Jean Corbel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corbel.
image illustrant une personnalité image illustrant français
image illustrant un géographe image illustrant la spéléologie
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française, un géographe et la spéléologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean Corbel
Description de l'image Jean Corbel (1920 1970).jpg.
Naissance
Lyon
Décès
Cuenca (Espagne)
Nationalité française
Pays de résidence France
Profession
Autres activités

Jean Corbel, né le à Lyon et mort accidentellement le à Cuenca (Espagne), est un géographe, karstologue et spéléologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Activités spéléologiques[modifier | modifier le code]

Ayant commencé sa carrière comme instituteur et spéléologue amateur, Jean Corbel est devenu un chercheur des karsts mondiaux, d'abord plus spécialisé dans les domaines froids. Il est à l'origine des recherches françaises au Spitsberg en Norvège. Une base utilisée par l'IFRTP (Institut français pour la recherche et les technologies polaires) y porte son nom depuis 2001.

Dans un premier temps, il rédigea de nombreux écrits destinés aux spéléologues et publiés dans des revues locales de club.

Dès 1948, avec le Club de recherches spéléologiques du Rhône, il entreprend des recherches sur les karsts couverts[1].

Ensuite, il contribua à élaborer une pédagogie de formation au sein du Comité national de spéléologie. De 1957 à 1962, il encadra des stages de moniteur en spéléologie à Vallon-Pont-d'Arc avec Philippe Renault, Robert de Joly et Michel Letrone.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Jean Corbel a publié plus de 200 articles et ouvrages.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Grottes et gouffres, revue du Comité national de spéléologie, Paris, 1948,1, p. 2.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]