Médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Médaille de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif
Illustration.
Médaille d'or de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif
Conditions
Décerné par Drapeau de la France France
Type Médaille ministérielle
Décerné pour Services rendus à la jeunesse, aux sports et à l'intérêt général
Éligibilité Civils
Détails
Statut Toujours décernée
Grades Bronze
Argent
Or
Statistiques
Création
Ordre de préséance
Illustration.
Ruban de l'échelon d'or.

La médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif est une décoration civile française, instaurée par le décret no 69-942 du puis modifié par le décret no 2013-1191 du . La médaille est destinée à honorer les personnes qui se sont distinguées au service de l'éducation physique, des sports, des mouvements de jeunesse, des activités socio-éducatives, des centres de vacances et de loisirs, des œuvres de plein air, des associations ou de toutes activités s'y rattachant.

Historique[modifier | modifier le code]

Après les Jeux olympiques de 1896 initiés par Pierre de Coubertin, le sport occupe une place de plus en plus importante en France[1]. Gaston Roux, alors attaché de cabinet d'Henry Paté, sous-secrétaire d'État chargé de l'Éducation Physique, propose la création d'une médaille destinée à distinguer les personnes dédiées à la cause sportive[1]. Le président Gaston Doumergue officialise la création de la médaille d'honneur de l'éducation physique, par décret du [1]. Après la Seconde Guerre mondiale, la distinction est renommée médaille de l'éducation physique et des sports par décret du [1].

Le , les démarches d'Henri Schumacher, premier président de l'Association nationale des médaillés de l'éducation physique et des sports (ANMEPS), fondée cinq ans plus tôt en 1951, aboutissent à la création de l'ordre du Mérite sportif (trois grades) et l'institution d'une médaille d'honneur de la jeunesse et des sports (un seul grade)[1].

Lors de la constitution de l’ordre, les titulaires de la médaille de l’éducation physique et des sports sont reclassés de la manière suivante : les titulaires de l'échelon bronze deviennent titulaires de la médaille d’honneur de la jeunesse et des sports ; les titulaires de l'échelon argent deviennent chevaliers du mérite sportif ; les titulaires de l'échelon or deviennent officiers du mérite sportif[2].

Le décret du , qui porte la création de l'ordre national du Mérite, supprime l'ordre du Mérite sportif et seize autres ordres nationaux[1].

Par décret no 69-942 du , la médaille d'honneur de la jeunesse et des sports est remplacée par la médaille de la jeunesse et des sports[1].

Nomination et promotion[modifier | modifier le code]

Conditions d'attribution[modifier | modifier le code]

Lors de la création en 1969, la médaille de la jeunesse et des sports est décernée aux personnes justifiant des conditions d'ancienneté suivantes : 8 ans de service pour obtenir la médaille de bronze, 12 ans ans de service pour la médaille d'argent et 20 ans ans de service pour la médaille d'or[1].

Le décret no 2013-1191 du élargit le bénéfice de la médaille au domaine de l'engagement bénévole et renomme la distinction en tant que médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif[1]. Les personnes doivent s'être distinguées d'une manière particulièrement honorable au service de l'éducation physique, des sports, des mouvements de jeunesse, des activités socio-éducatives, des centres de vacances et de loisirs, des œuvres de plein air, des associations ou de toutes activités s'y rattachant[1]. Les conditions d'ancienneté pour l'attribution des différents échelons sont réduites : 6 ans de service pour l'échelon de bronze ; 10 ans de service et titulaire de l'échelon de bronze depuis 4 ans pour l'échelon d'argent ; 15 ans ans de service et titulaire de l'échelon d'argent depuis 5 ans pour l'échelon d'or[1]. Chaque titulaire de la médaille reçoit un diplôme permettant d'attester la promotion[3].

La médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif peut aussi être décernée, à titre exceptionnel et sans condition d'ancienneté, en raison de services exceptionnels rendus[3]. Elle peut aussi être décernée à des Français vivant à l'étranger et à des ressortissants étrangers[3],[4].

Depuis le décret du , une lettre de félicitations est destinée à récompenser les bénévoles qui n'ont pas l'ancienneté nécessaire pour prétendre à l'échelon de bronze[4].

La décision d'attribution de la lettre de félicitations et de la médaille à l'échelon de bronze est prise par le préfet de département. Pour les échelons d'argent et d'or, la décision revient au ministre de la Jeunesse et des Sports, après consultation du comité national de la médaille de la jeunesse et des sports, auquel participe le président de la Fédération française des médaillés de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif (FFMJSEA) en tant que membre de droit[1].

Contingent[modifier | modifier le code]

La médaille de la jeunesse et des sports est attribuée chaque année à l'occasion des promotions du et du [3]. Le contingent annuel global et la répartition par département sont fixés par arrêté du ministre de la Jeunesse et des Sports[1].

Le contingent annuel de médailles passe de 6 000 en 1970 à 8 000 en 2000, soit 5 300 de bronze, 2 000 d'argent et 700 d'or[4].

Retrait de la médaille[modifier | modifier le code]

La médaille se perd de plein droit par déchéance de la nationalité française et pour toute condamnation à une peine afflictive et infamante[3]. Le retrait de la médaille peut être prononcé par décision ministérielle, si le titulaire fait l'objet d'une condamnation à une peine correctionnelle d'emprisonnement sans sursis égale ou supérieure à deux mois[3].

Insignes[modifier | modifier le code]

Avec un diamètre de 27 mm, la médaille présente de face une allégorie de la République de profil, avec en exergue les mots « JEUNESSE, SPORTS ET ENGAGEMENT ASSOCIATIF » ; au revers, un cartouche portant l'inscription « RÉPUBLIQUE FRANÇAISE » surmonté des mots « PAX ET LABOR » se détachant sur un soleil levant[3]. L'insigne est suspendu à un ruban moiré d'une largeur totale de 35 mm, par une attache prenant la forme d'une tête de lion[3]. Pour l'échelon de bronze, le ruban est de couleur bleu nattier, coupé verticalement par une raie bleu marine de 4 mm, à 2 mm de chaque bord[3]. Il est de couleur bleu nattier et bordé d'un liséré jaune d'or de 3 mm pour l'échelon d'argent[3]. L'insigne de la médaille d'or est suspendu à un ruban avec rosette, aux mêmes couleurs que la médaille d'argent[3]. Le ruban peut être portée en barrette ou agrafe boutonnière sans l'insigne[3].

Bronze Argent Or
Insigne Médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif - bronze.png Médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif - argent.png Médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif - or.png
Ruban Medaille de la Jeunesse et des Sports Bronze ribbon.svg Medaille de la Jeunesse et des Sports Argent ribbon.svg Medaille de la Jeunesse et des Sports Or ribbon.svg

Association des titulaires de la médaille[modifier | modifier le code]

Présidents de la FFMJSEA[4]
1951 – 1963 Henri Schumacher
1963 – 1968 Roger Ménard
1968 – 1969 Raymond Sergeant
1969 – 1975 André Philippe
1975 – 1985 Jacques Poupet
1986 – 1992 Serge Agneaux
1992 – 1997 Robert Texier
1997 – 2009 Jean Gallioz
2009 – 2013 Michel Chaigne
Depuis 2013 Gérard Durozoy

En 1932, l'Association des médaillés de l'éducation physique est constituée sous l'impulsion de René Legrain-Eiffel[4]. Au début de l'année 1951, Gaston Roux envisage la remise en activité de l'association, après plusieurs années de mise en sommeil liée à la Seconde Guerre mondiale[4]. L'Association nationale des médaillés de l'éducation physique et des sports (ANMEPS) est officiellement déclarée à la Préfecture de Police de Paris le , sous le numéro d'identification 16-270[4]. L'association est alors divisée en sections départementales[4]. L'ANMEPS est placée sous le haut-patronage du président de la République française en 1954, puis reconnue d'utilité publique par décret du ministère de l'Intérieur du 9 juillet 1958[4].

Par décret du , l'association est renommée Association Nationale des membres du Mérite sportif et des médaillés de la jeunesse et des sports, après la création de l'ordre du Mérite sportif[4].

En 1963, l'ANMEPS approuve la création d'un Comité national de gestion de la maison de repos et de retraite du sportif[4]. Celui-ci supervise l'achat du château de Boisseron[Lequel ?] en 1965, avec le soutien financier du secrétariat d'État chargée de la Jeunesse et des Sports[4]. À partir du , le château accueille une maison de repos destinée à accueillir les sportifs à la retraite ou en convalescence[4]. La gestion du château est confiée par la suite à la Mutuelle des Sports, puis à l'association Relais Soleil en 1986, avant que le château soit revendue en 2003-2004[4].

En 1969, le décret qui institue la médaille de la jeunesse et des sports entérine également la création du Comité de la médaille, auquel siège le président de l'ANMEPS[4]. Le , l'ANMEPS est successivement renommée la Fédération nationale des médaillés de la jeunesse et des sports (FNMJS) le , puis Fédération française des médaillés de la jeunesse et des sports (FFMJS) le [4], et enfin Fédération française des médaillés de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif (FFMJSEA) en 2013.

Les objectifs de la FFMJSEA sont de regrouper les médaillés dans une même structure pour entretenir des liens d'amitié entre les titulaires et intervenir auprès des pouvoirs publics pour soutenir tout projet en faveur du bénévolat, de la jeunesse et des sports[4].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l et m FFMJSEA 2013.
  2. Champenois 2004.
  3. a b c d e f g h i j k et l Léfigrance 2013.
  4. a b c d e f g h i j k l m n o p et q FFMJSEA 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]