Makoto Shinkai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Makoto Shinkai (新海 誠)
Description de cette image, également commentée ci-après
Makoto Shinkai à Moscou tenant une conférence sur son long métrage The Garden of Words en 2011.
Nom de naissance Niitsu Makoto (新津 誠)
Surnom Shinkai Makoto (新海 誠)
Naissance (48 ans)
Préfecture de Nagano, Japon
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Profession Réalisateur de films d'animation
Films notables La Tour au-delà des nuages
5 centimètres par seconde
The Garden of Words
Your Name.
Les Enfants du Temps
Site internet http://shinkaimakoto.jp/

Makoto Shinkai (新海 誠, Shinkai Makoto?) est un réalisateur de films d'animation japonais, doubleur pour ses films et graphiste de jeux vidéo né le à Nagano dans la préfecture de Nagano, au Japon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de la préfecture de Nagano[1], il a étudié la littérature japonaise à l’Université Chūō. Sa passion pour la création remonte aux mangas, anime et romans qu’il lisait au collège.

Son anime préféré est Le Château dans le ciel de Hayao Miyazaki.

Makoto Shinkai a été appelé le "nouveau Miyazaki" dans plusieurs revues[2],[3], bien qu’il réponde « c'est me surestimer[4] »[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

En 1999, Makoto Shinkai publie Kanojo to Kanojo no neko, court-métrage de cinq minutes réalisé en noir et blanc, qui est récompensé de plusieurs prix, dont le grand prix du « DoGA CG Animation contest » en 2000. Après ce prix, Makoto Shinkai songe à une suite tout en continuant à travailler en tant que graphiste pour Falcom, une entreprise de jeu vidéo.

Vers , il décide de créer une histoire autour des courriels via téléphone portable (communication de plus en plus répandue à cette période) et dessine une image, celle d’une jeune fille tenant un téléphone portable dans un cockpit. Quelque temps plus tard, il est contacté par Mangazoo, qui lui propose de travailler avec lui et lui permet de transformer son idée en un projet viable.

En , il quitte son emploi chez Falcom et commence à travailler sur Hoshi no koe, qui nécessitera sept mois de travail.

Makoto Shinkai réalise ensuite La Tour au-delà des nuages, film d'animation de 90 minutes sorti le sur l’ensemble du territoire nippon, acclamé par la critique et récompensé par de nombreux prix[6].

Le projet suivant de Makoto Shinkai s’intitule Byousoku 5 centimeter et sort le . Il comprend trois films courts, Ōkashō (桜花抄?), Cosmonaut (コスモナウト?), et Byōsoku 5 Senchimētoru (秒速5センチメートル?), pour une durée totale d’une heure.

En marge de ses propres projets, Makoto Shinkai réalise l’animation de séquences d’ouverture d’eroge pour le compte de Minori, entreprise du genre visual novel.

En France[modifier | modifier le code]

En France, Makoto Shinkai est révélé par le festival Nouvelles images du Japon à Paris qui projette dès 2001 et 2003 ses premiers courts-métrages : Kanojo to kanojo no neko et The Voices of Distant Star.

Technique d'animation[modifier | modifier le code]

En 1999, il réalise seul son premier court métrage : Other Worlds (Tooi Sekai). Une courte production amateur en noir et blanc d'une minute et 28 secondes. Étant donné la durée de l'animation, il n'y a pas de véritable d'histoire, mais son univers est déjà présent (les trains, les sentiments amoureux...). L'animation (faite avec le logiciel de composition et d'effets visuels After Effect) est de très bonne facture. Cette animation est réalisée sur Mac G3 avec les logiciels : Lightwave 3D / Shade / Adobe Photoshop / Adobe AfterEffects.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Participation sur les productions Minori[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Makoto Shinkai sur Anime News Network
  2. (en-US) Motoko Rich, « The Anime Master of Missed Connections Makes Strong Contact in Japan », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  3. (en-GB) Steve Rose, « Makoto Shinkai: could the anime director be cinema's ‘new Miyazaki’? », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  4. « Mr. Shinkai […] is frequently asked how he feels about being the successor to Hayao Miyazaki […] “I feel very honored, but I think it’s an overestimation,” Mr. Shinkai, 43, said during an interview at the offices here of Toho, the Japanese film production and distribution company, graciously rebuffing the coronation. “I don’t think anybody can replace Mr. Miyazaki.” »
  5. Corentin Durand, « Your Name : le film de Makoto Shinkai le propulse comme le « nouveau Miyazaki » », sur Numerama, (consulté le )
  6. « La Tour au-delà des nuages, l'uchronie sublime de Makoto Shinkai », sur www.actualitte.com (consulté le )
  7. « Détails de la venue de Makoto SHINKAI à Paris », sur Animeland (consulté le )
  8. (ja) [vidéo] ef - the first tale. demo movie sur YouTube
  9. (ja) [vidéo] ef - the latter tale. demo movie sur YouTube

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]