Philippe Lafontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philippe Lafontaine
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
GosseliesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
Site web

Philippe Lafontaine, né le à Gosselies (Charleroi), est un auteur-compositeur et interprète belge. Il connaît le succès en 1989 grâce à la chanson Cœur de loup.

Carrière[modifier | modifier le code]

Fils d'un père professeur de latin[1], Philippe Lafontaine suit sa scolarité dans une école dirigée par des prêtres jésuites[2] mais l'interrompt à l'âge de 15 ans[3]. Il commence ensuite des études d'arts plastiques à l'Institut Saint-Luc de Bruxelles[4], mais finit par prendre la route, sa guitare sous le bras, et chante dans la rue, devant les touristes[2]. Puis, pendant une douzaine d'années, il vit de petits boulots (fabrication de décors, petits Mickey pour le magazine Blondie, travaux dans le bâtiment, toitures, pubs et génériques TV, etc.) en parallèle à une carrière de chansonnier, en compagnie de son ami Yvan Lacomblez.

Il enregistre un premier album, , en 1978. Il fait la première partie de Popeck à l'Olympia. Il est engagé avec Maurane dans le spectacle Brel en mille temps (Albert André Lheureux) avec lequel il tourne plusieurs années.

En 1989 le titre « Cœur de loup » le fait connaître à l'étranger, ce qui lui vaut une Victoire de la musique (révélation variétés masculine de l’année), le Prix Félix de l'artiste de la francophonie au Québec et l'Ève des variétés, à Bruxelles.

En 1989 également, il sort Alexis m'attends, dont la musique est similaire de la chanson russe de 1982 d'Alexei Maximov Anniversaire (ru), interprétée successivement en 1987 par Maximov et Ludmila Senchina (ru).

En 1990, il représente la Belgique au Concours Eurovision de la chanson, à Zagreb, en Yougoslavie. Il y interprète la chanson Macédomienne, en hommage à son épouse d'origine macédonienne. Il refuse néanmoins la commercialisation du titre.

En 2000, il écrit une comédie musicale, Célia fée, en l'honneur de sa petite-fille.

Son dernier album date de 2003 : De l'autre rive.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Philippe Lafontaine se marie à 22 ans[3]. Il a trois enfants et vit dans ce qu'il appelle son « manoir enchanté » dans la banlieue de Bruxelles, acquis grâce aux droits d'auteur de « Cœur de loup ».[5] En 2001, il est victime de malaria dont une crise le plonge huit jours dans le coma.[2]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Principaux singles[modifier | modifier le code]

Auteur-compositeur[modifier | modifier le code]

Philippe Lafontaine a également écrit plusieurs chansons pour Maurane :

  • 1991 : Décidément et Tant c'était bon, sur l'album Ami ou ennemi
  • 1995 : Manies manigances et Un amour sans parole, sur l'album Différente
  • 2007 : Mousse mousse bébé et D’extase, sur l'album Si aujourd'hui

Distinction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Philippe LAFONTAINE », sur www.cyberus.ca (consulté le )
  2. a b et c « Philippe Lafontaine », sur radiormb.com (consulté le )
  3. a b et c « PORTRAIT Philippe Lafontaine se complaît dans le paradoxe Même si l'intéressé préfère ignorer cette célébration, Philippe Lafontaine fête ses vingt ans de chanson. Pour lui, c'est un album et un spectacle de plus. Avec des cordes. Pour toujours, avec de jolies cordes », sur Le Soir (consulté le )
  4. « Philippe Lafontaine - Chansons », sur www.philippelafontaine.com (consulté le )
  5. « Variété », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )