Éditions Jacob-Duvernet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacob (homonymie) et Duvernet.

Éditions Jacob-Duvernet
Repères historiques
Création 1998
Disparition 2014
Fondée par Luc Jacob-Duvernet
Fiche d’identité
Slogan « Une maison d'édition au service du journalisme »
Siège social Paris (France)
Langues de publication français

Les Éditions Jacob-Duvernet sont une maison d'édition indépendante fondée en 1998[1] par Luc Jacob-Duvernet et fermée en 2014.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Éditions Jacob-Duvernet se veulent au service du journalisme. La maison confie la rédaction de la majeure partie de ses ouvrages à des journalistes. Les livres publiés traitent de nombreux sujets qui vont du sport à la politique, en passant par des faits de société.

Plusieurs de ses publications ont connu des polémiques comme Rose Mafia de Gérard Dalongeville[2], Mon père, ce tortionnaire de Bernard de Souzy[3] ou encore Le Front national des villes & le Front national des champs d'Octave Nitkowski[4].

Placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Paris le 18 mars 2014, la liquidation judiciaire des Éditions Jacob-Duvernet est prononcée fin avril 2014[5], faute de repreneurs.

Catalogue[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

Principaux auteurs[modifier | modifier le code]

Principales publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]