Musée des Avelines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée des Avelines
Le musée des Avelines.
Le musée des Avelines.
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Saint-Cloud
Adresse no 60 rue Gounod
92210 Saint-Cloud
Coordonnées 48° 50′ 33″ nord, 2° 12′ 31″ est
Informations générales
Date d’inauguration 1988
Conservateur Emmanuelle Le Bail
Collections Arts décoratifs
Beaux-arts
Histoire

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Musée des Avelines

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée des Avelines

Le musée des Avelines est un musée d'art et d'histoire français inauguré en 1988, bénéficiant de l'appellation musée de France, situé à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine).

Historique[modifier | modifier le code]

Le musée est installé au no 60 rue Gounod, dans l'ancienne propriété construite en 1935 par un riche industriel de l'industrie pharmaceutique et collectionneur d'art, Alfred Daniel-Brunet. Il fait construire cette villa à l'antique sur le modèle de la villa Kerylos de Beaulieu-sur-Mer. Alfred Daniel-Brunet meurt en 1943 dans un accident de voiture. En 1979, sa veuve cède sa maison et la ville de Saint-Cloud exerce son droit de préemption pour acquérir la villa Brunet. Elle n'a pas encore l'idée d'y installer les collections qu'elle possède sur l'histoire de la commune. En attendant la création du musée en 1988, la maison sert de lieu de tournage à plusieurs films (Tout feu, tout flamme (1982) de Jean-Paul Rappeneau, La belle captive (1983) d'Alain Robbe-Grillet et L'amour par terre' (1984) de Jacques Rivette).

En 1986, la villa est restaurée par François Hacq dans le but d'y installer le futur musée.

La commune de Saint-Cloud installe sa médiathèque et son conservatoire de musique et de danse dans le parc de la villa pour en faire un pôle culturel.

Collections[modifier | modifier le code]

L'entrée du musée, rue Gounod à Saint-Cloud.

Le musée présente une histoire de la ville, de sa manufacture de porcelaine (en) (1666-1766) et de son château. Il s'intéresse aussi aux artistes qui ont favorisé la renommée de la ville, comme Maurice Ravel, Charles Gounod, Édouard Joseph Dantan (1848-1897), Pierre Duval Le Camus (1790-1854), Henri Regnault (1843-1871) et Jean Chièze (1898-1975).

Les collections détiennent des tableaux de Jean-Baptiste-Gabriel Langlacé (1786-1864), Constant Troyon, Christian Brune, Camille Roqueplan, Gaston La Touche, et un fonds de tableaux et dessins d'Eugène Carrière (1849-1906) offert au musée par M. et Mme Charles Oulmont. Les collections comptent aussi des pièces d'arts décoratifs, comme un secrétaire à abattants du XVIIIe siècle, ou un semainier d'époque Louis XVI.

Le musée conserve une maquette et des photographies du château de Saint-Cloud prises entre 1867 et 1868 par Pierre-Ambroise Richebourg (1810-1875), et après l'incendie de 1871 par Jean Andrieu (1816-1872) et Charles Maindron (1861-1940), ainsi qu'un fonds de gravures d'Aveline[Lequel ?], Poilly[Lequel ?], Israël Silvestre (1621-1691), Jacques Rigaud (1680-1754), Louis-Pierre Baltard (1764-1846), François Pierdon (1821-1904) et Jules Adeline (1845-1909).

Accès[modifier | modifier le code]

Le musée, dont l'entrée est libre, est ouvert les mercredi, samedi, de 12h à 18h, et le dimanche de 14h à 18h. Pendant la période d'une exposition temporaire, le musée est ouvert tous les jours avec le même horaire. Le musée est fermé en juillet-août.

Le Musée Gourmand, restaurant à l'intérieur du musée, est installé dans la retonde, il offre la possibilité à l'occasion des beaux-jours de déjeuner en terrasse, sur le jardin. Réservation obligatoire le dimanche.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Du 14 juin au 22 juillet 2012 : Un dimanche à Saint-Cloud
  • Du 10 octobre 2013 au 2 mars 2014 : Édouard Dantan (1848-1897), peintre des ateliers, des figures et des rivages.
  • Du 10 avril au 13 juillet 2014 : Traits d'Union (Floriane de Lassée et Nicolas Henry).
  • Du 16 octobre 2014 au 1er mars 2015 : Gaston La Touche (1854-1913), les fantaisies d'un peintre de la Belle Époque.
  • Du 16 avril au 12 juillet 2015 : 1915-1919, un Camp canadien à Saint-Cloud.
  • Du 15 octobre 2015 au 6 mars 2016 : Emile Verhaeren (1855-1916). Poète et Passeur d'Art.
  • Du 31 janvier au 24 mars 2017 : 1870-1871 Saint-Cloud l'année terrible.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :