Opération Baliste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'opération Baliste a été déclenchée en juillet 2006 par l'Armée française afin de venir en aide aux ressortissants français et européens au Liban lors du conflit israélo-libanais de 2006. Elle s'est achevée le 21 février 2008.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Fin juillet, lorsque l'aéroport de Beyrouth est bombardé par Israël, la France décide d'évacuer ses ressortissants du Liban.

Les forces armées françaises sont mises en alerte et envoyées par la mer, au large du Pays du cèdre. Les évacuations seront effectuées en deux temps, par voie aérienne vers Chypre ou par bateau de Beyrouth vers Larnaca à Chypre, puis de Chypre vers la France.

Composition[modifier | modifier le code]

La force Baliste a été essentiellement armée par des unités de la Marine nationale française, ainsi que de l'armée de Terre. Certaines unités étaient déjà sur place au titre de la FINUL, d'autres ont été envoyées uniquement pour assurer l'évacuation des ressortissants, et d'autres encore sont restées sur place au titre de la FINUL II.

Marine nationale[modifier | modifier le code]

Sept unités de la Marine nationale représentant 1 000 marins sont présentes sur la zone de l’opération Baliste pour assurer l’évacuation de 4 753 ressortissant étrangers :

Armée de Terre[modifier | modifier le code]

Bilan[modifier | modifier le code]

14 000 personnes dont 10 000 Français seront évacuées lors de l'opération. 7 714 personnes auront été évacuées par la Marine nationale et d'autres par les moyens de l'armée de l'Air. le 21 février 2008, le ministère de la Défense français a indiqué que le déploiement de l’EUROMARFOR au large du Liban dans le cadre de la FINUL Navale signifiait la fin de la mission Baliste.

Chancellerie[modifier | modifier le code]

Pour cette mission ont été accordés selon l'unité, la période, la durée et les actions menées :

  • Médaille française "Outre-mer" avec agrafe en vermeil "Liban" (au moins un jour sur zone) ;
  • Médaille de la « FINUL » Force Intérimaires des Nations unies au Liban (au moins 90 jours consécutifs sur zone) ;
  • Témoignage de satisfaction collectif ou individuel ;
  • Lettre de félicitation collective ou individuelle.

Dans des cas plus rares, certaines hautes distinctions ont été décernées comme la "croix de la valeur militaire" ou des "citations sans croix" (médaille d'or de la défense nationale avec étoile).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources :