Jean Corbel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corbel.
Jean Corbel
Description de l'image Jean Corbel (1920 1970).jpg.
Naissance
Dombasle-en-Bresse (près de Lyon)
Décès (à 50 ans)
Cuenca (Espagne)
Nationalité française
Pays de résidence France
Profession
Autres activités

Jean Corbel, né le à Lyon et mort accidentellement le à Cuenca (Espagne) dans un accident de voiture, est un géographe, karstologue et spéléologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père breton et d'une mère bressane, Jean Corbel a très jeune le goût de l'aventure. À 18 ans il effectue un tour de France en bicyclette en passant par l'Italie.

Il devient élève à l'école normale puis entre à la faculté des lettres en 1942 tout en assurant son métier d'instituteur.

En 1939 il effectue un séjour linguistique en Angleterre où il rencontre Mlle Collard, professeure de l'enseignement technique belge, qu'il épousera en 1941 et avec qui il collaborera toute sa vie. La formation universitaire de Mme Corbel lui permet de discuter des problèmes théoriques avec son mari. Elle s'occupe des problèmes pratiques et administratifs et réalise les figures de sa thèse.

En 1940 Jean Corbel effectue son service militaire dans les chasseurs alpins et il est rapidement envoyé sur le front. Fait prisonnier à La Rochelle il s'évade durant un transfert et revient à Lyon.

Prenant des vacances en 1945 en Belgique, il découvre la spéléologie, fait une première et publie la description de la grotte de Hierges. Dès lors sa vocation de géographe et spéléologue s'affirme.

Activités spéléologiques[modifier | modifier le code]

Ayant commencé sa carrière comme instituteur et spéléologue amateur, Jean Corbel devient un chercheur des karsts mondiaux, d'abord plus spécialisé dans les domaines froids. Il est à l'origine des recherches françaises au Spitsberg en Norvège. Une base utilisée par l'IFRTP (Institut français pour la recherche et les technologies polaires) y porte son nom depuis 2001.

Dans un premier temps, il rédige de nombreux écrits destinés aux spéléologues et publiés dans des revues locales de club.

Dès 1948, avec le Club de recherches spéléologiques du Rhône, il entreprend des recherches sur les karsts couverts[1].

Ensuite, il contribue à élaborer une pédagogie de formation au sein du Comité national de spéléologie. De 1957 à 1962, il encadre des stages de moniteur en spéléologie à Vallon-Pont-d'Arc avec Philippe Renault, Robert de Joly et Michel Letrone.

Début 1970 il entreprend une tournée de dosages en Espagne.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Jean Corbel a publié plus de 200 articles et ouvrages.

Hommage[modifier | modifier le code]

En 1985, le XVIe congrès national de spéléologie de Nancy-Metz a accueilli les Journées internationales en souvenir de Jean Corbel du 23 au 25 mai au centre d'études géographiques de l'université de Metz (CEGUM). Organisées par Michel Sary, Jeanine Corbonnois et Patrice Gamez, ces journées ont accueilli 48 congressistes issus d'Allemagne, d'Angleterre, d'Autriche, de Belgique, d'Espagne, de France, d'Ialie, des Pays-Bas, de Turquie et de Yougoslavie. Plusieurs articles sur Jean Corbel, sa vie et son œuvre issus de ces journées ont été publiés dans les actes du congrès parus dans Spelunca mémoires no 14 (ISSN 0249-0544).

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Grottes et gouffres, revue du Comité national de spéléologie, Paris, 1948,1, p. 2.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chirol B. (2010) - Jean Corbel explorateur lyonnais, du Bugey au Spitsberg, éd. B. Chirol, Ambérieu, 159 p. (ISBN 978-2-9516-0115-4)
  • Delanghe D. (2001) - « Médailles et distinctions honorifiques » [PDF], coll. Les Cahiers du CDS no 12, F.F.S., Paris
  • Ginet R. et Gèze B. (1970) - « Jean Corbel », Spelunca 4e série tome X no 1, F.F.S., Paris, p. 45
  • Joly G. (2013) « Corbel (Jean) », Dictionnaire biographique de géographes français du XXe siècle, aujourd'hui disparus, coll. Graphigéo hors-série (ISBN 9782901560838), PRODIG, Paris, p. 48
  • Laurent R. :
    • (1988) - « Jean Corbel », Spelunca 5e série no 31, F.F.S., Paris, p. 43
    • (1988) - « Les travaux scientifiques de Jean Corbel sur le karst. Rétrospective et orientation bibliographique », Spelunca mémoires no 14 (ISSN 0249-0544), F.F.S. - LISPEL - Universités de Metz et de Nancy - A.F.K., p. 69-72
  • Lebeau R. (1971) - « Jean Corbel (1920-1970) », Revue de géographie de Lyon, vol. 46, no 1, Lyon, p. 1-4
  • Renault Ph. (1988) - « Jean Corbel (1920-1970) et l'évolution des idées sur le karst au cours de la période 1955-1965 », Spelunca mémoires no 14 (ISSN 0249-0544), F.F.S. - LISPEL - Universités de Metz et de Nancy - A.F.K., p. 65-67
  • (en) Sweeting M. (1988) - « The Work of Jean Corbel in the British Isles », Spelunca mémoires no 14 (ISSN 0249-0544), F.F.S. - LISPEL - Universités de Metz et de Nancy - A.F.K., p. 68

Liens externes[modifier | modifier le code]