Cardano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cardano
Description de l'image Cardano Logo.jpg.

Informations
Première version Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 3.2.0 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dépôt github.com/input-output-hk/cardano-nodeVoir et modifier les données sur Wikidata
Type Cryptomonnaie
Monnaie numérique (en)
Chaîne de blocs
Smart contract platform (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Licence Licence MIT et licence Apache version 2.0Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.cardano.orgVoir et modifier les données sur Wikidata

Cardano est une blockchain open source[2], ainsi qu'une plateforme permettant d’exécuter des contrats intelligents [3]. La cryptomonnaie interne de Cardano s'appelle Ada[4]. Ce projet est dirigé par Charles Hoskinson, co-créateur d'Ethereum[5]. Le développement du projet est supervisé par la Fondation Cardano basée à Zoug, en Suisse. Cardano est considéré par certains comme la synthèse de Bitcoin et d'Ethereum[6]. Elle est la troisième cryptomonnaie au niveau de sa capitalisation, en date du , après Bitcoin, et Ethereum, mais devant Ripple et USDollarTether[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

La plate-forme a commencé son développement en 2015 et a été lancée en 2017 par Charles Hoskinson, co-fondateur d'Ethereum et de BitShares. Selon Hoskinson, il avait quitté Ethereum après une dispute au sujet de garder Ethereum à but non lucratif. Après son départ, il a cofondé IOHK, une société d'ingénierie blockchain, dont l'activité principale est le développement de Cardano, aux côtés de la Fondation Cardano et d'Emurgo. La plateforme est nommée d'après Girolamo Cardano et la cryptomonnaie d'après Ada Lovelace.

La devise a fait ses débuts avec une capitalisation boursière de 600 millions de dollars. À la fin de 2017, il avait une capitalisation boursière de 10 milliards de dollars et a brièvement atteint une valeur de 33 milliards de dollars en 2018 avant qu'un resserrement général du marché de la cryptographie ne ramène sa valeur à 10 milliards de dollars. Cardano prétend surmonter les problèmes existants sur le marché de la cryptographie : principalement que Bitcoin est trop lent et rigide, et qu'Ethereum n'est pas sûr ni évolutif. Il est considéré comme une cryptomonnaie de troisième génération par ses créateurs[3].

Cardano est développé et conçu par une équipe d'universitaires et d'ingénieurs.

Le token s'impose comme incontournable le 16 Mars 2021 lorsqu'il est choisi par Bloomberg au détriment du ténor Ethereum...

Aspects techniques[modifier | modifier le code]

Cardano utilise une technologie de preuve de participation nommée Ouroboros. Par comparaison, Bitcoin utilise le système de preuve de travail ; la première entrée de blockchain et la plus longue blockchain (blockchain avec la plus grande puissance de calcul) sont utilisées pour déterminer la blockchain honnête. Cardano utilise uniquement la première entrée de blockchain, après quoi la chaîne honnête est prouvée localement sans avoir besoin d'un tiers de confiance.

Au sein de la plate-forme Cardano, Ada existe sur la couche de règlement. Cette couche est similaire à Bitcoin et assure le suivi des transactions. La deuxième couche est la couche de calcul. Cette couche est similaire à Ethereum, permettant aux contrats intelligents et aux applications de s'exécuter sur la plate-forme.

Cardano a la particularité de ne pas suivre de livre blanc. Au lieu de cela, il utilise des principes de conception destinés à améliorer des problèmes rencontrés par d'autres cryptomonnaies : l'évolutivité, l'interopérabilité et la conformité réglementaire. Il est financé par une offre initiale de cryptomonnaie.

Développement[modifier | modifier le code]

Le développement de Cardano est découpé en 5 étapes, nommées "ères". Chacune de ces ères correspond à l'implémentation de nouvelles fonctionnalités à la blockchain Cardano, et le développement de la blockchain sera considéré comme fini et remis entre les mains des possesseurs d'ADAs au lancement de la cinquième ère[8].

Le langage de contrat intelligent de Cardano permet aux développeurs d'exécuter des tests de bout en bout sur leur programme sans quitter l'environnement de développement intégré ou déployer leur code.[1]

En 2017, IOHK, l'entreprise derrière Cardano, a aidé l'Université d'Édimbourg à lancer le Blockchain Technology Laboratory. En 2019, le ministre de l'Éducation de la Géorgie, Mikhaïl Batiachvili, et Charles Hoskinson, ont signé un protocole d'accord avec l'Université libre de Tbilissi pour utiliser Cardano et Atala pour construire un système de vérification des diplômes pour la Géorgie. En 2018, Cardano a fait équipe avec le gouvernement éthiopien afin que Cardano puisse déployer sa technologie dans une variété d'industries à travers le pays. IOHK a fait don de 500 000 dollars à Ada à l'Université du Wyoming pour soutenir le développement de la technologie blockchain. Le fabricant de chaussures New Balance utilisera une blockchain de grand livre distribuée pour suivre l'authenticité de sa dernière chaussure de basket-ball. La plate-forme sera construite au sommet de la blockchain Cardano.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Release 3.2.0 », (consulté le 3 décembre 2019)
  2. « Qu'est-ce que la cryptomonnaie Cardano (ADA) ? », sur Cryptoast, (consulté le 13 janvier 2021)
  3. a et b (en) Stan Schroeder, « Cardano: a rising cryptocurrency that wants to change the world », sur Mashable, .
  4. (de) « Die Grundlagen der Cardano-Kryptowährung », sur hamburg-magazin.de, (consulté le 12 janvier 2021).
  5. « L'histoire de Charles Hoskinson, co-fondateur discret d'Ethereum et de Cardano », sur courscryptomonnaies.com (consulté le 13 janvier 2021)
  6. « Découvrez Cardano (ADA), la synthèse idéale entre Bitcoin et Ethereum ? », sur TheCoinTribune, (consulté le 13 janvier 2021)
  7. https://cryptorank.io/
  8. « Les phases de Cardano (la roadmap) - Stakepool.fr », sur stakepool.fr (consulté le 19 janvier 2021)