Jacques Hustin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hustin.
Jacques Hustin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Genre artistique
Site web

Jacques Hustin est un chanteur belge né à Liège le et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Très tôt intéressé par l’expression musicale et picturale, après des études de dessin et de peinture, il est tour à tour illustrateur, décorateur de grand magasin, décorateur de théâtre et compositeur de musiques de scène.

Ses premières apparitions en public datent de ses quinze ans. À vingt ans, la voie de Jacques Hustin paraissait tracée, non pas vers la chanson mais plutôt dans le domaine de la peinture artistique.

En 1965, l’académicien Marcel Achard lui remet le Premier Prix au Festival de la Chanson dans la Ville de Spa (ville) (actuellement « Francofolies de Spa »). Il enregistre son premier album 30 cm en 1966 puis débarque à Paris pour apprendre le métier de la scène. Il commence par le difficile apprentissage des cabarets où l’on chante devant des dîneurs en goguette (1966-1968).

Jacques Hustin représente la Belgique au Grand Prix du Concours Eurovision de la chanson en 1974 à Brighton (Angleterre) avec sa chanson Fleur de liberté qui arrive en 7ème place tenant compte de deux égalités.

En 1975, la Télévision belge lui ouvre une série d’émissions (La guimbarde), où il accueille ses amis musiciens et chanteurs.

De 1976 à 1987, il se produit successivement au Canada, en Afrique, en Pologne, en Allemagne, en Roumanie, en Suisse, en France, et bien sûr en Belgique.

Jacques Hustin fut également très actif pour la défense du droit des artistes de Belgique où il présida l’Union Professionnelle des Artistes du Spectacle, travaillant entre autres à la recherche d’un statut original propre aux artistes de variétés.

En 1988, fatigué de courir les routes, Jacques Hustin décide de mettre un terme à sa carrière dans la chanson pour revenir définitivement à la peinture.

Pendant près de dix ans, il anime un atelier artistique à Marcourt, en Ardenne belge. Il met fin à cette expérience en 1997 et continue à se consacrer à la peinture.

Il est décédé le 6 avril 2009

Un « compact-disc » reprenant 20 chansons de Jacques Hustin a été édité en 1999.

Principaux prix[modifier | modifier le code]

  • Prix SABAM en 1966 (Société des auteurs de Belgique).
  • Hermine de Bronze au Festival de Rennes en 1967.
  • Premier Prix au Festival international de la Ville de Braşov (Roumanie) en 1968.
  • Grand Prix de l’Académie Charles-Cros à Paris en 1969.
  • Olympia et Grand Prix des Variétés de la Ville de Cannes en 1972.

Liens externes[modifier | modifier le code]