Liste de prénoms occitans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Liste des prénoms occitans)

Voici une liste de prénoms occitans. Leurs racines sont, comme dans l'ensemble de l'espace roman, majoritairement germaniques (proto-germanique, gothique, francique, vieux haut-allemand…), grecques, latines et hébraïques. L'origine et la signification sont données en regard de chaque prénom.

Les prénoms composés existent, mais ne sont pas reliés par un trait d'union : Maria Anna ou Marianna et non Maria-Anna.

Prononciation[modifier | modifier le code]

Cette liste étant rédigée en graphie classique :

Abréviations[modifier | modifier le code]

(m) = masculin ;
(f) = féminin ;
(x) = mixte ;
Prénom : origine et signification

Prénoms[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le code]

  • (m) Aaron : de l'hébreu אַהֲרֹן aharone (haut placé ou éclairé).
  • (m) Abdon : de l'hébreu עַבְדּוֹן Aḇdōn (serviteur)
  • (f) Abdonìa : forme féminine d'Abdon.
  • (m) Abèl : de l'hébreu הֶבֶל hevel (fragilité ou vanité des choses qui passent).
  • (m) Abèlart
  • (f) Abelarda : forme féminine d'Abelart.
  • (f) Abèla ou Abelía : formes féminine d'Abèl.
  • (f) Abondença : du latin abundantia (abondance, opulence).
  • (m) Abram : de l'hébreu אַבְרָהָם abram.
  • (m) Absalon : de l'hébreu אַבְשָׁלוֹם abbashalom (père de la paix).
  • (m) Acaire : du grec akos (remède).
  • (m) Achilo : du grec Ἀχιλλεύς Akhilleús (Achille, personnage de l'Illiade).
  • (f) Adalarda : forme féminine d'Adalart.
  • (m) Adalart : du germanique adal (noble) et hard (pur).
  • (m) Adam ou Asam : de l'hébreu אדמה adama (terre).
  • (f) Adèla : du germanique adal (noble).
  • (f) Adelaída, Alaís, Alaïda, Alasais, Asalais ou Alazaís : du germanique adal (noble) et haid (lande, bruyère) ou heit (genre, apparence).
  • (f) Adelìa : du germanique adal (noble).
  • (f) Adeliça : du germanique adal (noble).
  • (m) Adelin : du germanique adal (noble) et de helm (heaume, casque).
  • (f) Adelina : du germanique adal (noble) et de lind (doux).
  • (m) Adèlfe ou Adèufe : du grec adelphos (frère).
  • (f) Adelfìa
  • (m) Adeodat : du latin adeodatus (donné par Dieu).
  • (m) Ademart ou Azemar : du germanique adal (noble) et mar (célèbre).
  • (m) Adofe ou Ardofe : du proto-germanique *aþalaz (noble) et *wulfaz (loup).
  • (f) Adofìa
  • (m) Adon : du phénicien adôn (seigneur).
  • (m) Adonis : du phénicien adôn (seigneur).
  • (f) Adonisa
  • (m) Adrian
  • (f) Adriana : du latin Hadrianus, adjectif dérivé de Hadria, ville de Vénétie qui a donné son nom à la mer Adriatique.
  • (f) Aelís
  • (m) Agapet : grec agapê (amour).
  • (f) Agata ou Agueta : du grec αγαθος agathos (bon, brave au combat).
  • (m) Agaton : forme masculine d'Agata.
  • (f) Aglaèa : du grec aglaïa (rayonnante de beauté).
  • (m) Agripin : du latin agripeta (propriétaire).
  • (f) Agripina
  • (m) Agulin
  • (m) Amable : du latin amabilis (digne d'être aimé).
  • (m) Aimart : du germanique haïm (illustre maison).
  • (m) Aiquem : du germanique aigan (posséder) et helm (heaume). La variante Eiquem existe aussi.
  • (f) Anhesa : du grec ἁγνός hagnós (pur, chaste).
  • (f) Agusta : du latin augustus (vénérable).
  • (f) Aimada ou Amada : du latin amatus (amant, bien-aimé).
  • (m) Aimat : forme masculine d'Aimada.
  • (m) Aimeric : du germanique halm (maison) et ric (roi). La variante Meric existe aussi.
  • (m) Aimon : du germanique haim (maison, foyer).
  • (f) Aimona
  • (f) Ainès : du grec ἁγνός hagnós (pur, chaste) ou de l'arabe ايناس Īnās (sympathique, généreuse). La variante Inès existe aussi.
  • (m) Alan
  • (f) Alana
  • (f) Alba : variante d'Albana.
  • (m) Alban ou Auban : du latin albus (blanc).
  • (f) Albana ou Aubana
  • (m) Alberic ou Auberic : du francique alb et ric (puissant).
  • (m) Albèrt, Asalbèrt ou Aubèrt : du germanique adal (noble) et berht (brillant, illustre).
  • (f) Alberta ou Auberta
  • (f) Albertina ou Aubertina
  • (m) Albin ou Aubin : variante d'Alban.
  • (f) Albina ou Aubina
  • (m) Alboín : du germanique alfwin (elfe-ami).
  • (m) Alcide : du grec ἀλκή alkế (force, vigueur).
  • (f) Alcidìa
  • (f) Alda : du germanique alda (l'expérimentée, l'ancienne).
  • (f) Aldegonda : du germanique adal (noble) et gund (guerre).
  • (m) Aldo
  • (m) Aldiquièr ou Alguièr
  • (m) Aldoin
  • (m) Alès
  • (f) Alessandrina
  • (m) Alèxis, Alèssì ou Alèissi : voir Alissandre.
  • (f) Alèxia, Alessia Alessìa ou Alèissa
  • (m) Alem
  • (m) Alfrèd, Alfredo ou Aufrèd : de l'anglo-saxon ælf (elfe) et rēd (conseil, avis, bonheur).
  • (f) Alicia ou Alitz : du germanique adal (noble) et haid (lande, bruyère) ou heit (genre, apparence).
  • (f) Alison
  • (f) Alienor ou Aleonora : les variantes Elienòr et Elionor existent aussi.
  • (f) Alina, Alinda ou Aidelina
  • (m) Aleissandre ou Alissandre : du grec alexein (repousser). La variante Lissandre existe aussi.
  • (x) Alis : du germanique adal (noble) et haid (lande, bruyère) ou heit (genre, apparence).
  • (m) Alòi : du latin eligius (l'élu). Les variantes Elegi et Erige existent aussi.
  • (f) Alodia
  • (m) Amalric : du germanique amal (travail, labeur) et ric (puissant). La variante Malric existe aussi.
  • (m) Amadèu ou Amadieu : du latin amatus (aimé) et deus (Dieu).
  • (m) Amance : du latin amabilis (digne d'être aimé).
  • (m) Amandin
  • (f) Amandina : du latin amandus (celle qui est à aimer) ou (celle qui doit être aimée).
  • (m) Amaniu ou Amanieu : de l'hébreu עִמָּנוּ אֵל ‘immânû ’él (Dieu parmi nous). Les variantes Emanuèl, Emmanuèl et Manuèl existent aussi.
  • (m) Amador ou Amaidor : voir Aimada
  • (m) Amans
  • (m) Ambèrt : la variante Embèrt existe aussi.
  • (m) Amiel ou Amièlh
  • (f) Ambra : de l'arabe عنبر ʿanbar (ambre gris).
  • (m) Ambròs ou Ambròsi : du grec ambrotos (immortel).
  • (m) Ambrosina
  • (f) Aimengarda : la variante Ermengarda existe aussi.
  • (f) Amelha, Amielia ou Amelia : du gothique amal (travailleuse, diligente, assidue, courageuse).
  • (m) Amic : du latin amicus.
  • (f) Amiga forme féminine d'Amic.
  • (m) Amòri : du gotique amal (travail, labeur) et ric (puissant).
  • (m) Amor
  • (m) Anael
  • (f) Anaèla
  • (f) Anaís ou Anaissa
  • (m) Anastai ou Anastasi : du grec anastasis (résurrection).
  • (m) Anatòli
  • (m) Andraut
  • (m) Andrieu : du grec andros (viril).
  • (f) Andriva ou Andreva : forme féminine de Andrieu.
  • (m) Anèir ou Anèr : du basque médiéval azeari (renard).
  • (m) Anfós : du germanique adal (noble) et funs (rapide).
  • (f) Anfossina ou Anfosseta
  • (m) Ange, Àngel ou Angèl : du grec agellos (messager, ange).
  • (f) Angelica
  • (f) Angelina : du grec agellos (messager, ange).
  • (m) Anhan : du latin anianus.
  • (f) Anna : de l'hébreu חַנָּה channah (grâce, faveur).
  • (f) Anneta : variante d'Anna.
  • (m) Annibal
  • (m) Arricard ou Arricart : du proto-germanique rīkô (commandant) et harduz (fort). Les variantes Ricard, Ricaut et Rigaut existent aussi.
  • (m) Arrobert : variante gasconne de Robert.
  • (m) Anicet : du grec aniketos (invaincu, invincible).
  • (m) Ansèlm ou Ansèume : du germanique ans (divinité) et helm (protection).
  • (m) Ansine
  • (m) Antòni : du latin Antonius (inestimable).
  • (f) Antonieta
  • (m) Antonin
  • (m) Apòlit : du grec Ἱππόλυτος Hippólutos (qui délie les chevaux). Les variantes Ipolit et Pòli existent aussi.
  • (m) Apollinar ou Appolinari
  • (f) Apollònia
  • (m) Aristides du grec aristeidês.
  • (m) Aquiles
  • (f) Ariana : du grec Ἀριάδνη Ariádnê (sacré).
  • (f) Arleta : du vieux norrois hær (armée)et leif (veuve, sœur).
  • (m) Armand : du germanique heri (armée) et man (homme).
  • (f) Armanda
  • (f) Armèla
  • (f) Arnalda ou Arnauda
  • (m) Arnaud : du germanique arn (aigle) et vald (dirigeant, chef).
  • (m) Arnols
  • (m) Arroman : variante gasconne de Roman.
  • (m) Arrostanh ou Rostand : du germanique hrod (gloire) et stain (pierre). Les variantes Rostan et Rostand existent aussi.
  • (m) Arsèni : du grec arsen (mâle).
  • (m) Artèmi
  • (m) Artus : du proto-celtique artos (ours).
  • (m) Arvei
  • (f) Asalaís
  • (m) Asemar : du germanique adal (noble) et mar (célèbre).
  • (m) Assibat ou Assivat
  • (f) Assarida ou Assalhida
  • (f) Astèr : les variantes Estèr et Nèrta existent aussi.
  • (m) Atanai ou Atanasi : du grec athanatos (immortel).
  • (f) Atanaia ou Atanàsia
  • (f) Aubrèa
  • (f) Auda : du germanique alda (l'ancienne, l'expérimentée).
  • (m) Audoard ou Edoard : du germanique ead (richesse) et weard (protéger).
  • (m) Auderic, Audric ou Auseric
  • (f) Audeta : du germanique oda (prospérité, félicité). La variante Odeta existe aussi.
  • (f) Audila ou Audiarda : du germanique oda (prospérité, félicité). Les variante Odila et Odília existent aussi.
  • (m) Audilon : la variante Odilon existe aussi.
  • (f) Audrèa ou Audrèia : du vieil anglais æðel (noble) et þryð (puissance).
  • (m) August
  • (m) Augustin ou Austen
  • (f) Aulària : du grec εὖaleîn (celle qui parle agréablement). La variante Eulàlia existe aussi.
  • (m) Aureli : du latin aureolus (couvert d'or).
  • (m) Aurelian : du latin aurelius (qui fait briller l'or).
  • (f) Aurèlia : du latin aurum (or).
  • (f) Aureliana
  • (f) Auròra : du latin aurora (aurore, levant).
  • (m) Ausòne ou Ausoni
  • (m) Auziàs
  • (f) Avelina : du latin avellana ou abellana (noisette).
  • (f) Azalaïs : variante occitane d'Adélaïde

B[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

  • (m) Ebrard ou Evrard : du vieux haut allemand ebur (sanglier) et hard (dur).
  • (m) Ectòr : du grec Ἕκτωρ Héktôr.
  • (m) Ederlèzi
  • (m) Edgar ou Edgart: du germanique ead (richesse, félicité) et gar (lance).
  • (m) Edip : du grec Οἰδίπους Oidípous (pieds enflés).
  • (f) Edita
  • (m) Edmont ou Edmond
  • (f) Edmonda ou Edméa
  • (f) Edvigi ou Edvija : du germanique had (combat, bataille)) et wih (saint, sacré).
  • (m) Eiquem : du germanique aigan (posséder) et helm (heaume). La variante Aiquem existe aussi.
  • (m) Eli, Elian ou Elias : de l'hébreu אֵלִיָּהו ēliyahū (Mon Dieu est YHWH »).
  • (f) Eliana
  • (m) Elegi ou Erige : du latin eligius (l'élu). La variante Alòi existe aussi.
  • (f) Elena ou Elina : du grec hélé (éclat du soleil). La variante Lena existe aussi.
  • (f) Elienòr ou Elionor : les variantes Alienor et Aleonora existent aussi.
  • (f) Elisa
  • (f) Elisabèt, Elisabet ou Eisabèu : de l'hébreu אֱלִישֶׁבַע Elischeva (mon Dieu est ma subsistance).
  • (f) Elisea
  • (m) Elisi ou Elisèu : de l'hébreu אלישע El Yasa (Dieu a aidé).
  • (m) Elme ou Èume : du germanique helm (casque, casaque).
  • (f) Elodia : la variante Alodia existe aussi.
  • (f) Elvira
  • (m) Elzeart : de hébreu El (Dieu) et zecher (mémoire).
  • (m) Embèrt : la variante Ambèrt existe aussi.
  • (f) Emma ou Emà: du germanique erma (maison).
  • (m) Emanuèl ou Emmanuèl : de l'hébreu עִמָּנוּ אֵל ‘immânû ’él (Dieu parmi nous). Les variantes Amanieu, Amaniu et Manuèl existent aussi.
  • (f) Emmanuela : la variante Manuèla existe aussi.
  • (m) Emili : la variante Amièlh existe aussi.
  • (f) Emília : du latin aemula (la rivale).
  • (m) Emilian
  • (f) Emiliana
  • (m) Enguerrand
  • (m) Enric : du germanique heim (maison) et rik (roi).
  • (f) Enriqueta : forme féminine d'Enric.
  • (m) Eribert : du germanique hari (armée) et berht (illustre, brillant).
  • (m) Erasme: du grec ερασμιος erasmios (aimable, charmant).
  • (m) Eric : du germanique ehre (honneur) et rik (roi).
  • (f) Ermengarda : la variante Aimengarda existe aussi.
  • (f) Erminia
  • (m) Ernèst ou Ernest : du vieux haut allemand ernust (fermeté, sincérité, combat).
  • (f) Ernèsta ou Ernestina
  • (f) Esclarmonda : les variantes Clarmonda et Mondina existent aussi.
  • (f) Esmerauda : du grec σμάραγδος smáragdos (émeraude).
  • (m) Estanislas ou Estanislau
  • (f) Estela ou Estèla : du latin stella (étoile).
  • (f) Estèr : les variantes Astèr et Nèrta existent aussi.
  • (m) Estérel ou Esterèu
  • (m) Estefan, Esteben, Estében ou Estéven : du grec stephanos (couronne).
  • (f) Estefaneta, Estefània, Estèva ou Estevena
  • (m) Estève ou Estèfe : du grec stephanos (couronne).
  • (f) Eufràsia
  • (m) Eugèni : du grec Εὐγένιος Eugénios (bien-né).
  • (f) Eugènia : grec Εὐγενία Eu̍genía (bien-née).
  • (f) Eulàlia : du grec εὖaleîn (celle qui parle agréablement). La variante Aulària existe aussi.
  • (m) Eumiliò
  • (m) Eusèbi : du grec εὖ eu (bien) et σέβειν sebein (respecter).
  • (f) Eusèbia
  • (m) Eustaqui ou Estaqui : du grec εὖστάχυς eustakhus (qui porte de beaux épis).
  • (m) Eutròpi ou Estròpi
  • (f) Èva : de l’hébreu חַוָּה hawwâh (vivante).
  • (f) Evelina : de l'hébreu havvah (vie source de vie) ou du gotique awi (grâce, merci).
  • (m) Evaris ou Evariste
  • (m) Exupèri

F[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

H[modifier | modifier le code]

  • (m) Halip du grec Φίλιππος philippos (qui aime les chevaux). Les variantes Falip et Felip existent aussi.
  • (m) Heliç ou Helics : du latin felix (fertile, heureux). Les variantes Feliç et Fèlix existent aussi.
  • (m) Herran : du gothique friþ (protection, sécurité) nanþ (audace, témérité). Les variantes Ferran, Ferrand et Ferdinand et existent aussi.
  • (m) Horsan
  • (m) Hòrt
  • (m) Hortic : prénom gascon.
  • (m) Huc : du germanique hûg (intelligence, esprit, pensée). Les variantes Uc, Ugo, Ugon et Ugues existent aussi.

I[modifier | modifier le code]

  • (m) Iacin : du grec ὑάκινθος huakinthos. La variante Jacint existe aussi.
  • (f) Ida
  • (f) Ideleta
  • (m) Inhaci ou Inhasi : du latin ignis (feu).
  • (m) Igòr
  • (m) Ilari
  • (m) Ilària
  • (m) Inian ou Inhan
  • (f) Inès : du grec ἁγνός hagnós (chaste, pure) ou de l'arabe ايناس ʾĪnās (sympathique, généreuse). La variante Ainès existe aussi.
  • (m) Innocenci ou Innocent : du latin in-nocens (qui ne nuit pas).
  • (f) Iolanda
  • (m) Ipolit : du grec Ἱππόλυτος Hippólutos (qui délie les chevaux). Les variantes Apòlit et Pòli existent aussi.
  • (f) Irèna, Irena ou Irenèu : du grec εἰρήνη Eiréné (paix).
  • (m) Isaac : de l'hébreu יצחק yiṣḥāq (il rira).
  • (f) Isabèl
  • (f) Isangarda
  • (m) Isarn
  • (f) Isaura
  • (m) Isidòr : du grec Ἱσίδωρος Isídôros (cadeau d'Isis).
  • (f) Isèu, Iseut ou Isadau
  • (m) Ismaèl : de l'hébreu ישׁמעאל Išma`e’l (Dieu a entendu).
  • (f) Isolina
  • (m) Isòp
  • (m) Ital : forme occitane du prénom italien Italo (d'après le latin Italus)[1].
  • (f) Itala[1]
  • (m) Iveta
  • (f) Iveta ou Ivèta
  • (m) Ivon
  • (f) Ivona

J[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

N[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

Q[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

U[modifier | modifier le code]

  • (m) Ubert : du germanique hugu (esprit) et berht (brillant).
  • (m) Uc, Ugon, Ugo, Ugues : du germanique hûg (intelligence, esprit, pensée). La variante gasconne Huc existe aussi.
  • (m) Ugolin
  • (m) Ugolena : forme féminine d'Ugolin.
  • (f) Ugueta : forme féminine d'Ugues.
  • (m) Ulisses : du grec Ὀδυσσεύς Odusseús.
  • (m) Ulric : du germanique uodal ou oþal (patrimoine, richesse, patrie) et ric (puissant).
  • (m) Umbert : du germanique berht (brillant, illustre) et hun (très).
  • (m) Urban
  • (f) Ursula : du gaulois artula (petite oursonne). La variante Orsula existe aussi.

V[modifier | modifier le code]

X[modifier | modifier le code]

  • (f) Xandròta : la variante Sandrina existe aussi.
  • (m) Xavièr ou Xavier : du basque etxeberri (maison neuve). La variante Zavièr existe aussi.
  • (f) Xavièra : la variante Zavièra existe aussi.

Z[modifier | modifier le code]

  • (m) Zavièr
  • (f) Zavièra
  • (m) Zacàrias ou Zacarias : de l'hébreu זְכַרְיָה zekharyah (Dieu s'est souvenu). La variante Jacarià existe aussi.
  • (f) Zefirin : du grec zephuros (vent de l’ouest).
  • (m) Zefirina
  • (f) Zenobia
  • (m) Zenon : du grec Ζήνων zếnôn.
  • (f) Zita
  • (f) Zoè : du grec ζωή zôế ou zoí (vie, existence).

Prénoms composés[modifier | modifier le code]

Un prénom composé est l'ensemble de deux prénoms utilisés conjointement dans l'usage quotidien pour désigner une personne. Les prénoms composés peuvent être agglutinés, mais sont plus souvent séparés par un trait d'union ou par une espace. En théorie, n'importe quel prénom peut faire partie d'un prénom composé, mais l'usage en a imposé plus communément quelques uns.

Diminutifs[modifier | modifier le code]

Un diminutif est un hypocoristique, un procédé de dérivation lexicale permettant d'ajouter une nuance affective au mot considéré, formé sur un nom propre. La grande popularité d'un diminutif peut parfois le conduire à devenir un prénom à part entière voire même un patronymes. Les diminutifs occitans peuvent être obtenus par le recours à :

  • l'aphérèse qui transforme Aubertina en Tina et Elena en Lena ;
  • l'apocope qui transforme Gerard en Ge et Nicolau en Nico ;
  • la suffixation qui transforme Brasc en Brasquet, Jan en Jantin, Ange en Angelin, Nicòla en Nicòleta et Arnaud en Arnauton.
  • le redoublement qui transforme Gisèla en Gigi, Jiròni en Jiji et Miquèu en Mimi. Ce procédé peut entraîner une confusion de genre qui se résout par le positionnement de l'accent tonique : Lìli (Luis)/Lilì(Liliana) et Lùlu (Ludovic)/Lulù (Luciana).
  • la syncope qui transforme Barnabèu en Babèu.

Certains diminutifs n'obéissent à aucune règle particulière comme Chòlo (Francès), Nando (Fernand), Garitin (Margarida) et Madò (Madalena).

Les prénoms les plus usités possèdent toute une déclinaison de diminutifs, pour Jausé, par exemple, on en dénombre treize : Jausepin, Josepin, Pepin, Pepinò, Pino, Pineto, Pinòto, Ninò, Nòto, Ze, Zéze et Zizo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. le r ne se prononce pas
  2. se prononce [d͡ʒamme] avec l’accent tonique sur le [d͡ʒa]
  3. ici le j se prononce [j] et le n ne se prononce pas.
  4. Juan est spécifique aux Alpes.
  5. dans les Alpes du Sud
  6. en Auvergne
  7. se prononce [sebe]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (oc) Domergue Sumien, « Francés, Francesa, França, Ital, Itala: de prenoms possibles en occitan », sur jornalet.com,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.
  • Document utilisé pour la rédaction de l’article Frédéric Mistral Lou Tresor dóu Felibrige: Dictionnaire provençal-français, Aix en Provence: Remondet-Aubin [rééd. 1932, Paris: Delagrave] [rééd. 1968, Aix-en-Provence: Edicioun Ramoun Berenguié] [rééd. 1979, Aix-en-Provence: Edisud, 2 vol.]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]