Mélanie Cohl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cohl.
Mélanie Cohl
Surnom Kelly Logan
Nom de naissance Mélanie Picron
Naissance (35 ans)
Tournai, Belgique
Activité principale Chanteuse
Genre musical Pop, chanson française, ballade, variété
Instruments Violon
Années actives 1998 - 2005
Labels AMC - EMI

Mélanie Cohl, de son vrai nom Mélanie Picron, est une chanteuse belge née le à Tournai.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mélanie Cohl apprend à jouer du violon dès l'âge de cinq ans, puis elle s'inscrit au Conservatoire de Tournai pour y suivre des cours de solfège, de violon, de diction et de déclamation. Elle commence sa carrière petite fille sous le pseudonyme Kelly Logan et concourt dans de nombreuses compétitions pour être remarquée. Âgée de 10 ans, la chanteuse participe à l'émission télévisée de la RTBF Jeunes Solistes, catégorie chant. La jeune tournaisienne remporte le jeu Chacun sa chance dans le club Dorothée sur TF1 à 13 ans[1],[2].

L'interprète remporte l'émission Pour La Gloire (RTBF) en 1997 dans la catégorie « Juniors ». Philippe Swan la remarque et ils entrent en contact. Il lui propose de prendre Mélanie Cohl comme nom de scène et lui écrit son 1er single, Dis oui. Lors de la sélection nationale au Concours Eurovision de la chanson 1998, ce titre est choisi pour représenter la Belgique avec 15 424 votes sur un total de plus de 44 000 appels[3]. À Birmingham, elle obtient la 6e place sur 25 participants. Dis oui est certifié double disque de platine. Elle se place no 13 en Flandre[4] et no 2 en Wallonie[5]. À la suite du Concours Eurovision, Mélanie Cohl entretient une relation épistolaire avec le chypriote Mihalis Hatzigiannis durant un an[1].

Elle sort alors un album intitulé Mes Îles, écrit, composé et réalisé par son mentor, Philippe Swan[6],[7]. De ce disque, sortent plusieurs singles dont Je rêve de vous, Je saurai t'aimer, Pardonnez-moi.

Elle est retenue par les studios Disney pour interpréter la bande originale du long métrage Mulan. Qui je suis vraiment est l'adaptation française par Philippe Swan du titre Reflection de Christina Aguilera. Elle est diffusée dans les cinémas de France, Belgique et Pays-Bas[8]. Le titre atteint la 15e place du classement belge francophone et la 77e place en France[9].

Mélanie Cohl intègre en septembre 2002 la troupe Les Demoiselles de Rochefort[10] où elle interprète Solange, l'un des rôles principaux. Comédie musicale mise en scène par Redha d'après le film éponyme de Jacques Demy, la première a lieu le au Zénith de Lille. Du 26 septembre au 30 décembre 2003, Les Demoiselles de Rochefort sont sur la scène du Palais des congrès de Paris[11],[12],[13].

La Chanson des jumelles de Frédérica Sorel et Mélanie Cohl atteint la 24e place du classement français et la 30e place du classement belge des meilleures ventes[14]. Distribué par Universal Music, un album en est extrait. TF1 Vidéo édite un DVD.

La galette Le meilleur de Mélanie Cohl sort en 2003[15].

En 2005, elle participe à une tournée en Belgique avec la loterie nationale. Ce sont ses dernières représentations chantées en tant que professionnelle. Elle est alors enceinte de son premier enfant. La même année, la tournaisienne fait partie du jury des présélections du Concours Eurovision de la chanson junior : EuroKids. En 2006, Mélanie Cohl reçoit la proposition d’incarner Juliette Capulet lors de la deuxième saison de Roméo et Juliette, de la haine à l'amour.

« Mon fils venait d’avoir un an. Je devais partir en tournée en Asie. On m’a dit soit tu viens sans ton fils, soit tu ne viens pas. […] Cela m’a coupé l’envie de chanter. J’ai été déçue, mais avec le recul, je ne regrette pas. Je n’aurais voulu rater pour rien au monde les premiers pas de mon fils. »

— Mélanie Cohl[16]

À la suite de cet événement, elle abandonne définitivement sa carrière.

Elle est mère de deux garçons : Néo, né le 21 décembre 2005 et Eos, né le 20 juillet 2008. Mélanie se marie en juillet 2011[16]. Cependant, dans le courant de l'année 2013 et à la suite d'encouragements, elle tente sa chance pour la 3e saison de "The Voice" en France avec "La mémoire d'Abraham" de Céline Dion mais n'est pas au retenue au casting.[réf. nécessaire]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles classés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Guy Maron, « Mélanie Cohl », sur Le Soir,‎ (consulté le 7 octobre 2013)
  2. Bruno Deheneffe, « Mélanie Cohl représenta la Belgique en 1998 lors de l'Eurovision de la chanson. Elle foulera bientôt la scène parisienne dans « Les demoiselles de Rochefort ». », sur Le Soir,‎ (consulté le 7 octobre 2013)
  3. « Zoom Mélanie Cohl représentera la Belgique à l'Eurovision », sur Le Soir,‎ (consulté le 7 octobre 2013)
  4. (nl)« Mélanie Cohl - Dis oui », sur Ultratop (consulté le 7 octobre 2013)
  5. « Mélanie Cohl - Dis oui », sur Ultratop (consulté le 7 octobre 2013)
  6. Thierry Coljon, « Philippe Swan en haut et en bas », sur Le Soir,‎ (consulté le 7 octobre 2013)
  7. Thierry Coljon, « Le bonheur de Philippe Swan est dans la chanson française », sur Le Soir,‎ (consulté le 7 octobre 2013)
  8. Philippe Manche, « Mélanie Cohl à l'affiche de la bande originale de «Mulan» Le coup de pouce de l'oncle Disney à la Cendrillon tournaisienne », sur Le Soir,‎ (consulté le 7 octobre 2013)
  9. « Mélanie Cohl - Qui je suis vraiment », sur Ultratop (consulté le 7 octobre 2013)
  10. « Mélanie Cohl », sur Lescharts (consulté le 7 octobre 2013)
  11. Eddy Przybylski, « Le chanteur de Liège et les demoiselles de Rochefort », sur dhnet.be,‎ (consulté le 7 octobre 2013)
  12. Jean-Luc Wachthausen, « Toniques « Demoiselles de Rochefort » », sur Le Figaro,‎ (consulté le 7 octobre 2013)
  13. « Frédérica et Mélanie, les nouvelles jumelles », sur Le Parisien,‎ (consulté le 7 octobre 2013)
  14. « Mélanie Cohl & Frédérica Sorel - Chanson des jumelles (chanson) », sur lescharts.com (consulté le 7 octobre 2013)
  15. « Mélanie Cohl – Le Meilleur De Mélanie Cohl », sur discogs.com (consulté le 7 octobre 2013)
  16. a et b C.G., « Mélanie Cohl a tiré un trait sur la chanson », sur sudinfo.be,‎ (consulté le 7 octobre 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]