Jean-René Claudel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Claudel.
image illustrant une personnalité image illustrant français image illustrant la spéléologie
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française et la spéléologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean-René Claudel
Naissance
Docelles (Vosges)
Décès (à 81 ans)
Épinal (Vosges)
Nationalité Français
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession
Expert-comptable judiciaire
Autres activités

Jean-(Joseph)-René Claudel est un archéologue et spéléologue français, né la à Docelles et mort le à Épinal.

Il est surtout connu pour son action associative à la tête du Groupe spéléo-préhistorique vosgien et des Chasseurs d'images spéléologiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-René Claudel est né le à Docelles et est décédé le à Épinal.

Expert-comptable judiciaire, il s'intéresse à la photographie, la biospéologie et l'archéologie. Parrainé par Roger Armbruster et Gaudron, il devient membre de la Société préhistorique française en 1949[1]. En 1950 il est agréé par le Muséum comme bagueur officiel de chauves-souris. Passionné de photographie, il a été nommé « Membre d'excellence pour services rendus à la photographie » par la Fédération internationale de l'art photographique. En 1954 il découvre un coléoptère cavernicole inconnu de la famille des Leiodidae que le biospéologue Henri Coiffait (°1907 - †1989) décrit et nomme Catops claudeli[2] en l'honneur de son découvreur.

Activités spéléologiques[modifier | modifier le code]

Dans le domaine de la spéléologie, il fonda, avec Roger Armbruster (°1908 - †1996), père spirituel de la préhistoire vosgienne, et Charles Durand (°1922 - †2011), le Groupe spéléo-préhistorique vosgien à Épinal le . Le il fonda également à Épinal le club des Chasseurs d'images spéléologiques qu'il présida jusqu'en 1963[3].

Il fut aussi archéologue amateur dans le département des Vosges[4]. Il trouva notamment des outils en quartzite à Xamontarupt[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Claudel, J.-R. (1938) - « Un Sabbat au Moutier des Fées, coutumes et vieille légende de La Bresse en Vosges », Bulletin de la Société philomatique vosgienne 63e année, Saint-Dié-des-Vosges, p. 139-166 [Arch. dép. Vosges, Br 3188].
  • Claudel, J.-R. (1952) - « Essai sur les monuments mégalithiques vosgiens ou ce qu'il en reste », Le P'tit Minou no 6, G.S.P.V., Épinal, p. 7-8
  • Claudel, J.-R. (1953) - « Essai sur les monuments mégalithiques vosgiens », Le P'tit Minou no 10, G.S.P.V., Épinal, p. 1-6
  • Claudel, J.-R. (1954) - « Essai sur les monuments mégalithiques vosgiens », Le P'tit Minou no 11, G.S.P.V., Épinal, p. 2-8
  • Claudel, J.-R. (1954) - « Essai sur les monuments mégalithiques vosgiens (suite) », Le P'tit Minou no 13, G.S.P.V., Épinal, 4 p.
  • Claudel, J.-R. (1954) - « Fouilles du tumulus de Castel Sarrazin (Damas-aux-Bois), en 1938 », Le P'tit Minou no 13, G.S.P.V., Épinal, 1 p.
  • Claudel, J.-R. (1955) - « Essai sur les monuments mégalithiques vosgiens », Le P'tit Minou no 16, G.S.P.V., Épinal, 2 p.
  • Claudel, J.-R. (1955) - « La Pierre kerlinkin », Le P'tit Minou no 17, G.S.P.V., Épinal, 7 p.
  • Claudel, J.-R. (1956) - « Fouilles du Haut-du-Bois », Le P'tit Minou no 22, G.S.P.V., Épinal, p. 19
  • Claudel, J.-R. (1958) - « Fouille du tumulus du Haut-Bois, à Cheniménil », Le P'tit Minou no 29-30, G.S.P.V., Épinal, 3 p.
  • Claudel, J.-R. (1961) - « Présentation des Chasseurs d'images spéléologiques », Spelunca 4e série no 4-1961, C.N.S.-S.S.F., Paris, p. 41-42
  • Claudel, J.-R. (1965) - « Activités 1965 des Chasseurs d'images spéléologiques », Spelunca 4e série no 4-1965, F.F.S., Paris, p. 67
  • Claudel, J.-R. (1978) - « Biface discoïde de fabrication moustérienne trouvé à 800 mètres d'altitude, au-dessus de Rupt-sur-Moselle », Bulletin de l'Académie et Société lorraine des sciences tome 17 no 2, Académie et Société lorraines des sciences, Nancy, p. 75-77

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Aa (1988) - « CLAUDEL Jean-René », Spelunca (Spécial Centenaire de la spéléologie) 5e série no 31, F.F.S., Lyon, p. 42
  • (fr) Boulanger, P. (1966) - Grottes et abîmes ou les ténèbres conquises, Nouvelles éditions latines, Paris, p. 115
  • (fr) Delanghe, D. (2001) - « Médailles et distinctions honorifiques » (document PDF), Les Cahiers du CDS no 12, F.F.S., Lyon
  • (fr) « In memoriam », sur le site de l'Association des anciens responsables de la fédération française de spéléologie (ANAR-F.F.S.) (consulté le 2 juillet 2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Bulletin de la Société préhistorique française, tome LXVI no 2, Paris, 1949, p. 24
  2. Cet insecte a été finalement reclassé Catops fuliginosus Erichson, 1837.
  3. (fr) Prévot, C. (2012) - « La spéléologie lorraine », Spéléo L (Spécial A.G. F.F.S. 2012) no 21 (ISSN 0758-3974), LISPEL, Nancy, p. 7
  4. [PDF]www.vosges-archives.com : Fonds Jean-René Claudel, Vice-Président du Groupe spéléo-préhistorique vosgien (1935-1976).
  5. www.persee.fr : Note préliminaire sur quelques stations lorraines à quartzites paléolithiques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]