Ida Saint-Elme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Elme.
Ida Saint-Elme
Ida Saint-Elme - Kurtisane und Abenteurerin.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Ida Saint-Elme (1778-1845), dite « la Contemporaine », née Maria Johanna Elselina Versfelt[1], est une aventurière, courtisane et écrivaine néerlandaise.

Fille d'un pasteur, elle se maria en 1792, mais quitta les Pays-Bas après la conquête française pour suivre ses amants dans leurs campagnes militaires. Courant ainsi les champs de bataille napoléoniens, elle devint la maîtresse de nombreux officiers français, comme le général Moreau dont elle fut la presqu'épouse, ou le maréchal Ney.

À partir de 1801, elle se lança sans succès dans la carrière d'actrice, et voyagea en Italie, en Égypte, en Allemagne et en Russie.

Elle connut la célébrité en publiant en 1827 ses souvenirs sous le titre de Mémoires d'une Contemporaine, qui firent scandale et connurent un prodigieux succès. Ils lui valurent son surnom de « Casanova femelle » ou bien de « Veuve de la Grande Armée ». Publiés par le fameux éditeur Ladvocat, ils furent soupçonnés d'avoir été arrangés par quelques hommes de lettres. Ils constituent néanmoins un des rares témoignages féminins sur cette époque, et rapportent d'une manière pittoresque les mœurs du Directoire, du Consulat et de l'Empire.

Elle mourut dans la misère, à l'hospice des Ursulines de Bruxelles, en 1845, à l'âge de 67 ans.

Publication[modifier | modifier le code]

  • Ida Saint-Elme, Mémoires d'une contemporaine, ou Souvenirs d'une femme sur les principaux personnages de la République, du Consulat, de l'Empire, etc ..., Paris, Ladvocat 1827-1828, 8 volumes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Courtisane de la Grande Armée : mémoires d'Ida Saint-Elme, éd. courte abrégée, Paris, début XIXe.
  • La Contemporaine en miniature ou abrégé de ses mémoires par M. L. de Sevelinges, Paris, 1828.
  • Henri Lachize, Une Amazone sous le premier Empire. Vie d'Ida St-Elme, Charles Carrington éditeur, 13 faubourg Montmartre, Paris, 1902[2].
  • Jacques Jourquin, Souvenirs d'une courtisane de la Grande Armée (1792-1815) par Ida Saint-Elme, édition critique, Tallandier, 2004 (ISBN 978-2847341706)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elle est aussi connue sous les noms de Elselina Vanayl de Yongh ou Elzelina Tolstoy van Aylde-Jonghe.
  2. Henry Auteur du texte Lachize, Amazone sous le premier Empire. Illustré de 36 compositions par Charles Thévenin. Préface de Jules de Marthold, (lire en ligne)
  3. Interview de Jacques Jourquin in Fondation Napoléon, 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]