Marguerite (prénom)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marguerite est un prénom féminin français.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Marguerite est issu du latin Margarita, lui-même emprunt au grec ancien μαργαρίτης (margarítes) qui signifie « perle »[1] et que l'on retrouve notamment dans l'expression tirée de l'évangile selon Mathieu « Margaritas ante porcos » qui se traduit par « donner des perles aux cochons ». La racine persanne signifie « fille de la mer », ou « apporté par la mer ».

Date de fête[modifier | modifier le code]

Les Marguerite sont fêtées le 16 novembre, et aussi les 12 janvier, 3 février, 17 juillet, 20 juillet, 16 octobre selon la sainte dont il est fait mention.

Variantes[modifier | modifier le code]

On rencontre les variantes ou diminutifs Daisy, Greta, Gretchen, Magali, Magalie, Maguy, Magosha, Margaux, Marge, Margot, Marjorie, Megane, Meggy, Peggy et Rita[1].

Noms de famille français[modifier | modifier le code]

Margueritte, Margerie, Margerit, Marguerie, etc.

Variantes linguistiques[modifier | modifier le code]

Popularité du prénom[modifier | modifier le code]

Á partir du Moyen Âge, le prénom est le prénom le plus donné après « Marie » du XIIe au XVIIIe siècle car il est donné aux filles issues d'une grossesse qui s'est bien déroulée, en l'honneur de sainte Marguerite, patronne des femmes en couche[2], aussi bien dans les milieux nobles que roturiers[3].

Personnalités prénommées Marguerite[modifier | modifier le code]

Saintes chrétiennes[modifier | modifier le code]

Voir Sainte Marguerite Ce lien renvoie vers une page d'homonymie, page d'homonymie

Princesses et souveraines[modifier | modifier le code]

Marguerite a été le prénom porté par plusieurs princesses et souveraines :

mais aussi :

Écrivains[modifier | modifier le code]

Autres personnalités[modifier | modifier le code]

Arts[modifier | modifier le code]

Marguerite est le prénom de l'héroïne :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des prénoms, Paris, Larousse, , 675 p. (ISBN 978-2-03-583728-8), p. 151, 283, 415, 416, 424, 432, 446, 447, 506 et 535.
  2. Michel Pastoureau, L'ours, un roi déchu, conférence au Muséum national d'Histoire naturelle, Paris, 17 octobre 2016, 1:27:45, consulté le 29/09/2019
  3. Jean Verdon, Être chrétien au Moyen Âge, Place des éditeurs, (ISBN 9782262079000, lire en ligne), Pt36