Hartz (mythologie basque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Hartz.
Hartza (l'ours) au Pays basque.

Hartz qui signifie « ours, ourse » en basque[1], est un symbole de résurrection dans un grand nombre de mythologies, et même religieux.

Selon Txomin Peillen, les chasseurs de Sainte-Engrâce révèlent que les anciens considéraient l'ours comme l'ancêtre de l'homme et qu'il n'était pas considéré comme gibier, contrairement au reste de l'Europe. L'ours est aussi un animal dont la silhouette évoque l'homme, croyance que l'on retrouve chez les Inuits. Il faut souligner à l'inverse, que dans plusieurs légendes pyrénéennes, c'est l'ours qui a pour ancêtre l'homme. Dalleurs ils disent Lehenagoko eüskaldünek gizona hartzetik jiten zela sinhesten zizien[2] c'est-à-dire que « les premiers hommes basques ont été fabriqués à partir des ours »[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (eu + en) Gorka Aulestia et Linda White, Basque-English Dictionary, Reno (Nevada), University of Nevada Press, coll. « The Basque series », , 397 p. (ISBN 0874171563 et 9780874171563, OCLC 21373330, lire en ligne), p. 268
  2. (en) Recovering European Ritual Bear Hunts: A Comparative Study of Basque and Sardinian Ursine Carnival Performances par Roslyn M. Frank, University of Iowa.
  3. Claude Labat, Libre parcours dans la mythologie basque : avant qu'elle ne soit enfermée dans un parc d'attractions, Bayonne; Donostia, Lauburu ; Elkar, , 345 p. (ISBN 9788415337485 et 8415337485, OCLC 795445010), p. 99

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]