Jeton non fongible

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Icône NFT.

Un jeton non fongible[1],[2] (NFT, de l’anglais non-fungible token) est un type spécial de jeton cryptographique qui représente quelque chose d'unique ; les jetons non fongibles ne sont donc pas interchangeables.[3] Cela contraste avec les crypto-monnaies comme le bitcoin et de nombreux utility token qui sont fongibles par nature[4].

Applications[modifier | modifier le code]

Les jetons non fongibles sont utilisés pour permettre de vérifier la rareté numérique vérifiable, ainsi que la propriété numérique et la possibilité d'interopérabilité des actifs sur plusieurs plates-formes[5]. Les NFT sont utilisés dans plusieurs applications spécifiques qui nécessitent des éléments numériques uniques tels que l'art crypto (art rare), les objets de collection crypto et les crypto-jeux[6].

Les jeux de cartes à collectionner crypto ont été les premiers cas d'utilisation des NFT liés aux jeux. Des projets comme Age of Chains et Rare Pepes ont utilisé le protocole Counterparty pour émettre des cartes à collectionner blockchain basées sur Bitcoin en tant que NFT dès 2016[réf. nécessaire].

L'art a été l'un des premiers cas d'utilisation de la blockchain. Le lancement de CryptoPunks en juin 2017 a ouvert la voie à l'art crypto sur la blockchain Ethereum[7]. DADA.art a été construit à partir du modèle CryptoPunks et a lancé la première marketplace pour l'art crypto en octobre 2017[8].

Plus tard, les jeux blockchain populaires comme CryptoKitties ont utilisé des jetons non fongibles sur la blockchain Ethereum[9]. Les NFT sont utilisés pour représenter les actifs du jeu et sont contrôlés par l'utilisateur plutôt que par le développeur du jeu[10]. Cela permet aux actifs d'être échangés sur des marchés tiers sans l'autorisation du développeur du jeu. Les marchés d'art crypto incluent Nifty Gateway, Rarible, Super Rare, Known Origin et MakersPlace[réf. nécessaire].

Normes[modifier | modifier le code]

Des normes de jetons spécifiques ont été créées pour prendre en charge l'utilisation d'une blockchain dans les jeux. Il s'agit notamment de la norme ERC-721 de CryptoKitties et de la norme ERC-1155 plus récente.

Norme ERC-721[modifier | modifier le code]

ERC-721 était la première norme pour la représentation des actifs numériques non fongibles. ERC-721 est un standard de contrat Solidity. Il est héritable, ce qui signifie que les développeurs peuvent facilement créer de nouveaux contrats conformes à la norme ERC-721 en important la bibliothèque OpenZeppelin.

Norme ERC-1155[modifier | modifier le code]

La norme ERC-1155, apporte le concept de semi-fongibilité au monde du NFT et fournit un sur-ensemble de fonctionnalités ERC-721, ce qui signifie qu'un jeton ERC-721 pourrait être construit en utilisant ERC1155.

Croissance et attrait grand public[modifier | modifier le code]

Les NFT sont devenus populaires pour la première fois lorsque CryptoKitties est devenu viral[11],[12] et a ensuite levé 12,5 millions de dollars d'investissement[13]. RareBits, une place de marché et d'échange de NFT, a levé un investissement de 6 millions de dollars[14]. Gamedex, une plate-forme de jeux de cartes à collectionner rendue possible par les NFT, a levé un tour de table de 800 000 $[15]. Decentraland, un monde virtuel basé sur la blockchain, a levé 26 millions de dollars dans une ICO[16], et avait une économie interne de 20 millions de dollars en septembre 2018[17]. Nike détient un brevet pour ses baskets NFT basées sur la blockchain appelées « CryptoKicks »[18]. En mars 2021, Jack Dorsey, le co-fondateur et PDG de Twitter, vend aux enchères le tout premier tweet « je viens de créer mon compte twttr » publié sur la plateforme pour une valeur de 2,9 millions de dollars sous forme de NFT[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde avec AFP, « Une œuvre numérique se vend 69,3 millions de dollars chez Christie’s, le marché de l’art chamboulé », Le Monde,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le 12 mars 2021).
  2. Jérémy Le Bescont, « Vendre un tweet 2,1 millions d’euros, des vidéos pour cinq millions : les NFT, nouvel eldorado numérique ? », Le Monde,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le 13 mars 2021).
  3. Non-Fungible Tokens: Blockchains, Scarcity, and Value. Innovation Law & Policy eJournal. Social Science Research Network.
  4. (en) Stan Schroeder, « Crypto trading card game 'Gods Unchained' looks pretty sweet in first gameplay trailer », Mashable,‎ (lire en ligne, consulté le 18 novembre 2018)
  5. (en-US) « Enjin is Creating a Real-Life Ready Player One, and It's Powered by Blockchain », VentureBeat, (consulté le 14 août 2019)
  6. Remi Lou, « C’est quoi les NFT, ces jetons virtuels qui s’arrachent à prix d’or ? », sur Journal du Geek, (consulté le 8 mars 2021)
  7. (en-US) « how cryptopunks creators charmed the art world and paved the way for blockchain art », Breaker,‎ (lire en ligne)
  8. (en-US) « the blockchain art market is here », Artnome,‎ (lire en ligne)
  9. (en-US) Joon Ian Wong, « The Ethereum world is now obsessed with breeding cartoon cats », sur Quartz (consulté le 2 mai 2018).
  10. (en-US) « CryptoKitties shows everything can — and will — be tokenized », sur VentureBeat, (consulté le 2 mai 2018).
  11. (en-US) « CryptoKitties is jamming up the ethereum network », Quartz,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018)
  12. (en) « CryptoKitties Mania Overwhelms Ethereum Network's Processing », Bloomberg.com,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018)
  13. (en-US) « CryptoKitties raises $12M from Andreessen Horowitz and Union Square Ventures – TechCrunch », techcrunch.com (consulté le 7 mai 2018)
  14. (en-US) « Crypto-collectibles and Kitties marketplace Rare Bits raises $6M – TechCrunch », techcrunch.com (consulté le 7 mai 2018)
  15. (en-US) « Blockchain startup Gamedex raises $0.8 million seed round to build platform for digital collectible card games like Pokemon – TechStartups », techstartups.com (consulté le 7 mai 2018)
  16. « Making a Killing in Virtual Real Estate », Bloomberg,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2018)
  17. (en-US) « People are making more than 500% buying property that doesn't actually exist », MarketWatch,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2018)
  18. (en-US) Beedham, « Nike now holds patent for blockchain-based sneakers called ‘CryptoKicks’ », Hard Fork | The Next Web, (consulté le 23 décembre 2020)
  19. (en) Elizabeth Howcroft, « Twitter boss Jack Dorsey's first tweet sold for $2.9 million as an NFT », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mars 2021)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]