Jean Colin (spéléologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Colin
Naissance
Lunéville (Meurthe-et-Moselle)
Décès
Nationalité Français
Pays de résidence Drapeau de la France France
Autres activités

Jean Colin ( à Lunéville - 1971) est un spéléologue français.

Il est surtout connu pour son animation de l'exploration spéléologique dans le Haut-Jura pendant 21 ans, de 1950 à 1971.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Colin est né le à Lunéville (Meurthe-et-Moselle) ; il est décédé en 1971.

Il s'installe à Saint-Claude dans le Jura en 1948 pour raison professionnelle.

Activités spéléologiques[modifier | modifier le code]

Dans le domaine de la spéléologie il anime pendant 21 ans, de 1950 à 1971, l'activité spéléologique dans le département du Jura. Il est le rédacteur principal du bulletin L'Écho des cavernes.

Il s'intéresse surtout à la biospéologie. Bien qu'autodidacte, il est considéré comme le spécialiste jurassien dans ce domaine par les biologistes professionnels des universités de Dijon, Lyon ou Genève avec lesquels il collaborait bénévolement.

Il pratique aussi la photographie souterraine et occupe longtemps le poste de vice-président du club des Chasseurs d'images spéléologiques fondé par Jean-René Claudel1898 - †1979) à Épinal (88).

En 1965, il fonde avec Jean-Claude Frachon, le Comité départemental de spéléologie du Jura (CDS 39), dont il est le vice-président pendant plusieurs années.

Œuvres[modifier | modifier le code]

La liste complète de ses écrits est parue dans Actes et communications du Comité départemental de spéléologie du Jura, 1972 (4), 17 p. On retiendra en particulier :

  • Gravures magiques des grottes du Haut-Jura, 1957
  • Essai de recensement de la faune cavernicoles du Haut-Jura, 1964
  • « Les Chasseurs d'images spéléologiques (activités) », Spelunca 4e série no 4-1964, F.F.S., Paris, 1964, p. 50

On y relève également que :

  • En 1966, il crée le premier volume de l'Inventaire spéléologique de France, consacré au département du Jura, édité par le BRGM[1].
  • Il rédige 25 poèmes spéléologiques, illustrés de dessins à la plume, publiés en 1975 dans un recueil posthume.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) A.A. (1971) - « In memoriam Jean Colin (1909-1971) », Spelunca 4e série no 1971-4, F.F.S., Paris, p. 9
  • (fr) A.A. (1986) - « Figures du passé », Bulletin de liaison de la Société de biospéologie no 8, Moulès, p. 17
  • (fr) Boulanger, P. (1966) - Grottes et abîmes ou les ténèbres conquises, Nouvelles éditions latines, Paris, p. 115-116
  • (fr) Frachon, J.-C. (1988) - « COLIN Jean (1909-1971) », Spelunca (Spécial Centenaire de la spéléologie) 5e série no 31, F.F.S., Lyon, p. 42
  • (fr) Delanghe, D. (2001) - « Médailles et distinctions honorifiques » (document PDF), Les Cahiers du CDS no 12, F.F.S., Lyon
  • (fr) « In memoriam », sur le site de l'Association des anciens responsables de la fédération française de spéléologie (ANAR-F.F.S.) (consulté le 2 juillet 2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Boulanger, P. (1966) - Grottes et abîmes ou les ténèbres conquises, Nouvelles éditions latines, Paris, p. 79

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]