modifier | modifier le code]

Crans-près-Céligny se situe au bord du lac Léman et fait partie de la région de Terre Sainte.

Au contact de Nyon, chef-lieu du district, la commune de Crans s'étend sur 439 ha, du lac à l'autoroute. Le village même se situe sur un coteau dominant le bassin du Léman. Plus ancienne construction datée, le temple (Xe siècle) occupe le promontoire sud d'où la vue s'étend de Genève à Lausanne.

Le village et ses photos *Le village

Toponymie[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque romaine, le territoire de Crans fait partie du Pays des Équestres dont Nyon est la capitale. La première mention d'une communauté remonte au début de l'an mil, époque de la construction du temple actuel.

Ce territoire du royaume de Bourgogne est donné à L'Evêque de Lausanne en 1032 par Hugues, fils de Rodolphe III.

Les Bernois envahirent le Pays de Vaud en 1536; ils s'emparent des biens d'Église et les revenent aux laïcs. C'est ainsi qu'Urbain Quisard, notaire savoyard établi à Nyon, achète la seigneurie de Crans. Sa famille habite l'ancien château, aujourd'hui disparu, et reste propriétaire du village pendant 221 ans.

En 1763, ses héritiers vendent la terre de Crans au financier genevois Antoine Saladin. Cette famille s'intéresse activement à la vie sociale du village, prenant souvent à sa charge des dépenses d'intérêt public.

Le nouveau château, merveille de style Louis XV, passe en 1865 à Ariane Van Berchem-Saladin. Il appartient toujours à ses héritiers.

Petit village de 400 habitants en 1960, Crans se développe ensuite rapidement. Plusieurs quartiers résidentiels sont créés, accueillant de nombreux habitants actifs à l'extérieur de la commune. La population passe à 780 habitants en 1972, puis à 1500 au début des années 80. Depuis lors, elle s'est stabilisée.

Au chapitre des biens communaux, il faut mentionner l'alpage de Cuvaloup, 170 ha, situé sur la Commune de Gingins. Ce territoire se trouve sur le versant nord de la Dôle, au centre du domaine skiable. Le chalet-restaurant, situé au départ des pistes, est également propriété de la commune. Un télésiège de 4 places et 8 téléskis sont exploités par TéléDôle.

Chaque année au mois de juin, le Festival Caribana s'y installe, offrant cinq jours de musique et de convivialité, au sein d'un cadre naturel idyllique.

Au village, un centre communal construit en 1982 abrite l'administration, une bibliothèque, une salle de gymnastique. En prolongement se trouve le centre sportif, avec trois terrains de football, la place de jeu et les courts du tennis-club.

En 1997, le Conseil communal a adopté un nouveau plan de quartier permettant, sur 40'000 m², l'extension du bourg vers le nord. Une première étape, concrétisée par la construction de cinq immeubles, débutera en mars 2010.

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Château. Le château de Crans a été construit entre 1764 et 1767 sur le site d'un ancien manoir du XVIe siècle, le château Quisard, sur une colline dominant les vignes. C'est l'un des châteaux entre cour et jardin les plus importants du XVIIIe siècle en Suisse occidentale. Il se compose d'une aile principale et de deux ailes latérales perpendiculaires.

Article détaillé : Château de Crans.

Église. L’église de Crans-près-Céligny, mentionnée dès 1200 environ, a été reconstruite vers 1500. Il ne subsiste de cette étape que les murs latéraux et les murs pignons avec leurs baies. Des transformations majeures ont en effet eu lieu en 1889 avec la construction du porche, la surélévation du clocher déplacé en façade et la création, à l’intérieur, d’un simple volume rectangulaire par la démolition de l’arc triomphal[3]. Le plafond, de 1936, a été orné de panneaux peints de divers motifs religieux par Jean van Berchem[4]. Un projet problématique de rénovation, établi en 2008 met en péril les décors de van Berchem. Un nouveau projet est alors établi en 2013 par le bureau d'architectes nyonnais Glatz et Delachaux puis réalisé dans le respect absolu de la substance et des décors de l'édifice[5].

Quartiers du village[modifier | modifier le code]

  • Les Landes
  • Bel-Air

Le port[modifier | modifier le code]

Crans possède un port de 200 places, agrandi et modernisé en 1982. En 1995, la commune a pu acquérir une parcelle attenante de 7'000m², magnifique espace vert arborisé, mis à disposition du public.

Enseignement[modifier | modifier le code]

En 2001, une nouvelle école a été construite près du centre communal. Une résidence a été créée sur une partie de l'ancienne école.

L'école de Crans accueille les enfants âgés de 4 à 10 ans. (de la 1re enfantine à la 4e primaire) Ensuite, à partir de la 5e années, les élèves suivent leurs scolarités dans le collège de Terre Sainte situé à Coppet jusqu'en 9e année (dernière année de scolarité obligatoire).

Sport[modifier | modifier le code]

Un club de football se trouve à Crans.

Événements[modifier | modifier le code]

Le Caribana festival se déroule chaque année près du port de Crans-Près-Céligny.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente au 31 décembre 2016 », sur Statistiques Vaud (consulté le 5 septembre 2017)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Guide artistique de la Suisse, vol. 4a, Société d'histoire de l'art en Suisse, (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 306
  4. Bernard Zumthor, « Plaidoyer pour le patrimoine », Monumental, vol. 2,‎ , p. 21, fig. 8 (ISBN 978-3-03828-087-3)
  5. Bernard Zumthor, « ’De minimis curat conservator etiam’ (Le conservateur se soucie aussi des choses modestes). Au sujet de la restauration du temple de Crans-près-Céligny », Monuments vaudois, vol. 7,‎ , p. 39-45 (ISSN 1664-3011)

Sur les autres projets Wikimedia :