Musée Granet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Granet.
Musée Granet
Musee Granet by Malost.jpg

Façade du musée Granet
Logo monument historique Classé MH (1979)  Inscrit MH (1979)[1].

Informations générale
Visiteurs par an
177 598 (2011)
150 565 (2012)
346 796 (2013)
199 353 (2014)[2]
Site web
Collections
Collections
Peinture, sculpture, archéologie
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Place Saint-Jean-de-Malte
Aix-en-Provence
Coordonnées
Localisation sur la carte des Bouches-du-Rhône
voir sur la carte des Bouches-du-Rhône
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
voir sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le musée Granet est un musée d'art se trouvant place Saint-Jean de Malte à Aix-en-Provence. Il a été ouvert au public en 1838. Ce musée est un des plus grands et plus célèbres de province[réf. souhaitée], possédant une belle et riche collection permanente de peintures et sculptures, et exposant de magnifiques collections temporaires[réf. souhaitée].

Depuis 2013, la chapelle des Pénitents blancs, inscrite en tant que monument historique[3], abrite « Granet XXe », comprenant de nombreuses œuvres modernes majeures[réf. souhaitée] mises en dépôt par la fondation Planque, notamment des peintures de Picasso et Kandinsky.

Historique[modifier | modifier le code]

Le bâtiment[modifier | modifier le code]

Logo du musée.

Un premier musée est créé en 1828 dans les locaux du prieuré de l'église Saint-Jean-de-Malte à Aix-en-Provence, inauguré en 1838. L'aile Granet est construite à partir de 1860. Un second bâtiment y est adjoint après 1870, puis un troisième en 1900, le tout étant agrandi vers 1940.

Les locaux ont été profondément rénovés à partir de 1990 jusqu'en 2005.

Les collections[modifier | modifier le code]

Le fonds d'origine provient essentiellement des collections d'antiquités rassemblées par Fauris de Saint-Vincens à la fin du XVIIIe siècle. Il s'enrichit assez considérablement en 1849 du don du peintre François Marius Granet qui légua à sa ville natale tous les tableaux et dessins en sa possession. Parmi les dessins, selon les termes de son legs, deux cents furent choisis pour le musée du Louvre.

Les collections ont été complétées par diverses donations : Jean-Baptiste de Bourguignon de Fabregoules y laissa ainsi plus de 800 œuvres d'art. L'État français y mit en dépôt neuf tableaux de Paul Cézanne en 1984. D'importantes toiles contemporaines issues d'une donation anonyme (de Philippe Meyer 1925-2007, collectionneur privé et physicien) en 2000, appelée « De Cézanne à Giacometti », complètent le tout.

Collections[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Le musée conserve et présente des peintures datant du XIVe au XXe siècles :

Cependant, par manque de place, depuis quelques années le musée a préféré se concentrer sur les expositions temporaires, plus intéressantes financièrement, que sur la présentation de ses collections permanentes, ce qui a eu pour résultat la mise en réserve de plusieurs peintures majeures (Jordaens, Guerchin, Puget, Piazzetta) et sculptures (dont une attribuée au Bernin) et l'affectation des salles qui les présentaient depuis la rénovation du musée de 2007 aux expositions temporaires.

Sculpture[modifier | modifier le code]

La galerie de sculpture présente des œuvres anciennes comme un masque de femme en marbre de Francesco Laurana ainsi que des sculptures d'Alberto Giacometti dont Femme de Venise III. Un buste en marbre représentant François Marius Granet par le sculpteur lyonnais Jean-François Legendre-Héral fut attribué au musée en 1895[4]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Aix-en-Provence : le musée Granet, L'objet d'art, hors série no 31, juin 2007

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]