Kaiji Kawaguchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kawaguchi (homonymie).
image illustrant un mangaka
Cet article est une ébauche concernant un mangaka.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Kaiji Kawaguchi

かわぐち かいじ

Naissance
Nationalité japonaise
Auteur
Éditeur associé

Œuvres principales

Première œuvre : Yoru ga aketara

Autres ouvrages :

Kaiji Kawaguchi (かわぐち かいじ, Kawaguchi Kaiji?) est un mangaka japonais né le (67 ans) à Onomichi dans la préfecture de Hiroshima.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kaiji Kawaguchi (川口 開治, Kawaguchi Kaiji?) nait le à Onomichi. Il fait ses débuts en 1968 avec Yoru ga aketara (夜が明けたら?, lit. « le soir se lève »).

L'auteur est connu pour ses œuvres dont les thèmes analysent la situation du pays sur fond de guerre et de tensions politiques internationales[1]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Actor (アクター?), (1985-1988, Morning)
  • Chinmoku no kantai (沈黙の艦隊?, lit. La Flotte du silence) (1988-1996, Morning)
  • Eagle (イーグル?)
  • Hard and loose (ハード&ルーズ, Hādo ando rūzu?) avec Caribu Marley
  • Life (生存 ~LifE~, Seizon — Life?)
  • Spirit of the Sun (太陽の黙示録, Taiyō no mokushiroku?, lit. « L'Apocalypse du soleil ») (2002-2008, Big Comic)
  • Zipang (2000-2009, Morning)
  • Zipang – Shinsō kairyū (ジパング 深蒼海流?) (2012 - En cours, Morning)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il a obtenu le Prix du manga Kōdansha à trois reprises : en 1987 pour Actor, en 1990 pour Chinmoku no kantai et en 2002 pour Zipang.

Spirit of the Sun a obtenu le 51e prix Shōgakukan en 2006[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en+de+fr+ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi », , 576 p., 19,6 cm × 24,9 cm, broché (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 184-187
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)
  2. (en) « 51st Shogakukan Manga Awards », sur Anime News Network (consulté le 1er juillet 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]