Jacques Jourquin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jourquin.

Jacques Jourquin, né le 28 octobre 1935 à La Madeleine (Nord), est un éditeur, écrivain et historien français, spécialiste des personnels militaires du Premier Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'André Jourquin[N 1] (industriel du textile) et de Madame née Marguerite Parmentier, Jacques Jourquin a consacré toute sa carrière à l'édition, à l'écriture et à l'histoire.

Diplômé de HEC (1959)[1],il poursuit ses études à l'Institut d'études politiques de Paris section Service Public (1960-1961)[2], études interrompues par le service militaire (1961-1962) pendant la guerre d'Algérie.

Il est commandeur de l'ordre national du Mérite (1995), officier de l'ordre des Arts et des Lettres (2007) et chevalier de l'ordre des Palmes académiques (2014). Il réside à Paris et à Livarot-Pays-d'Auge[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Éditions Tallandier (1963-1993)[modifier | modifier le code]

En 1963, Jacques Jourquin rejoint les Éditions Tallandier, à l'époque filiale d'Hachette et y devient successivement sous-directeur commercial (1963-1967), directeur commercial (1967-1973), directeur général (1974-1981) puis président-directeur général (août 1981-1992)[4].

Il rachète Tallandier au groupe Hachette avec un associé en décembre 1981, Hachette ayant décidé de restructurer l'ensemble de ses départements[5],[6].

Chez Tallandier, il fonde la Bibliothèque napoléonienne (1977), collection de livres sur le Premier Empire ; développe les collections d'ouvrages historiques et la vente par correspondance de livres et fascicules ; édite les œuvres de nombreux auteurs tels Philippe Masson, Lucien Jerphagnon, Alain Decaux, Jean-Robert Pitte, Jean Tulard ; réédite les œuvres complètes de Maurice Genevoix (1984-1988), dans une série en vingt-cinq volumes illustrée de dessins originaux par l'auteur ; publie l'édition anastatique de huit des grands volumes d'Albert Robida[N 2] parus à la Librairie illustrée, prédécesseur de Tallandier[7], ou celle des œuvres illustrées par Benjamin Rabier[N 3].

Il est également directeur de la revue Historia (1981-janvier 1993), propriété de la maison d'édition à cette période, et lance une version refondue du bimestriel thématique Historia Spécial (1984).

Il revend ensuite l'entreprise à un fonds d'investissement en 1990[8]. Il initie, avant son départ, le rachat de Historama-Histoire magazine et sa fusion avec Historia[9].

Jacques Jourquin quitte les Éditions Tallandier en janvier 1993 après trente ans d'activités au service de cette maison d'édition.

Presse spécialisée (1993-2014)[modifier | modifier le code]

À partir de 1993, il exerce des fonctions dans la presse spécialisée en tant que directeur-rédacteur en chef de la revue du Souvenir napoléonien (1993-2005) et à titre bénévole éditeur délégué (1994-2001) puis gérant-directeur (2001-2014) de la revue Vieilles maisons françaises.

Parallèlement, il dirige de nouveau la collection Bibliothèque napoléonienne pour le compte des Éditions Tallandier (2002-2009)[10].

Travaux historiques (depuis 1973)[modifier | modifier le code]

Jacques Jourquin se consacre depuis les années 1970, à la recherche et à la publication de travaux historiques sur la période du Premier Empire.

Sa première édition critique des Souvenirs du commandant Parquin (1979, nouvelle éd. 2003) et son Dictionnaire des maréchaux du Premier Empire (1986, 5e éd. 2001), figurent parmi ses ouvrages les plus connus.

Il est l'un des spécialistes des mémoires de Louis-Étienne Saint-Denis, dit le mamelouk Ali, et a consacré trois livres au sujet (2003, 2012, 2015).

Concernant le 20e siècle, son Dictionnaire des maréchaux de la Grande Guerre (2008), reste un ouvrage de référence[11].

Il a animé de nombreux colloques et conférences. L'Institut de France a récompensé ses écrits à six reprises (1976, 1980, 1982, 1986, 2000, 2005).

Mandats actuels[modifier | modifier le code]

Vie associative

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Armée de l'air
  • Officier de liaison auprès du général inspecteur des réserves de l'Armée de l'air (1963-1973).
  • Membre de la commission consultative des cadres de réserve de l'Armée de l'air (1967-1972).
  • Membre du comité national de l'ANORAA - Association nationale des officiers de réserve de l'Armée de l'air - (1969-1971).
Édition
Vie associative
  • Secrétaire général de l'Institut Napoléon (1978-2004).
  • Membre du comité directeur du Souvenir napoléonien (2013-2015).

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages historiques[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Albums et périodiques (en tant qu'unique auteur)[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Le maréchal Ney (1769-1815), revue Napoléon Ier, hors série n°1, éditions Soteca
  • 2007 : Masséna, l'énigmatique maréchal, revue Napoléon Ier, spécial n°44, Soteca
  • 2011 : Morny le flamboyant (1811-1865), album (ISBN 978-2916385730) et revue Napoléon III, spécial n°16, Soteca
  • 2012 : Les maréchaux de Napoléon, album (ISBN 978-2916385938) et revue Napoléon Ier, hors série n°17, Soteca

Éditions de mémoires[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Mémoires du général Rapp, premier aide-de-camp de Napoléon, écrits par lui-même et publiés par sa famille, notice sur la vie du général Rapp et avertissement (sous le nom de Gabriel Dervaux), éditions de Troie
  • 1979 : Souvenirs du commandant Parquin (1803-1814), suivis d'une biographie (1815-1845), appendices, bibliographie et annexes, Tallandier (ISBN 978-2235007955). Nouvelle éd. revue et corrigée, Tallandier, 2003 (ISBN 978-2847341133)
    Couronné par l'Académie française
  • 1980 : Voyages dans l'Amérique septentrionale dans les années 1780, 1781 et 1782 du marquis François Jean de Chastellux, établissement et éclaircissements, Tallandier (ISBN 978-2235009300)
    Couronné par l'Académie française
  • 1982 : Mémoires (1812-1813) du maréchal Gouvion Saint-Cyr, 2 vol., T1. Campagne de Russie ; T2. Campagne de Saxe, présentation et compléments, Rémanences éditions (ISBN 2-904380-00-0)
  • 1984 : Journal (1792-1830) du capitaine François dit « le dromadaire d'Égypte », 2 vol., T1. 1792-1802 ; T2. 1803-1830, introduction critique et annexes, Tallandier (ISBN 2-235-01502-6 et 2-235-01503-4). Nouvelle éd. et introduction critique, Tallandier, 2003 (ISBN 978-2847340785)
    Couronné par l'Académie française
  • 1992 : Mémoires (1792-1815) du général d'artillerie baron Boulart, introduction critique et annexes, Tallandier (ISBN 978-2235020916)
  • 2003 : Journal inédit du Retour des cendres par le mameluck Ali (1840), déchiffrage, annotations et présentation des manuscrits, Tallandier (ISBN 978-2847341225)
  • 2004 : Souvenirs de campagnes du sergent [Narcisse] Faucheur, fourrier dans la Grande Armée, établissement et avant-propos, Tallandier (ISBN 978-2847341676)
  • 2004 : Souvenirs d'une courtisane de la Grande Armée (1792-1815) par Ida Saint-Elme, établissement et introduction critique, Tallandier (ISBN 978-2847341706)
  • 2004 : Nous étions à Austerlitz : 2 décembre 1805, mémoires et souvenirs des combattants, avertissement, avant-propos et annexes ; présentation Jean Tulard, Tallandier (ISBN 978-2847342321)
  • 2007 : Souvenirs de guerre (1812-1815) du lieutenant [Jacques-François] Martin, avant-propos, pièces, annexes et épilogue, Tallandier (ISBN 978-2847344530)
  • 2012 : Souvenirs du mameluck Ali en grande partie inédits sur la campagne de Russie en 1812, déchiffrage, établissement, présentation et annotation des manuscrits, coll. de l'Institut Napoléon n° 7, éditions SPM (ISBN 978-2901952961)
  • 2015 : Souvenirs en bonne partie inédits du mameluck Ali (1813-1815), déchiffrage, établissement, présentation et annotation des manuscrits, coll. de l'Institut Napoléon n° 13, SPM (ISBN 978-2917232378)

Littérature[modifier | modifier le code]

Autre[modifier | modifier le code]

  • 2001-2004 : Histoire d'une bibliothèque, catalogues de livres des collections André Jourquin (1903-1997), 2 vol., JAS éditions (ISBN 2-911090-07-1 et 2-911090-08-X)

Collaborations[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Catalogues[modifier | modifier le code]

Préfaces, avertissements, avant-propos[modifier | modifier le code]

  • 1983 : J.B. Pérès, Histoire de la monarchie universelle : Napoléon et la conquête du monde, 1812-1832 (Napoléon apocryphe) ; suivi de Comme quoi Napoléon n'a jamais existé, J. Jourquin (avertissement), Tallandier (ISBN 978-2235015301)
  • 1983-1984 : Mémoires et campagnes du baron Larrey (1786-1811), J. Jourquin (avant-propos), Rémanences éditions, 6 vol. ; réédition 2004, 2 vol., Tallandier (ISBN 978-2847341249)
  • 1985 : Mémoires de Marchand, premier valet de chambre et exécuteur testamentaire de Napoléon, J. Jourquin (avant-propos) ; nouvelle édition augmentée 2003, 2 vol., Tallandier (ISBN 978-2847340778)
  • 1986 : Journal des campagnes du baron Percy, J. Jourquin (avant-propos), 2 vol. ; réédition 2002, 1 vol., Tallandier (ISBN 978-2847340259)
  • 1996 : Ronald Zins, Les maréchaux de Napoléon III : dictionnaire, J. Jourquin (préface), Horwath (ISBN 978-2717108927)
  • 1999 : Thierry Lentz, Le 18-Brumaire : les coups d'État de Napoléon Bonaparte, J. Jourquin (préface), Jean Picollec (ISBN 978-2864771630)
  • 2004 : Jean de la Tour, Duroc (1772-1813), J. Jourquin (préface), Éditions Nouveau Monde (ISBN 978-2847360387)
  • 2005 : Gilbert Martineau, La vie quotidienne à Sainte-Hélène au temps de Napoléon, J. Jourquin (préface), Tallandier (ISBN 978-2847341195)
  • 2008 : Joël Aubailly, Les ancêtres de Napoléon III, J. Jourquin (préface), éd. Christian (ISBN 978-2864960690)
  • 2009 : René Reiss, Kellermann, J. Jourquin (préface), Tallandier (ISBN 978-2847344684)
  • 2011 : Général Lejeune, Mémoires d'empire T.3 : De Valmy à Wagram et T.4 : En prison et en guerre, J. Jourquin (préfaces), Jacob-Duvernet (ISBN 978-2847243703 et 978-2847243697)

Direction d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1984-1988 : Maurice Genevoix, œuvres complètes 25 volumes : œuvres romanesques (12 vol.), contes et récits (7 vol.), œuvres diverses (6 vol.). Dessins originaux de Maurice et Suzanne Genevoix, éd. luxe reliée cuir, Tallandier
  • 1988 : Gutenberg, de l'or au plomb, coll. Les grandes familles typographiques, éditions Jacques Damase (ISBN 2-904632-18-2)

Pseudonymes[modifier | modifier le code]

J. Jourquin a signé deux livres sous pseudonyme : un récit sous le nom de Jacques Louvière (Gallien ou l'acceptation d'être, 1962) et une édition critique sous celui de Gabriel Dervaux (Mémoires du général Rapp, 1973).

Formation[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Diplômes[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Citation militaire[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. André Henri Jourquin (1903-1997). Industriel français du secteur du textile, fondateur des établissements Facotex à Roubaix puis Wattrelos (1964-2010) qui succèdent aux établissements Jourquin & Co. (1933). Spécialiste de la fabrication de tissus Jacquard pour le compte des éditeurs (Laura Ashley, Canovas), de l'hôtellerie et de l'habillement (Lanvin). Bibliophile averti, les collections de livres d'André Jourquin font l'objet de 4 catalogues en 2 tomes : J. Jourquin, Histoire d'une bibliothèque, Paris, JAS éditions, 2001-2004.
  2. Éditions anastatiques des œuvres d'Albert Robida parues à la Librairie illustrée et publiées par J. Jourquin chez Tallandier : Le Cœur de Paris, 1983 (ISBN 978-2235014878) ; La Bretagne, 1984 (ISBN 2235016014) ; La Normandie, 1985 (ISBN 978-2235016544) ; La Provence, 1986 (ISBN 978-2235016919) ; Paris de siècle en siècle, 1986 (ISBN 978-2235017039) ; La Touraine, 1987 (ISBN 978-2235017244) ; Le Vingtième Siècle (ISBN 2235020577) et La Guerre au Vingtième Siècle, 1991 (ISBN 978-2235020589).
  3. Éditions anastatiques des œuvres de Benjamin Rabier parues à la Librairie Jules Tallandier en 1906 et 1909 et publiées par J. Jourquin chez Tallandier : Les Fables de La Fontaine, 1982 (ISBN 2235013015) ; Le Roman du Renard, 1983 (ISBN 2235013910).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annuaire HEC Paris Alumni, p.433, 2017-2018
  2. Annuaire des anciens élèves de Sciences Po, p.244, 2003-2004
  3. J. Jourquin sur societe.com
  4. La Voix du Nord, 11 août 1981
  5. Livres hebdo n°9, vol. 6, 1984
  6. Pascal Fouché, Édition française vol.5, p.798, 1998
  7. Quatre questions à Jacques Jourquin, président-directeur général des Éditions Tallandier et directeur d'Historia, in Le Figaro magazine, p.32, 1984
  8. Livres hebdo vol. 268 à 273, p. 20, 1997
  9. Fusion Historia-Historama sur le site de la BNF
  10. In Who's who in France, éditions Lafitte-Hébrard, 2016
  11. Jean-Dominique Merchet, Macron veut rendre hommage aux maréchaux de 14-18, l'Opinion, 3 juillet 2018
  12. J. Jourquin dans les membres du jury des prix d'histoire de la Fondation Napoléon
  13. J. Jourquin dans l'organigramme de l'Institut Napoléon
  14. J. Jourquin dans l'organigramme de la revue de l'Institut Napoléon
  15. Éditions de Ponthieu sur Company tracker Belgique
  16. Site internet des Éditions JAS
  17. CICEM sur Société.com
  18. Éditions de l'Esplanade sur société. com
  19. Jacques Jourquin dans les anciens de Saint-Jo Lille, promotion 1953
  20. Annuaire des anciens élèves de l'école Sainte-Geneviève, 2017
  21. Décret du 3 décembre 1994 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite
  22. Cravate de commandeur remise le 6 avril 1995 par le président de la République François Mitterrand au Palais de l'Élysée ; décoration prise sur le portefeuille du ministère de la Culture et de la Francophonie et attribuée pour trente ans d'activité aux Éditions Tallandier, in Livres hebdo n° 155, p.46, 1995
  23. Décret du 11 février 1986 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite
  24. Décret du 22 décembre 1976 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite
  25. Arrêté du 21 décembre 2007 portant nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres
  26. Arrêté du 1er octobre 1979 portant nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres
  27. Décret du 8 janvier 2014 portant nomination ou promotion dans l'ordre des Palmes académiques
  28. J. Jourquin dans les lauréats de la Fondation Napoléon
  29. Prix remis le 2 décembre au Cercle de l'Union interalliée, in Revue historique des armées, 1988, p.140
  30. J. Jourquin dans les lauréats de l'Académie française
  31. J. Jourquin dans les lauréats de l'Académie des sciences morales et politiques

Liens externes[modifier | modifier le code]