Yukinobu Hoshino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un mangaka
Cet article est une ébauche concernant un mangaka.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hoshino.
Yukinobu Hoshino
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Genre artistique
Bande dessinée de science-fiction (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Yukinobu Hoshino (星野 之宣 Hoshino Yukinobu), né le à Kushiro (île de Hokkaido), est un mangaka japonais.

Après des études à l'université artistique et musicale d'Aichi, Yukinobu Hoshino débute en 1975 avec Kotestsu no Queen (La reine d'acier), Kyôjintachi no densetsu et Harukanaru Asa, qui obtient le prix Osamu Tezuka. En 1976, il sort Blue City (La cité bleue), le premier de ses manga « bleu », prépublié dans le Shôkan Shônen Jump. Il s'oriente ensuite vers le seinen, de préférence axé science-fiction (l'une de ses passions). En parallèle son style initialement humoristique évolue progressivement vers le gekiga.

En 1979, il dessine ainsi le one-shot manga La mer de Fang, puis, en 1980, Saber tiger (un one-shot également). En 1981, il publie La Légende de la femme enchanteresse (deux tomes)

Yukinobu Hoshino se reconvertit ensuite dans l'écriture, avec, en 1982, le recueil de nouvelles Aphrodite inferno, puis un roman graphique en trois tomes : 2001 Night stories (à la suite de 2001, l'Odyssée de l'espace d'Arthur C. Clarke), prépublié au Monthly Super Action. Le tout entrecoupé par le one-shot manga Yamato Fire.

Il enchaîne ensuite avec Starfield (1986), Big regression (1988), Le jour d'Ivan : déjà vu (1988) et, surtout, de 1987 à 1991 : Yamataika (six tomes), prix Seiun en 1992.

De 1991 à 1993, Yukinobu Hoshino publie chez Kôdansha, après prépublication dans le Mister Magazine, Blue Hole, son plus grand succès. Lui répond par la suite Blue World, de 1995 à 1998 (prépublié dans Afternoon).

Depuis 2007, Yukinobu Hoshino s'attelle à Kodoku experiment (trois tomes parus).

Autres publications[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]