Mais qu'est-ce qu'elle me veut de plus cette mégère ? Mes couilles sur un plateau ?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Chirac dans les années 1980.

« Mais qu'est-ce qu'elle me veut de plus cette mégère ? Mes couilles sur un plateau ? » (ou « ménagère » selon d'autres sources) est une phrase prononcée par Jacques Chirac à propos de Margaret Thatcher.

Contexte[modifier | modifier le code]

Jacques Chirac est alors Premier ministre français et Margaret Thatcher Première ministre britannique.

Cette phrase est rapportée lors d'un sommet européen de Bruxelles, en février 1988, après un « vif échange » entre Chirac et Thatcher sur le remboursement d'une partie de la contribution du Royaume-Uni au budget de l'Union européenne[1],[2],[3]. Son microphone, qu'il pensait éteint, est alors encore allumé[4].

Termes employés[modifier | modifier le code]

Selon certaines sources, Jacques Chirac a employé le terme « mégère » et non « ménagère »[1],[4],[5],[6]. Jacques Chirac reconnaît avoir employé le terme de mégère[7][source insuffisante].

Réactions[modifier | modifier le code]

Le tabloïd britannique The Sun, quotidien de langue anglaise le plus vendu au monde, titre dans son édition suivante « Le Premier ministre français est ordurier »[1].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Il est fait référence à cette phrase dans le film La Conquête (2011) réalisé par Xavier Durringer. Jacques Chirac vient d'assister à une intervention télévisée de Nicolas Sarkozy, et est courroucé par son insolence (ce dernier vient en effet de déclarer qu'il pensait à l'élection présidentielle « pas seulement quand [il s]e rase ») ; son épouse Bernadette lui dit alors : « Vous avez vraiment perdu votre sens politique. Faut le féliciter bien sûr... Et vous ajouterez mes compliments personnels ! », ce à quoi le président de la République rétorque : « Et ma paire avec, oui ! et sur un plateau ! »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Brigitte Vital-Durand, « gaffes et dérapages », Événement, Libération, (consulté le 4 septembre 2013)
  2. Catherine Pégard, « Chirac. Mais qu'est-ce qui lui prend ? », Le Point, (consulté le 4 septembre 2013)
  3. Hugues Serraf, « Sarkozy à Cameron sur l’euro : « Mais ferme-la donc ! » », Atlantico, (consulté le 4 septembre 2013)
  4. a et b « Thatcher: l'hommage de Chirac malgré «les désaccords passés» et quelques mots crus... », sur sudinfo.be, (consulté le 4 septembre 2013)
  5. « Histoires d'Info. Au sujet de Margaret Thatcher, Renaud : " Et en plus, elle est moche ! " (1986) », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 12 avril 2018)
  6. La Vérité sur la crise (2013)
  7. le Journal intime de Jacques Chirac

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :