Stepan Kracheninnikov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stepan Petrovitch Kracheninnikov
Description de cette image, également commentée ci-après

Stepan Petrovitch Kracheninnikov

Naissance (11 novembre)
Moscou (Russie)
Décès (8 mars)
Saint-Pétersbourg (Russie)
Nationalité Drapeau : Russie Russe
Domaines Géographie de la Sibérie
Botanique
Renommé pour Participation à la Grande expédition du nord

Stepan Petrovitch Kracheninnikov[1] (en russe : Степан Петрович Крашенинников) est un explorateur et géographe russe, né le 11 novembre (vieux style 18 octobre) 1711 à Moscou et mort le 8 mars (25 février) 1755 à Saint-Pétersbourg.

Kracheninnikov donna la première description complète de la péninsule du Kamtchatka au XVIIIe siècle. Il fut élu à l'Académie des sciences de Russie en 1750. Le volcan Kracheninnikov du Kamtchatka a été nommé en son honneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kracheninnikov fit ses études à l'Académie slavo-gréco-latine de Moscou (1724-1732), où Mikhaïl Lomonossov était un de ses condisciples. Il poursuivit ses études à Saint-Pétersbourg, avant de participer à des expéditions en Sibérie (1733-1736) et dans la péninsule du Kamtchatka (1737-1741)[2].

Explorations en Sibérie[modifier | modifier le code]

En Sibérie, entre 1733 et 1736, il explora notamment quelques cavités naturelles abritant des vestiges préhistoriques

Explorations au Kamtchatka[modifier | modifier le code]

En 1736, il arrive au Kamtchatka pour y préparer l’arrivée de l’équipe scientifique de l’expédition, mais celle-ci ne peut finalement s'y rendre. Aussi, il est chargé d’étudier seul cette région, accompagné seulement d'un garde et d'interprètes ; il reçoit par courrier les instructions des scientifiques restés derrière lui.

En 1738, le botaniste Georg Wilhelm Steller (1709-1746) le rejoint afin de le seconder dans ses recherches. En 1740, Steller le quitte pour rejoindre l'expédition de Vitus Béring.

Reconnaissance de ses travaux[modifier | modifier le code]

À son retour dans la capitale russe en 1743 Kracheninnikov est alors fait membre de l'Académie des sciences et obtient un poste de professeur de botanique et d'histoire naturelle.

Kracheninnikov rédigea le compte-rendu détaillé des plantes et des animaux de la région qu'il avait visitée, ainsi que de la langue et de la culture des peuples autochtones, les Itelmènes et les Koryaks, avec lesquels il se serait très bien entendu.

Sa description du Kamtchatka a été publiée après sa mort, à Saint-Pétersbourg (Описание земли Камчатки, 1755). Une traduction anglaise a été publiée en 1764 puis une traduction française : Histoire et description du Kamtchatka, Amsterdam, éd. Rey, 1770. Kracheninnikov avait commencé la rédaction d'une flore de l'Ingrie, elle est achevée par Gerter en 1761.

Le botaniste allemand Johann Anton Güldenstädt (1745-1781) lui dédie le genre Krascheninnikovia, de la famille des Chenopodiaceae, en 1772.

Il est enterré au cimetière Saint-Lazare du monastère Alexandre-Nevski de Saint-Pétersbourg.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Son abréviation botanique, ainsi que les noms du genre et de l'espèce qui lui sont dédiés, sont basés sur une transcription fautive de son nom, « Krascheninnikov », amalgame de la transcription allemande, « Krascheninnikow », et de l'anglaise, « Krasheninnikov ».
  2. Sibérie et 1938 p.191.

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Stepan Krasheninnikov » (voir la liste des auteurs).
  • Youri Semionov (trad. Maurice Ténine), La Conquête de la Sibérie du IX au XIXe, Paris, Payot,


S.Krasch. est l’abréviation botanique standard de Stepan Kracheninnikov.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI